AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première excursion hors de la ville [Chez Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 10:49

Cela faisait quelques nuits déjà que Béatrice logeait à la Collégiale. Bientôt, il lui faudrait trouver un autre asile pour abriter ses courtes nuits. Elle s'était renseignée auprès de plusieurs membres de l'Inquisition, et beaucoup lui avaient recommandé la demeure des Mirova, un peu à l'extérieur de la ville. On lui avait assuré que le maître des lieux était un fervent chrétien qui accepterait avec grand plaisir de loger la jeune religieuse. Au mieux, il pourrait l'héberger, au pire il lui donnerait les noms de personnes chez qui elle pourrait dormir. Ayant tout à y gagner - du moins le croyait-elle alors - elle prit son inséparable sacoche de bure et se rendit au manoir Mirova.

Elle n'avait pas voulu prendre de fiacre pour s'y rendre, malgré la distance qui séparait la maison du centre ville. Marcher au grand air lui ferait le plus grand bien, elle avait besoin d'un peu d'exercice. Aussi, les pieds dans la boue du chemin et les cheveux au vent, elle se dirigea d'un pas guilleret dans la direction indiquée.
Pendant le trajet, elle repensa à l'interrogatoire qu'elle avait mené sur la personne de Louisa Zimmerman. Un véritable fiasco, c'était certain. Cette vipère de Maestriani avait vraisemblablement craché des noms au hasard, Louisa n'était pas une sorcière. De cela, elle était sûre. Pourtant, l'entretien avec la couturière avait été musclé. C'était une femme de fort caractère, la religieuse ne pouvait le nier. Si elle n'avait pas été aussi vindicative à l'encore de l'Inquisition, Béatrice l'aurait certainement appréciée.

Perdue dans ses pensées, elle ne vit pas le temps passer et arriva plus vite qu'elle ne le pensait en vue du Manoir. Une très belle maison, soi dit en passant. Bientôt, elle gravit les marches du perron et frappa à la porte, attendant que l'on vienne lui ouvrir.
Ce fut un domestique qui ouvrit la porte. Il sembla un instant surpris devant ce petit bout de femme vêtu d'une robe de nonne, arborant fièrement une petite croix de bois à son cou et voilé de blanc. La jeune femme sourit avec bienveillance avant de s'annoncer.


"Bonjour, je me présente : Soeur Béatrice. Pourrais-je voir..." Elle sortit un papier de sa sacoche sur lequel était griffonné le nom du maître des lieux. "Vincent Mirova, je vous prie ?"

Elle attendit patiemment devant la porte tandis que le domestique rentrait pour prévenir le dit Vincent qu'une religieuse le cherchait, mais à la grande surprise de la demoiselle ce fut une jeune femme d'environ son âge qui apparut dans le chambranle de la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 11:28

C'était une douce journée qu'aujourd'hui. Elena avait décidé de ne pas quitter le manoir pour rester quelques temps auprès de son frère et chez elle. Elle avait fait quelques lectures passionantes jusque là pour pouvoir s'instruire sur un tout nouveau sujet : la couture. Allez savoir, c'était normalement une chose que les gouvernantes savaient faire, mais pour le coup, elle était absorbée par le sujet, à tel point qu'elle avait pris à l'un de ces servantes un peu de tissu, de fil et une aiguille pour faire ses premiers pas. Entre ses lectures et son apprentissage, elle ne vit pas le temps passé. Sa maladresse lui valut quelques piqures aux doigts, ce qui la faisait pester souvent.

Mais elle perdue patience lorsqu'à la porte on demanda à voir son frère. Vincent n'était pas disponible, il était partit se promener en fôret, laissant sa soeur à son ouvrage. Elle abandonna donc son matériel pour accuellir cette inconnue.


"Ma Dame, c'est Soeur Béatrice. Elle désire voir Monsieur votre frère." dit le majordome à voix basse lorsqu'Elena se montra dans le hall d'entrée.

Ely acquiéça et s'approcha de la porte pour se montrer devant l'encradement. Une petite femme, de noir vêtu. Une none! De pied-en-cape! Elena retint un regard de supéfaction un peu trop marqué. Depuis quelques temps, la vue des religieux la mettait quelques peu mal à l'aise, voire en rogne. Tout ça était lié à la disparition de leur meneuse. Et un religieux pouvait parfaitement être inquisiteur.

Elena faisait des conclusions un peu trop hâtives et décida de stopper net toutes les idées qui lui venaient en tête, surtout celle de faire fuir cette malheureuse. Elle hopta pour un regard légèrement supérieur, histoire de faire comprendre à la nouvelle venue, qu'elle n'était pas si bienvenue que ça. Les quelques secondes qui c'était égrainée n'avait pas sembler altéré le visage contrit de cette "Soeur Béatrice". Elena prit donc la parole, pour casser le silence malpoli qui s'installait.


"Bonjour à vous ma Soeur. Je me nomme Elena Mirova, Maîtresse de ses lieux. Vincent est parti en fôret, il devrait bientôt revenir. Qu'est-ce que notre maisonnée peut faire pour vous?"

Tout en se présentant, elle s'écarta du chemin pour indiquer à cette femme qu'elle pouvait pénétrer dans son foyer. Elle l'a conduisit jusque dans un petit salon réserver à l'attente lorsque quelqu'un désirait audience. Elle demanda à une servante d'apporter du thé bien chaud et demanda à son invitée ce qu'elle désirait.

"Un thé pour vous réchauffer vous ferait-il plaisir? Nous avons toute sorte de gôut. Menthe, Verveine..."

Une fois la commande passée, Elena invita Soeur Béatrice à seoir et comter son histoire. Tout en faisant preuve de bienséance, le cerveau d'Ely bouillonait de questions et de schémas qui semblait gênant. Cette femme était-elle réellement une simple none? Ou cachait-elle un de ces démons inquisiteurs? Vincent savait que sa soeur était une sorcière, Sonia n'avait pas caché son identité auprès de sa famille et elle avait fait de même pour Ely.

La sorcière tenta de calmer ces idées et de prêter attention au discours de sa convive. Il fallait toujours écouter les autres pour comprendre se qui se tramait dans leur tête. Peut-être qu'après tout cette fille n'était qu'une simple femme de Dieu aux vertues irréprochables. La famille Mirova était réputée pour être pieuse, alors comment osée ne serait-ce qu'un minuscule instant croire qu'elle était aussi une famille transmettait des dons sorciers depuis plusieurs générations?


[hrp : il FALLAIT que je colle la verveine, même si c'est une infusion Very Happy,hommage nanaresque :3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 11:42

La jeune femme face à Béatrice sembla tout d'abord surprise d'avoir une religieuse face à elle. Puis, une fois la première stupeur passée, elle se présenta comme Elena Mirova. La soeur de Vincent, d'après ce qu'on lui avait dit. Elle invita la nonne à entrer, et Béa ne se fit pas prier et pénétra dans la douce chaleur du foyer. Là, elle fut conduite à un petit salon, vraisemblablement destiné à faire attendre les invités. Elle s'installa dans un fauteuil alors que la maîtresse des lieux lui proposait quelque chose à boire pour se réchauffer. Sans se départir de son sourire, elle acquiesça.

"Je prendrai une verveine, je vous remercie."

Elle posa sa sacoche sur le sol à ses pieds, puis croisa les mains sur ses genoux.

"Voilà, je suis de passage en ville pour une durée indéterminée... N'ayant pour le moment pas d'argent - le Vatican doit m'en envoyer d'ici peu - je suis à la recherche d'âmes charitables qui accepteraient de m'héberger quelques nuits. On m'a dit que votre frère avait de nombreuses relations, et qu'il pourrait m'aider..."

Elle semblait gênée de demander ça. Après tout, elle n'aimait pas qu'on lui fasse la charité. Bien entendu, la charité chrétienne était un cadeau du Ciel, mais son amour-propre de noble lui aurait autrefois interdit de prospecter de la sorte.
L'infusion arriva assez vite, et elle remercia la domestique qui lui tendait la tasse avant de saisir le thé pour en boire une petite gorgée.


"Je ne vais pas vous cacher que je fais partie de l'Inquisition. Je sais que mon statut peut en déranger certains, et j'en suis navrée... Hélas, notre institution a fait d'énormes erreurs, et nous sommes assez mal vus des habitants de Forbach..."

Elle s'excusait presque d'être une inquisitrice.. Presque. En fait, elle espérait que sa franchise serait un bon prélude à une discussion possible sur la possibilité qu'elle soit hébergée ici...

[Trop bon le coup de la verveine ! verveine ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 14:32

Tranquillement, Elena faisait tourner sa cuillère dans sa tasse de thé à la menthe pour diluer le miel. Elle fixait la jeune femme en la détaillant tout en analysant sa demande de recherche de logement. C'est vrai que Vincent entretenait la charité familiale en hébergeant quelques nobles par-ci par là. On ne pouvait pas dire que cette femme c'était trompé de porte. Elle cherchait donc un toit pour quelques nuitées avant de trouver son propre logement.

Soit, la quantité de chambre au manoir était largement supérieure à ses habitants, on pouvait y faire vivre le double des domestiques présents. Ce n'était pas une none avec un large sourire qui allait se voir refuser un droit d'entrée. Si de plus, on lui avait indiqué Vincent, c'était quelqu'un de leurs connaissances, un des membres de la parroisse peut-être. Bah! Qu'importait qui l'envoie, elle trouverait refuge ici. Vincent accepterait pleinement sa demande et serait le meilleur hôte du monde.

Elena avait toujours su que son frère était d'une politesse irréprochable. S'en était presque dérangeant tellement sa gentillesse était flagrante. Sa douceur était infini et il n'était pas du genre à se plaindre de quelques maux que ce soit. Il était juste bon, et s'occupait volontiers de son prochain en lui tendant la main.

Sœur Béatrice semblait légèrement gênée par cette demande, il était vrai que son rôle était plutôt de tendre la main, que de demander une main tendue. Mais un jour, il fallait bien que la machine s'inverse. Et ce jour, c'était aujourd'hui. Mais la machine se bloqua quand la jeune femme expliqua qu'elle faisait parti de l'inquisition. Le cerveau d'Elena se stoppa net, elle manqua d'avaler de travers sa gorgée de thé et toussota légèrement. Son regard s'assombrit de manière perceptible. Son visage se renferma un peu et le sourire qui l'arborait se transforma en un mine plus sèche. Une servante se précipita pour demander si tout allait bien. Elena la congédia et demanda à être seule avec son invitée.

Son institution avait fauté! Oh oui, et pas qu'un peu, ils lui avait retiré sa mère! Et si cette femme l'ignorait encore, elle allait bientôt le savoir. Le cacher était inutile, et presque dangereux. Beaucoup de gens de la ville savait que Sonia Mirova avait été brûlée vive pour sorcellerie.

La jeune femme inspira profondément et ferma les yeux, pour les réouvrir et les fixer droit dans les prunelles bleu de Soeur Béatrice.


"J'ignore qui vous envoie ici, mais sachez que votre attachement à l'Inquisition est mal venu!"

Elle restait calme, mais son ton semblait emprunt d'une certaine rancœur.

"Vous êtes réellement nouvelle ici. Au point que celui qui vous à mener en cette demeure a commis une erreur tout à fait regrettable et désagréable. Mais je consens à vous expliquer ma réaction pour le moins choquée."

Elle se calla au fond du fauteuil, les pupilles toujours fixées comme des piques dans le regard de cette traitresse.

"Voyez-vous, il y a de ça 5 ans, des inquisiteurs chargés de rétablir une situation calme à Forbach ont arrêté de nombreuses jeunes femmes réunies en l'église de notre conté. Toutes incriminées pour sorcellerie par ces incapables. Parmi ces femmes, il y avait ma mère. Ses entrailles ont brûlé sur le bûcher parce qu'elle a été jugée coupable de sorcellerie, comme les autres. Ceux qui l'ont accusé ont effectivement commis une faute incommensurable. Ma douce mère n'a jamais fait de mal à personne et je la vois mal commettre des actes de sorcellerie."

Elle fit une pause dans son récit, la ton un peu plus grave.


"Nous sommes une famille très pieuse, chaque dimanche nous passons à la messe, nous donnons très régulièrement à l'église, et notre porte est toujours ouverte. Et c'est ainsi qu'on a récompensé notre ferveur. Il y a un an, mon père a succombé à une maladie causée par le chagrin. Malgré les erreurs de ces êtres humains, nous avons garder notre pieuse foi. Mais je n'ai jamais vraiment pardonné à ces gens leur crime."

Elle but une gorgée de son thé, pour éviter tout débordement face à cette femme. Elle tenta de s'adoucir, et chercha a prouvé qu'elle ne considérait pas tous les inquisiteurs comme des gens mauvais.

"Cependant, je ne peux pas vous en vouloir de cet acte méprisable et injustifié. Vous n'étiez pas là et ne devez pas payer pour une poignée de coupables. Excusez ma réaction un peu emportée, mais il m'est encore parfois difficile de supporter la mort de mes parents. Ils étaient tellement bons..."

Elena sauva les meubles et se calma, après tout c'était juste, cette femme n'était pas coupable de la mort de sa mère. Elle aurait été bien trop jeune. Et puis, elle n'était pas d'ici. Elle n'avait pas de décente raison de la laisser moisir dehors. Ely souhaita vivement que Vincent rentre pour détendre l'atmosphère, mais son souhait ne s'exauçait pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 14:50

La réaction première de son interlocutrice eut pour effet d'étonner la religieuse. Ainsi donc, son attachement à l'Inquisition était mal venu ? Elle haussa les sourcils sous l'effet de la surprise.

"Pourquoi..."

Elle n'eut pas le temps de terminer sa question que déjà la jeune femme face à elle y répondait toute seule.
Ainsi donc, elle avait perdu sa mère lors de cette fameuse rafle sur le parvis de l'église, il y a de ça des années... L'air attristé qu'affichait à présent Béatrice était tout à fait sincère, et se renforça lorsqu'Elena ajouta que son père était lui aussi décédé à cause du chagrin causé par la perte de sa femme. Ne sachant plus vraiment où se mettre, la jeune femme se triturait les mains, le nez vers le sol.


"Je suis vraiment désolée pour le tort causé à votre mère..."

Foncièrement, ce n'était pas à elle de s'excuser, mais aux inquisiteurs présents à l'époque des faits. Pourtant, elle se sentait concernée par la chose. Elena était la seconde personne en quelques jours à lui balancer à la figure les erreurs de l'institution religieuse. En son for intérieur, un feu brûlait contre ces idiots qui ne savaient pas faire la différence entre une sorcière et une simple passante. Elle releva les yeux vers son hôtesse, posant son regard bleu foncé dans celui de la jeune femme.

"Vous êtes malgré tout restée croyante, et même si vous ne pouvez pour l'instant pardonner aux fautifs, le Seigneur vous comprend et reste votre principal soutien, ne l'oubliez jamais... D'ailleurs, si vous avez besoin de quoi que ce soit, ne serait-ce que de parler, je suis là pour vous écouter, si vous le souhaitez."

Contrairement à Louisa Zimmerman, qui avait complètement renié Dieu, la famille Mirova était restée proche de l'Eglise. C'était un réconfort pour Béatrice, qui se pensait pleinement en sécurité entre ces murs. Elle qui avait toujours été plus qu'observatrice ne s'était même pas rendue compte qu'elle avait une sorcière sous le nez...
Elle s'avança légèrement en direction d'Elena et lui prit doucement les mains entre les siennes, en gage de réconfort.


"Je vous remercie de ne pas me mettre dans le même panier que ces incapables de l'époque. Vous avez toute ma gratitude pour ça. Il est certain que votre mère ne pouvait être une sorcière, votre famille est si pieuse..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 15:32

Cette femme était naïve, ou alors Elena jouait vraiment bien la comédie? Non, en réalité, Elena disait vraie, sa mère n'aurait pas causé de mal à cause de la magie, c'était une femme très bien, et même si elle était effectivement une sorcière, elle ne mérita pas qu'on la punisse. Ni elle, ni les autres qui c'étaient fait entourloupés par l'Oracle. Aucun de ses jolies jeunes femmes n'avaient réellement mérité de subir pareil sort du destin. Et Elena croyait toujours en Dieu. Il n'y avait donc pas possibilité de savoir qu'elle était une de ces femmes traquées sans relâche par les inquisiteurs.

La justice était remplie par des hommes, elle fautait donc forcément. Mais la Terre entière ne devait pas en payé le prix. Pourtant, tous les inquisiteurs étaient des ennemis, et Elena choisit d'appliquer l'adage fort sage "Soit proche de tes amis, et encore plus de tes ennemis." De plus se mettre de côté une inquisitrice pourrait un jour la sortir d'un mauvais pas! C'était un sauf conduit non négligeable. Ely se laissa donc faire par cette jeune femme qui lui proposait de l'aide en cas de souffrance de son âme sur ces décès injustes.

Dieu restait son principal soutient? Elena ne le croyait plus aussi fortement qu'avant. En sa qualité de sorcière, elle avait fait un pas vers les portes de l'Enfer, et elle craignait d'avoir perdu un peu de sa foi avec cela.

Les mains douces de la religieuse ramenèrent Lena pleinement à la réalité. Elle la prenait définitivement pour une pauvre noble innocente accablée. Parfait! C'était bien mieux ainsi. Cette fille n'avait peut-être pas encore commis l'irréparable après tout, et pouvait peut-être, être sauvé du joug de l'aveuglement et de l'incompréhension.

Elena s'excusa encore d'avoir était un peu vive sur le sujet, mais la femme fasse à elle comprenait, même si elle n'était pas responsable.


"Je vous remercie d'être si compréhensive. Veuillez encore m'excusez, je n'aurai pas dû m'emporter en paroles. Vous méritez un bien meilleur accueil. Votre venue est peut-être annonciatrice du retour du calme dans cette famille."


Elle finit sa tasse de thé et rappela une domestique.

-"Est-ce que Vincent est rentré Melissa?"
-"Non Ma Dame, pas encore. Je vous avertirais de son retour."
-"Parfait, disposez! Faites préparer une chambre au second, pour Soeur Béatrice, je vous prie."
-"Bien Ma Dame."


Melissa partit du petit salon et monta remettre la chambre en ordre avec des draps propres aux senteurs lavande et quelques fleurs.

Elena avait retrouvé un regard plus agréable et esquissa un fin sourire.


"Si vous le désirez, en attendant mon frère, je peux vous faire le tour du propriétaire. C'est une bâtisse magnifique. Mon arrière-grand père l'a bâti de ses mains, avec son fils. C'est une pièce unique!"

En attendant une réponse de son interlocutrice, Elena reposa sa tasse de thé et s'apprêta à se lever pour faire visiter le manoir Mirova. Elle adorait cette maison et aimait la parcourir encore et toujours, bien qu'elle l'a connu par cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 15:46

"Votre venue est peut-être annonciatrice du retour du calme dans cette famille."

La religieuse hocha lentement la tête, l'air apaisé.

"Que Dieu vous entende..."

Puis elle se remit à siroter doucement sa tisane à la verveine pendant que son hôtesse appelait une domestique pour lui donner ses ordres. Lorsqu'elle entendit dire à la soubrette de préparer une chambre pour elle, elle leva le regard, surprise. Elle ne pensait pas qu'avec tout ce que lui avait dit Elena cette dernière accepterait quand même de la loger... Bien qu'à y réfléchir, sa précédente phrase l'avait laissé supposer.

"Merci d'accepter de m'héberger quelques temps, je vous promets que je ne vous ennuierai guère longtemps. J'attends de l'argent dans la semaine..."

Puis la jeune femme l'invita à visiter la demeure familiale. Le sourire retrouvé - et un lourd poids ôté des ses épaules maintenant qu'elle avait trouvé où dormir - Béatrice posa la tasse et sa soucoupe sur la petite table devant elle avant de se mettre doucement debout.

"J'accepte votre proposition avec grand plaisir ! C'est vrai que c'est un très beau manoir, il me rappelle un peu celui dans lequel j'ai grandi..."

Oui, avant d'entrer (de force) dans les ordres, Béatrice avait eu une vie de noble, remplie de beautés et de richesses... Mais sa mère avait tout fait pour que tout cela revienne à son petit frère. Le privilège du sexe masculin... Il avait fallu beaucoup de temps et de réflexion avant que la jeune femme, alors encore appelée Aphrodite de la Roseraie, ne parvienne à pardonner à ses géniteurs de la faire passer au dernier plan à chaque fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 18:08

La religieuse marqua sa stupéfaction lorsque Elena dicta ses ordres, mais après tout, Elena avait dit qu'elle ne pourrait pas la laisser dehors, et tant que Vincent n'était pas rentré, elle se devait de l'héberger, ne serait-ce que pour cette nuit. Son sens de l'accueil reflétait sa caste. Par contre, elle était loin de se douter que la femme qui était à son côté avait le même rang, avant de devenir une soeur.

"Vous ne nous ennuyez pas. Vous êtes ici la bienvenue. Cela fera du bien à tout le monde de sortir un troisième couvert pour ce soir. Si bien sûr vous acceptez de dîner avec nous."

Soeur Béatrice et Elena à présent débout étaient prêtes à faire le tour du manoir et Elena. La jeune none précisa que ce manoir lui rappelait sa propre demeure.

"Oh! Vous êtes de noble sang? Pourquoi avoir quitté votre famille? Si toutefois cette question n'est pas malvenue. Je ne veux pas vous importunez!"


Tout en parlant de cela elles quittèrent le petit salon pour revenir dans le hall principal. Ely expliqua l'agencement particulier du plafond. On croyait y voir un escalier en l'air. De hautes tentures couvraient les murs pour décorer l'intérieur. Des portraits familiaux, des peintures de chasses à cour, quelques statues rapporté de pays étrangers. Sur la droite se trouvait l'accès aux cuisines. Sur la gauche, on voyait le petit salon d'où elle venait. Ensuite un peu après il y avait la salle de réception, une belle grande salle au sol en lattes de bois et au parfum de bois de cèdres. Lustres et tentures bordeaux donnaient à la pièce une chaleur étonnante. De grandes fenêtres laissait entrer la lumière d'un soleil de fin d'après-midi filtrant à travers quelques chênes.

Il y avait également une large cheminée pour chauffer la pièce. En face trônait la salle à manger. Equipée elle aussi d'une cheminée et de tentures en velours bleu clair. L'ambiance était plus froide, mais tout aussi fascinante. Les bleus et blancs se mélaient pour donner une ambiance entre la glace et la mer. Ces couleurs donnaient à la pièce une ambiance lumineuse.

Puis nous arrivions au grand escalier en "T" en pierre polie. De larges marches de marbre blanc et des rembardes en merisier. Un tapis indigo coulait le long des marches pour donner au pas une teneur plus sourde, plus agréable.

De chaque coté de l'escalier, il y avait des cloisons recouvertes du même bois que les rembardes. Elles renfermaient des manteaux de toutes sortes d'un côté et un accès à l'écurie de l'autre. Une fois l'escalier monté nous arrivions à l'étage. La majorité du hal n'ayant pas plafond, du premier, on pouvait voir l'entier du hall. De chaque coté des embouchures de l'escalier on pouvait voir des couloirs. La majorité de ces chambres servaient à recevoir quand les Mirova donnaient de grandes réceptions. Le reste était attribué aux domestiques familiaux. Elena ne fit pas visiter les chambres, les jugeant de peu d'importance.

Elle préféra la menée au second étage. Une fois arrivée en haut, deux portes se trouvaient en face. Avec un regard malicieux et excitée, Ely attira la religieuse et ouvrit grand les deux portes.


"Voici mon lieu de prédilection!"

C'était une bibliothèque contenant de nombreux ouvrages. La jeune femme les avaient lu en grande partie! Ely attendit avec impatience la réaction de soeur Béatrice. Pour elle, c'était un trésor, elle entassait les livres qu'elle n'avait encore finit de lire sur une petite table ouvragée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 29 Mar 2011 - 20:03

La proposition de dîner avec la famille était la bienvenue. Cela faisait des années que Béatrice n'avait pas fait de véritable dîner digne de ce nom. Elle sourit et remercia son hôtesse.

"J'accepte avec grand plaisir votre invitation. Dîner avec d'autres personnes que notre Seigneur me fera le plus grand bien !"

Puis Elena lui demanda pourquoi elle avait quitté sa famille pour le clergé. La jeune femme se départit de son sourire. Cette question était épineuse, pourtant la religieuse accepta d'y répondre.

"Ne vous inquiétez pas la question n'est pas malvenue. Disons simplement que j'ai eu la malchance de naître seconde fille de la famille... Ma soeur aînée a fait un beau mariage, et mon petit frère héritera du domaine familial à la mort de mes parents..."

Elle haussa les épaules.

"Tout cela est bien loin, maintenant. Je suis entrée dans les ordres il y a deux années de cela, et j'ai officiellement pris le voile avant de venir ici, à Forbach. Dix-huit ans à peine, et déjà ma vie est toute tracée..."

Oui, on avait décidé pour elle. Et oui, elle en avait longtemps voulu à sa mère pour cette décision. Pourtant maintenant, elle s'était résignée et avait accepté son sort. Elle ferait ce que l'on attendrait d'elle, point barre. Mais à sa manière...
Les pièces se succédèrent sans pour autant se ressembler. A chaque pièce visitée, la religieuse lâchait un "oooh" ou un "aaah" d'admiration. Le manoir était vraiment magnifique. Mais la pièce la plus intéressante était sans aucun doute la bibliothèque, qu'Elena montra fièrement à son invitée.

Béatrice était réellement admirative devant le nombre d'ouvrages présents sur les étagères, qui croulaient sous les livres.


"Tant de connaissance réunie en un seul lieu... C'est magnifique !"

Elle se dirigea vers l'une des étagères et saisit un ouvrage au hasard. Socrate. Elle esquissa un sourire avant de se tourner vers la noble.

"M'autorisez-vous à venir ici si je n'ai rien à faire ? J'aimerais beaucoup lire certains de ces ouvrages..."

Elle était aussi excitée qu'une enfant qui ouvrait ses cadeaux d'anniversaire. Et ce n'était pas peu dire. Ses joues roses de plaisir devant tous ces livres reflétaient très bien son état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mer 30 Mar 2011 - 11:14

Sœur Béatrice répondit successivement aux question d'Elena en acceptant la proposition de dîner ainsi qu'en lui expliquant son parcours. Ainsi donc, la pauvre fille n'avais pas eu le choix. Rentrer dans les ordres de force aurait donné à Elena tellement de rage qu'elle aurait eu tout fait pour fuir! Du moins, c'est ce qu'elle croyait. Cette fille avait perdu la considération de sa famille en se faisant embraqué par l'Église et Ely fut quelque peu gênée de sa question. Elle n'aurait pas dû l'importuner ainsi, c'était vilain de sa part de faire souffrir cette jeune demoiselle, qui disait que sa vie était déjà tracée à 18 ans.

Le jeune noble remarque qu'elle avait eu une vie de rêve jusqu'à la mort de ses parents. Elle avait toujours eu le choix, le droit de faire ce qui l'entendait tant que ce n'était pas folie. Mais Sœur Béatrice c'était différent, on ne lui avait donné aucune alternative, et pourtant elle avait accepté son sort à présent. Elle semblait presque inerte lorsqu'elle évoquait la perte de sa liberté. Ely afficha un regard triste, elle remuait des choses peu amusantes. Mais elle préféra vite reprendre un sourire, pour faire oublier cette maladroite question.

Lorsqu'Elena c'était arrêté à la bibliothèque, et avait ouvert les portes la réaction de son interlocutrice fut quasi similaire à la sienne. Excitation, joie, elle demandait le droit de venir ici si l'ennui la prenait. Ely accepta avec un très large sourire en voyant que la religieuse prenait déjà un livre. Ce bout de fille était réellement très expressif finalement, plus que ce qu'Elena aurait imaginé au départ. C'était une part de liberté que ses parents n'avaient probablement pas détruite, un petit morceau de paradis qui venait ragaillardir la demoiselle. Le visage illuminé, elle semblait une enfant à qui on venait de briser ses chaînes.


"Ravie que cela vous sied! J'ai lu beaucoup de ses livres, si vous voulez un conseil n'hésitez pas à me demander. Et venez quand vous le souhaitez, je vous en prie. Même si l'envie vous viens, lorsque vous aurez trouvé votre logement."


Elena en oubliait presque que cette femme était une Inquisitrice, mais son attitude à son égard ne voulait pas être suspecte, et finalement, la prendre plus comme une jeune femme perdue qu'une vile inquisitrice était plus appréciable. Ely pourrait peut-être la sauver des croyances qu'on lui avait inculqué? Au moins, elle aurait un témoin important en cas de soupçons quelconques!

Alors qu'Elena allait se retourner, une voix masculine retentit derrière elle, caressante et magnifique.


"Elena, ma chère, vous êtes incorrigible." dit-il en souriant.

Vincent se présenta dans l'encadrement de la double porte, un sourire doux aux lèvres. Un veston beige, une pantalon marron et une chemise blanche était visible. Des bottes montaient jusqu'en dessous de ces genoux.

-"Ma Sœur, je me présente, Vincent Mirova, Maître de cette maison. Je vois que ma sœur à déjà pris la décision de vous présenter notre manoir."

Il eu un rire léger et plongea ses prunelles vertes dans celles d'Ely en reprenant un peu plus bas.


-"Mélissa voulait te prévenir de ma venue, mais j'ai préféré te faire la surprise."
-"Ah! J'ai pris les devants, cette jeune femme venait te voir pour un logement temporaire. J'ai accepté."
-"Eh bien, soit. Bienvenue dans votre résidence temporaire dans ce cas. Rassurez moi, elle ne vous à pas trop ennuyer ma Sœur?"


Vincent plaisanta à l'intention de Sœur Béatrice pour la rassurer. Vincent avait une carrure impressionnante, il était large, et épais, une réelle armoire à glace d'un mètre quatre-vingt trois ce qui était gigantesque pour l'époque. Mais malgré cette silhouette impressionnante, il était doux comme un agneau. Son regard chaleureux se posait à présent uniquement sur Sœur Béatrice. Elena avait un sourire rayonnant, l'amour fraternel qui les unissaient tous deux étaient si fort qui transpirait dans la pièce.

Ely ne dit rien à propos du caractère inquisiteur de la jeune religieuse, elle ferait comme elle voudrait. Mais la réaction de Vincent serait sûrement plus rude, car il dégageait une telle sympathie qu'il était difficile de le croire capable d'un quelconque froncement de sourcils ou même de hausser le ton.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mer 30 Mar 2011 - 13:56

"Je vous remercie pour votre gentillesse, que Dieu vous bénisse ma chère."

On ne l'avait pas trompée sur les qualités des habitants de cette demeure. Elle n'avait pas encore rencontré le maître des lieux, mais sa soeur était tout à fait charmante. Béatrice se surprit à penser qu'elles pourraient tout à fait être amies, toutes les deux. Après tout, elles semblaient avoir de nombreux points communs et à peu près le même âge... Alors qu'elle regardait avec admiration l'étendue de savoir qui se trouvait devant elle, une voix masculine se fit entendre derrière elle. Elle se retourna pour faire face à un homme à l'air sympathique, souriant et agréable qui avait la carrure d'un géant aux yeux de notre petite religieuse. Il la salua et se présenta à elle comme Vincent Mirova, le maître des lieux. Elle sourit poliment et le salua à son tour en se penchant légèrement en avant.

"Bonjour, et merci de m'accueillir en votre demeure. Mon nom est Soeur Béatrice, je viens du couvent Carmélite un peu plus loin à l'intérieur des terres."

Elle n'eut pas besoin de lui expliquer les raisons de sa venue, Elena s'en chargea pour elle. Il lui souhaita la bienvenue et lui demanda malicieusement si sa soeur ne l'embêtait pas trop. La religieuse répondit dans un sourire.

"Votre soeur est tout à fait charmante. Je vous remercie encore pour votre hospitalité."

Elle observa, amusée, le frère et la soeur. Ils semblaient en symbiose parfaite. On dit souvent qu'un frère et une soeur s'entendent comme chien et chat. Ici, on comprenait clairement que la fratrie était on ne pouvait plus unie, et cela réchauffa le coeur de Béatrice.
Elle fit quelques pas, franchissant la distance qui la séparait de Vincent, puis le félicita dans un sourire pour la beauté de sa demeure.


"Comme je disais à votre soeur, vous avez un manoir vraiment magnifique... Et une telle collection d'oeuvres littéraires qu'une vie entière ne suffirait pas pour tout lire... Je suis impressionnée..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mer 30 Mar 2011 - 15:55

"Je vous remercie pour votre gentillesse, que Dieu vous bénisse ma chère."

Elena accepta cette bénédiction avec un regard pétillant. Ce bout de femme était réellement agréable et elle commença doucement à laisser s'insinuer l'idée que cette inquisitrice n'en était pas vraiment une dans l'âme. Et ce sentiment irait peut-être en grandissant. Alors que Sœur Béatrice se présentait à son frère, une servante arriva pour annoncé que la chambre de la religieuse était prête et qu'elle pouvait dés à présent accueillir son occupante.

Elena la remercia et la congédia poliment en lui disant de tenir le dîner prêt pour dix-neuf heures tapantes. Pendant se temps, Vincent se moquait gentiment de sa sœur.


"Ne vous inquiétez pas, tout le plaisir est pour nous. Il faut toujours savoir tendre sa main vers les autres, ainsi que Dieu le fait chaque jour avec nous dans son infinie bonté."


La none loua la beauté de ce manoir et particulièrement la bibliothèque, ce qui séduisait l'esprit d'Elena. D'ailleurs celle-ci ne pus s'empêcher de rire de concert avec son frère lorsque la petite dame dit qu'une vie entière n'était pas suffisante pour tous lire.

"Pardonnez-nous, mais je lis énormément, un véritable rat de bibliothèque. J'en ai lu bien plus des trois quart. Et voyez-vous je n'ai que vingt et un printemps."


Elle continua de sourire, cette bibliothèque était son jardin secret et en même temps sa grande fierté. Vincent, pour le dernier anniversaire de sa sœur, avait agrandit la bibliothèque pour qu'elle y loge encore beaucoup de livres. Ce cadeau était l'un des plus beaux qu'on lui fit de toute sa vie.

-"C'est l'antre de ma chère sœur ici, personne au monde ne pourra aussi bien se vanter quelle de connaître beaucoup sur nombreux domaines. Elle pourrait enseigner! J'en suis certain."
-"Vincent, voyons! Je les abrutirais de connaissances, les pauvres enfants."


Encore un rire plus léger encore. Ces deux là arrivaient pourtant à tomber en désaccord et se voler dans les plumes, mais c'était bien rare, Vincent était trop gentil pour ça. Parfois sa sœur s'énervait toute seule contre lui, sans qu'il réponde. Ce qui la faisait encore plus rager. Ely se fixa à nouveau sur Sœur Béatrice.

"Oh! J'allais oublié, votre chambre est prête, je vais vous y conduire pendant que mon frère part se changer."


Ely sentait que la force de la bibliothèque voulait garder Sœur Béatrice et elle la rassura aussitôt.

"Vous pourrez disposer de cette pièce quand bon vous semble. ne vous inquiétez pas! Veuillez me suivre s'il vous plait."

Puis Elena tourna les talons, Sœur Béatrice avec elle pour l'amener à sa chambre. Une belle chambre aux couleurs violettes. Des grands rideaux pourpres, des draps lilas, et des tentures d'un violet plus soutenu. Une petite commode en bois se trouvait en dessous de la large fenêtre. Dessus était posé, sur un napperon en dentelle, un vase avec quelques fleurs.

"Faites comme bon vous semble. Nous dînons à dix-neuf heures. Si il vous faut quoi que ce soit, demandez moi. Si vous désirez je peux vous laisser seule pour vous rafraîchir. Juste à coté de votre chambre se trouve de quoi vous débarbouillez. Je serais dans le salon en cas de besoin."

Elena s'en retourna, et s'apprêta a fermé la porte.

[tu peux soit me rattraper, soit on arrête là ou on reprend en mode à l'heure du repas, comme tu veux Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mer 30 Mar 2011 - 16:13

"Ne vous inquiétez pas, tout le plaisir est pour nous. Il faut toujours savoir tendre sa main vers les autres, ainsi que Dieu le fait chaque jour avec nous dans son infinie bonté."

"Amen." répliqua-t-elle en souriant.

Elle se félicita d'avoir écouté les amis de David, qui lui avaient indiqué cette demeure. Puis Elena lui annonça avoir déjà lu les trois quarts de tous les ouvrages présents ici, et Béatrice ouvrit la bouche sous la surprise. Elle devait bien avoir passé des journées entières sans sortir de la bibliothèque, pour avoir lu autant d'ouvrages ! La religieuse sourit et répondit :


"Une jeune femme de votre rang ne devrait-elle pas passer plus de temps à chercher un époux ?"

Cette remarque n'était pas méchante, et le ton de sa voix le confirmait. C'était une simple constatation. A douze ans, sa soeur aînée était déjà promise, alors qu'Elena avait vingt-et-un ans, et n'était pas encore mariée...
Elle écouta l'échange entre le frère et la soeur avec amusement, puis Elena lui annonça que sa chambre était prête et se proposa de l'y conduire. Béatrice accepta d'un hochement de tête et suivit son hôtesse jusqu'à la chambre qui avait été préparée pour elle.
La pièce était vraiment très coquette, dans des tons violets exquis. Elena expliqua à son invitée que le dîner serait servi à dix-neuf heures, et qu'en attendant elle pouvait faire ce que bon lui semblerait. Alors qu'elle allait sortir de la chambre, Béatrice la rattrapa.


"Pardonnez-moi, j'aurais une dernière question à vous poser..." Elle semblait confuse. "Je n'ai pas apporté de tenue de rechange, je suis si tête en l'air ! Pourriez-vous m'indiquer une bonne couturière en ville ? Je passerai demain la voir pour commander quelques robes..."

[HRP : Je te laisse répondre, on enchaînera de suite sur le dîner. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Jeu 31 Mar 2011 - 11:31

Une ambiance légère s'installa dans le manoir. Elena c'était légèrement sentit gênée lorsque Sœur Béatrice avait dit qu'une femme de son rang devait déjà chercher un époux plutôt que s'instruire. Le remarque n'était pas du tout cinglante, aucune envie de jugée dans ces paroles, une simple remarque, une curiosité.

Il était vrai que la Sœur toucha là un point sensible. Pour son âge, être célibataire était presque honteux, mal vu et très mauvais signe. Un petit rictus s'installa sur le visage d'Elena.


"Disons que, depuis la mort de ma mère, mon père n'avait eu de cesse de me trouver quelqu'un avant qu'il ne puisse plus quitter son lit. Mais il voyait a quel point cela me chagrinait de me contraindre et à préférer me laisse le droit de choisir."


Comme elle venait de lui proposer de voir sa chambre, Sœur Béatrice n'alla pas plus loin dans cette conversation et suivit gentiment Elena. Alors qu'Elena allait laissé la religieuse pour qu'elle puisse prendre un peu de repos, celle-ci l'apostropha une dernière fois avant qu'elle la quitte.

La question étonna un peu Elena qui pensait que les religieuses ne quittaient jamais leurs tuniques. Et elle sourit lorsque la toute jeune femme lui indiqua qu'elle était très tête en l'air.


"Bien sûr, je connais une très très bonne couturière en centre ville. Je pourrais vous y mener demain, pour vous présentez. Pour le moment, je peux vous faire porter une robe de ma propre garde robe. Cela me remplirait de joie que vous acceptiez de la porter ce soir."


Elena tourna ensuite les talons et guida une domestique jusqu'à sa chambre.

-"Faites portez ceci à notre invitée, je vous prie."
-"Bien Ma Dame."


Puis vint l'heure du dîner. Elena avait repris son activité de couture-lecture et c'était piquée encore maintes fois les doigts. Son agacement faisait légèrement gloussé son frère, ce qui l'agaçait encore plus. Elle lui lança un regard noir et il se retint de rire franchement.

Heureusement, Mélissa vint leur annoncer que le dîner était prêt. Elena fit appelé Sœur Béatrice. Lorsque celle-ci arriva dans la salle, les deux représentants de la famille Mirova étaient attablés, le sourire aux lèvres, attendant patiemment leur invité.

Un feu crépitait doucement dans le foyer de la salle à manger donnant quelques couleurs roussit aux tentures bleue et blanche. Un domestique se tenait prêt de Vincent qui était en bout de table. Puis de chaque coté se trouvait la place pour Sœur Béatrice et Elena.

Comme ils n'avaient pas eu d'invités depuis quelques temps, Elena avait ressortit une de ces robes de réceptions. Une magnifique étoffe de velours bleu marine. Un décolleté fournit en dentelle rejoignait le haut de ces épaules. Puis, des manches en tissu fin et quasi transparents s'ouvraient largement au niveau des mains. Le corsage de la robe était finement dessiné, mettant en avant la silhouette aux formes agréable de la demoiselle. Un laçage décoratif se trouvait sur le devant, avec un fil argenté. Ensuite venait le bas de la robe, assez large, bourré de plis et tombant par terre avec justesse.

Les Mirova saluèrent Sœur Béatrice à son entrée.


[je te laisse le soin de décrire ta robe si ca te chante Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Jeu 31 Mar 2011 - 11:49

Elena avait proposé à Béatrice de lui prêter une robe en attendant le lendemain matin, où elle lui ferait rencontrer sa couturière. La religieuse l'avait remerciée très sobrement, mais au fond d'elle-même elle avait bondi de joie. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas porté d'autre robe que celle, réglementaire, réservée à son ordre...

Elle avait eu le temps avant le dîner de se débarbouiller un peu, ainsi ce fut propre comme un sou neuf qu'elle avait enfilé la robe prêtée par son hôtesse. La robe en question, bien qu'un peu longue pour Béatrice - qui était plus petite que Mlle Mirova - lui allait très bien. La jeune femme avait parfaitement choisi le vêtement à lui prêter. C'était une robe de velours noir somme toute assez sobre, à l'encolure délicatement brodée de savants motifs en fils argentés. Les manches allaient en s'élargissant, comme la mode de l'époque le voulait, et portaient les mêmes broderies que le col et le bas de la robe. Le tissu était si doux sur la peau de la religieuse... Elle qui était habituée depuis quelques années à ne porter que le tissu de bure râpeux de ses robes de nonne était pour une fois bien contente d'avoir quelque chose digne de son véritable rang à se mettre sur le dos.

Si elle avait quitté sa robe réglementaire, elle n'enleva toutefois pas son voile. Après tout, ce n'était qu'un simple tissu blanc, qu'elle lavait de toute manière tous les deux jours, attaché à sa chevelure par quelques épingles discrètes.
La beauté de Béatrice se révéla encore plus flagrante avec ces nouveaux atours, rehaussée par le sourire éclatant qui illuminait son visage. Oui, on aurait dit une gravure de mode...

Elle entra timidement dans la salle à manger alors que ses hôtes étaient déjà installés et vint s'installer sur la chaise face à Elena.

"Je ne suis pas en retard, j'espère... Pardonnez-moi, mais je n'ai plus l'habitude des dîners mondains..."

Elle esquissa un petit sourire gêné alors que les premiers plats arrivaient sur la table. Disaient-ils le bénédicité, ici ? Après tout, elle savait qu'ils étaient très pieux, mais n'osa pas poser la question. Au pire, elle en dirai un rapide dans sa tête... Elle croisa les mains devant elle, prête à remercier le Seigneur à voix basse... A moins que quelqu'un ne prenne la parole pour le faire, ou le lui proposer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Ven 1 Avr 2011 - 0:09

Lorsque Sœur Béatrice arriva dans le chambranle de la large porte de la salle à mangé, Elena et Vincent eurent une réaction synchrone. La jeune femme s'excusa de son retard alors que les Mirova gardait les yeux bienveillants posés sur elle.

"Ma chère vous êtes ravissante et méconnaissable. Cette tenue est épatante!"


Pendant que Vincent la complimentait et que sa sœur appuyait ses dires, les domestiques vinrent, les bras chargés de plats. Avant que le repas début et puisque la religieuse était leur invité, Elena demanda une faveur.

"Pourriez-vous bénir ce repas, en tant que notre invité et en votre qualité de religieuse?"

La posture de la demoiselle montrait qu'elle eu remercier le Seigneur pour ce repas, que les Mirova l'ait fait ou non. Elena fut enchantée de cet nouveauté dans leur rituel du repas. Cela mettait un peu d'ambiance au repas, un véritable régal. Tout comme le repas qui était servit devant eux. Des assiettes riches et des odeurs qui se mêlaient venaient chatouiller leurs narines. Une fois le bénédicité dit, ils attaquèrent tous en cœur.

Le repas était agrémenté de discussions diverses et variés sur la famille des Mirova mais aussi sur Sœur Béatrice.


"Alors Sœur Béatrice, contez nous les raisons de votre venue ici. Vous n'êtes pas du coin selon les dires de ma sœur? Racontez nous s'il vous plait."

Elena eut le visage légèrement crispé à cette question, Vincent ignorait que son invitée était une des membres de l'Inquisition, et la sorcière qui était sa sœur ignorait pleinement comment son frère réagirait. Jusque là il n'avait pas eu de contact avec des gens liés aux meurtriers de leur mère. Elle se tendit de tout son corps en attendant la réaction de Sœur Béatrice, puis celle de son frère. En son crâne, elle se rassurait. Il ne ferait pas de scandale devant elle, parce qu'il ne voulait pas dévoilé une quelconque possibilité d'allégeance de certains membres de sa famille à la sorcellerie. Sur le fil, Elena attendait, comme si le temps c'était arrêté pendant une soirée qui s'annonçait jusque là radieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Ven 1 Avr 2011 - 0:53

Béatrice avait accueilli le compliment de Vincent en rougissant légèrement, mais n'avait répondu que par un hochement de tête. Visiblement, elle n'était guère habituée à recevoir des compliments. Une fois à table, à peine eut-elle le temps de croiser les mains que la jeune femme face à elle lui demanda poliment de dire les Grâces, en sa qualité d'invitée et de femme d'Eglise.

"Avec plaisir."

Elle attendit que le frère et la soeur aient croisé à leur tour leurs mains et fermé les yeux pour commencer.

"Seigneur, bénis ce repas, ainsi que cette famille. Étends sur Elena et Vincent ta bonté et ta miséricorde, car tu es notre seul Dieu, et nous sommes tes agneaux. Nous te remercions pour tes bienfaits, et prions ensemble pour le salut de tous tes enfants. Car sur la Terre et aux Cieux, tu es le Tout Puissant. Amen."

Elle se signa après avoir terminé son bénédicité, et tous purent attaquer les délicieux plats posés devant leurs yeux. Le repas se passait très bien, dans une bonne humeur générale qui changeait radicalement des habitudes de la religieuse. Elle avait été habituée à prendre ses repas dans le silence le plus total de la cantine du couvent, et il fallait bien avouer que changer un peu ses habitudes n'était pas pour lui déplaire.
Jusqu'au moment où Vincent lui demanda ce qui l'amenait ici. Aussitôt, le silence s'installa, accompagné d'une gêne de la part de la jeune femme. Elena lui avait raconté ce qui s'était passé pour leur mère, et le chagrin de leur père qui avait fini par le rappeler à Dieu lui aussi, tout ça à cause des erreurs de l'Inquisition.
Il fallut une bonne minute à Béatrice pour trouver comment formuler sa réponse. Elle se devait d'être sincère, mais elle avait tout de même le droit de prendre des pincettes...
Après s'être essuyée la bouche avec sa serviette, elle posa ses mains sur la table et se replaça sur son siège.


"C'est une longue histoire... Voyez-vous, je viens de Rodez. J'ai une soeur aînée et un petit frère..."

Elle laissa un temps de silence avant de poursuivre.

"Vous savez, lorsque l'on naît seconde fille d'une noble famille, avec des parents très à cheval sur le protocole, on est pas vraiment gâtés par la vie..."

Elle baissa les yeux.

"Ma soeur a fait un beau mariage, mon frère est l'héritier du domaine familial, et moi... J'ai été forcée de rentrer dans les ordres..."

Devait-elle en dire plus ? Elle hésita un instant avant de continuer.

"Je suis restée deux ans au couvent Carmélite, puis j'ai été envoyée ici par le Vatican pour mettre mes dons en dessin au service de... L'inquisition."

Ce dernier mot avait été lâché comme un murmure, un aveu honteux. Elle avait vu la réaction d'Elena lorsqu'elle le lui avait dit, un peu plus tôt dans la journée. Et elle espérait que son frère ne soit pas de nature colérique. Il avait une telle carrure qu'à côté de lui, un ours devait ressembler à un chaton... Elle espérait qu'il comprenne qu'elle n'avait strictement rien à voir avec les imbéciles qui avaient assassiné leur mère. Après tout, elle était bien trop jeune ! Et puis, tous les inquisiteurs n'étaient pas de mauvais bougres, preuve en était David Geisler, son seul véritable ami, ici, à Forbach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Dim 3 Avr 2011 - 16:53

La tension montait, Elena se serait bien caché sous la table pour éviter cet embarras, et le fait qu'elle n'ait pas prévenu son frère aîné la mettait encore plus mal à l'aise. Comment allait-il réagir? Sœur Béatrice eu une réaction similaire à sa voisine de face. Elle se crispa légèrement. Le silence s'installa durant un minute. Une minute de torture sûrement pour la religieuse qui devait se demander comment faire pour ne pas reproduire la réaction de la cadette? Elle posa chaque mot lentement en suspension dans l'air pour se donner le temps de choisir ses mots.

Elle expliqua son histoire, sa famille qui l'avait poussé dans un couvent après avoir offert une vie magnifique pour ses ainées. La jeune femme n'avait pas spécialement eu de chance jusque là, des trois de la famille elle était la tête de turc, le vilain petit canard, la fille de trop. Elle n'avait pas eu droit de choisir sa vie. Une fois son temps au couvent passé, elle avait cherché à rejoindre l'inquisition. Au moment où le moment fut lâché, elle avait achevé de peindre son visage de honte et de gêne. Elle se croyait telle une abomination, car elle était à présent dans le "secret". Vincent n'avait pour le moment pas ciller et le fait qu'aucune réaction apparente ne se manifestait mis un malaise encore plus profond dans la salle. L'ainé des Mirova posa sa fourchette dans son assiette avec un geste lent puis vient s'essuyer le coin des lèvres. Elena hésitait à prendre la parole. Elle ne savait que faire, mais si elle l'avait accepter dans la maison c'est qu'elle avait ses raisons?

Vincent sentait que sa sœur savait déjà se fait et il s'interrogea profondément sur son choix de lui laisser le droit de séjour. Elle aurait pu trouver une fausse raison pour éviter d'accueillir cette brûleuse de sorcières. Mais elle n'en avait rien fait. Un se racla la gorge et brisa le silence.

"Et bien!"

Il s'arrêta là, tranchant le silence en deux, le déchirant avec un précision incroyable. La lame du couperet n'aurait pas mieux fait. Les deux femmes échangeaient un regard d'inquiétude car aucune des deux ne semblait savoir un orage allait s'abattre ou non sur la maisonnée.


"Vous n'avez pas eu de chance jusque là on dirait. J'espère que votre séjour ici vous plaira."


Aucune allusion à son statut d'inquisitrice. Était-ce un bon signe? Il sentait bien que la jeune femme regrettait d'être ce qu'elle était et comme Vincent était une âme d'une bonté infinie et qu'il avait une confiance aveugle en sa sœur il ne chercherait pas à dire quoi que ce soit en public. Par ailleurs sa curiosité le rongerait jusqu'à ce qu'il puisse enfin ouvrir la bouche et se faire expliquer les raisons d'un tel acte.

Le dessert arriva pour ragaillardir l'atmosphère? Le domestique présenta le plat. Fraise caramélisée dans son coulis. En espérant que cela plairait à leur invité.


"C'est mon fruit préféré. J'espère que cela vous sied, sinon nous ferons venir autre chose."


Vincent souri avec douceur et invita Sœur Béatrice à déguster si elle aimait bien sûr. Elena se précipita de manière presque inconvenable sur le dessert pour oublier l'embarrassante situation qu'ils venaient de vivre tous.


"Pardonnez ma question idiote. Votre attachement à l'Ordre inquisiteur ne fait pas de vous une meurtrière injuste, je pense que ma chère Elena vous à déjà expliqué notre situation et si elle a pris la décision de vous accueillir c'est que vous le méritez. Veuillez accepter mes plus sincères excuses."

Vincent fit un peu signe de tête pour exprimer sa sincérité. Il n'avait pas pensé à mal en questionnant son invité, mais cela était bien mal tombé. Elena jugea bon de changer de sujet en indiquant à son frère qu'elle emmènerait la jeune femme voir leur couturière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Dim 3 Avr 2011 - 18:45

La tension après son aveu s'était faite presque insoutenable. Comment l'aîné les Mirova allait-il réagir ? Béatrice jeta un regard inquiet à Elena, qui le lui rendit. Visiblement, même la cadette ignorait les réactions de son frère...
La religieuse sembla se recroqueviller sur sa chaise. Elle s'attendait à ce qu'il hurle, peste, jure et finisse par la renvoyer de la demeure. Et après tout, elle aurait parfaitement compris une telle réaction. Pourtant, au bout d'un moment qui sembla interminable, il finit par rompre le silence par des propos surpris.
Finalement, il n'avait pas l'intention de la ficher à la porte. Voilà qui rassura quelque peu notre religieuse, qui retrouva un sourire un peu gêné, mais sincère.
Ce fut également le moment que choisirent les domestiques pour amener le dessert. Fraise caramélisée dans son coulis. Elle n'avait pas eu l'occasion de manger des fraises depuis deux ans ! Lorsqu'il lui demanda si ce dessert lui convenait, son sourire revint tout à fait et elle lui répondit avec enthousiasme.


"Oui, merci. J'adore les fraises, et c'est un met bien trop rare au couvent."

Comme pour ajouter du crédit à ses dires, elle avala goulûment une bouchée - délicieuse au demeurant - du dessert, imitant par la même la jeune noble face à elle. Pendant que les deux jeunes femmes se régalaient de l'excellente préparation, Vincent présenta ses excuses pour la question qu'il avait posé, et qui avait embarrassé la religieuse. Elle avala rapidement sa bouchée - manquant avaler de travers - avant de le rassurer.

"Ne vous excusez surtout pas, votre question était tout à fait légitime. Elena m'a effectivement raconté le passé de votre famille, et au nom de toute l'Inquisition et de la Sainte Eglise je tiens à vous présenter nos excuses pour ce qui est arrivé à votre mère."

Elle était certaine qu'encore une fois les inquisiteurs de Forbach s'étaient trompés, avaient certainement bâclé les interrogatoires, voire comme il était alors de coutume, avaient torturé la pauvre femme pour qu'elle avoue des méfaits qu'elle n'avait en réalité jamais commis.
C'était là tout le malheur dans cette chasse aux sorcières. Beaucoup d'innocents et d'innocentes avaient été menés au bûcher sous de fausses accusations, ou bien sans aucune preuve tangible. Idéaliste, utopiste, Béatrice pensait qu'avec le temps, les erreurs de ce genre n'arriveraient plus.

Puis Elena, pour changer de sujet, indiqua à son frère que dès le lendemain matin elle accompagnerait la nonne chez sa couturière. Béatrice préféra demander :


"Pardonnez-moi, chère Elena, pour la brutalité de ma question, mais rassurez-moi... Votre couturière n'est pas Louisa Zimmerman, du Fil Blanc, au moins ?"

Elle sentait que suite à cette étrange question, elle devait se justifier.

"Je vous explique... J'ai rencontré cette personne dans d'étranges circonstances, et disons que notre entretien s'est plutôt mal passé... Elle a de gros griefs contre l'Inquisition, et contrairement à votre famille elle est incapable de faire la part des choses..."

Là, elle était véritablement gênée, cela pouvait sans nul doute se remarquer à la couleur écarlate de ses pommettes et à son regard légèrement fuyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Lun 4 Avr 2011 - 10:43

Sœur Béatrice affirma qu'elle aimait les fraises et c'était un met qui semblait lui manqué au couvent. Sa toute fraiche liberté lui permettait de redécouvrir des plats fabuleux et d'en goûter de nouveau. Elle semblait se régaler autant que toutes les personnes attablées. Le repas se termina sans plus aucune fausse note.

Sœur Béatrice chercha tout de même à s'excuser de l'erreur de l'Inquisition. L'incident fut clôt. Elena reprit un visage plus rassuré et jeta un rapide coup d'œil à son frère. Il lui demanderait des explications à coup sûr mais cela se ferait plus tard. Tout à coup, quand Elena parla de la future visite chez la couturière Soeur Béatrice s'inquiéta de savoir si ce n'était pas Louisa Zimmerman du Fil Blanc. La question fit sourcillé les enfants Mirova en un même geste parfaitement synchronisé. Elle comprenait bien que sa question pu paraître grossière et ce n'était pas sans un certain inconfort que la religieuse s'expliqua sur le champ de la raison de sa demande. Elle expliqua que celle-ci avait une certaine incompatibilité spirituel a supporté une inquisitrice. Soit, Elena pouvait concevoir cela, surtout qu'elle même avait manqué de sauter sur la jeune religieuse.

Les yeux baissés d'une culpabilité certaine, Soeur Béatrice rougissait de honte. Quelque chose c'était visiblement passé entre ces deux jeunes femmes et la nonne ne tenait ni à en discuter, ni à s'en souvenir. Elena reprit son sourire et la rassura sur le champ.


"Ne craigniez rien, Madame Zimmerman n'est pas ma couturière, même si c'est une très bonne couturière sans nul doute. Je vais chez une petite artisan du coin, une vieille femme ronde un peu bourrue au départ mais charmante au demeurant. Et celle-ci est très pieuse alors aucun doute qu'elle se fera une joie de vous habiller."


Elena finit par avoir un sourire plus net encore. Puis elle continua, curieuse. En effet, c'était bien la première fois qu'elle voyait une religieuse Carmélite quitter ses vêtements ainsi que son couvent. Elle fut donc poussé par sa curiosité dévorante.

"Pardonnez à mon tour ma question désarçonnante mais je croyais que les Sœurs Carmélite ne sortait jamais."

Elle prit un pause pour éviter d'enchaîner les questions importunes et s'excusa à l'avance. Puis elle repartit à "l'assaut".

"Je ne savais pas non plus que vous étiez autorisée à quitter votre tunique. Votre voile suffit à prouver votre appartenance remarquez. Pardonnez, c'est juste que je me questionne, j'espère ne pas vous choquez. C'est plutôt positif je trouve, votre tunique n'a rien d'envieuse, par ailleurs vos atours sont bien mieux mis en valeur lorsque vous la quitté."

Vincent confirma ses dires d'un petit hochement de tête, ajoutant un "Assurément" pour soutenir le jugement de sa soeur. Il était vrai que la religieuse était une femme magnifique avant d'être une femme de Dieu et le fait que son destin fut choisit devait attrister cette jeune femme. Elle aurait tout eu pour faire une parfaite épouse et une famille magnifique. Mais sa famille en avait décidé autrement, à sa place. Elena connaissait sa chance, et elle savait qu'elle en profitait probablement un peu trop mais elle ne concevait pas qu'on force quelqu'un à devenir ce qu'on a choisit pour lui. Parce qu'elle refusait de se soumettre sûrement. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle elle n'avait épousé personne jusque là. Les hommes de hauts rangs avaient certaines difficultés à laisser à leur épouse une quelconque liberté, et cela, Elena ne le supportait pas. Elle avait renvoyé plus d'un prétendant en le poussant dehors à renfort de fleuret. L'un d'entre eux était parti en maudissant la famille des Mirova et à coup sûr la fille des Mirova était une folle. Du moins, c'est ce qu'il avait raconté autour de lui. Une chance qu'il ne vienne pas du coin.

En pensant à cela, Elena se prit à penser à son apprenti. Luc aurait pu aussi être un de ces prétendants, elle l'avait d'ailleurs craint plus tôt, le jour à le Duc de Rohan avait fait sa demande par lettre pour que les Mirova accueille le fils du Duc de Bretagne. Son père était encore en vie lorsqu'ils avaient reçu la missive et c'était avec appréhension qu'elle l'avait lu à celui-ci, alors incapable de voire correctement. Heureusement, ce n'était que pour un permis de séjour et les deux enfants avaient été ravis. Malheureusement, leur père n'avait pas vécu assez longtemps pour voir le fils prodigue, futur Duc. Et c'était en de biens sombre moments que cet enfant unique débarqua dans le manoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Lun 4 Avr 2011 - 11:06

Elena assura à la religieuse que sa couturière n'était pas Madame Zimmerman, et aussitôt le soulagement se lut dans le regard de Béatrice. Pourtant, elle pouvait remarquer les yeux pleins de questions du frère et de la soeur. Elle ne pouvait pas leur expliquer les raisons de ses réticences envers Louisa. Pas maintenant. Mais elle se promit d'aborder le sujet avec Elena, lorsque l'occasion se présenterait.
La jeune noble était visiblement très curieuse, et Béatrice pouvait parfaitement le comprendre. il était vrai que les membres du Carmel étaient des contemplatifs, ce qui signifiaient qu'ils ne sortaient jamais du monastère - ou du couvent pour les femmes - auquel ils avaient été assignés. Or, les Mirova se trouvaient face à une soeur Carmélite. Aussi, la religieuse comprit tout à fait la légitimité des questions de son hôtesse. Elle lui sourit avec bienveillance alors que le repas se terminait.


"Il est vrai qu'en règle générale, nous ne sortons pas du couvent. Pourtant, il existe quelques rares exceptions. Vous avez dû entendre parler de Dame Cassandra de Saint-Loup, autrefois Mère Mattea. Elle dirigeait un couvent Carmélite, mais pour les besoins de l'Inquisition elle a été appelée à venir ici-même, à Forbach. Maintenant elle a quitté les ordres, s'est mariée et a une fille un peu plus jeune que moi. Et bien... Je suis un peu dans le même cas qu'elle lorsqu'elle a été mandée ici par le Vatican."

Un ordre du Pape, ça ne se discutait pas.

"Et je vous avouerai que je suis bien heureuse d'être sortie des murs du couvent. En dehors de ça, je ne connaissais que Rodez, ma ville natale. Au moins, je peux voir le monde, ou du moins autre chose que les murs gris auxquels j'ai été arrachée."

La question suivante se porta sur sa tenue, Elena insistant sur le fait qu'elle était bien plus jolie dans une véritable robe. La nonne rosit sous le compliment, qui avait été appuyé par Vincent, et répondit :

"A dire vrai, nous sommes supposées garder notre tunique. Pourtant, je préfère de loin des habits plus pratiques lorsque je ne suis pas au couvent. Comme vous l'avez remarqué, mon voile suffit à montrer mon appartenance à Dieu et à l'ordre du Carmel. Et je pense que personne ne pourrait me blâmer de me sentir plus à l'aise ainsi."

Elle sourit avec bienveillance. Il était vrai qu'une personne d'Eglise pouvait lui reprocher de ne pas porter la "tenue réglementaire", mais elle savait que de toute façon, dans cette ville rien n'était acquis. Le peu de temps qu'elle avait passé ici lui avait prouvé que les choses ne fonctionnaient pas comme on lui avait enseigné, et que même si certaines règles demeuraient, tout pouvait évoluer, en bien comme en mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 5 Avr 2011 - 11:16

Une fois que la religieuse reprit son assurance et qu'Elena lui lança ses interrogations. La none ne s'offusqua pas de la curiosité légèrement exagérée de son hôtesse. La jeune femme s'expliqua sur son autorisation de sortie hors du couvent en parlant d'abord d'une femme dont ne le nom n'était pas inconnu à Elena. Cassandra de Saint-Loup. Saint-Loup. Ce nom lui rappelait quelque chose. Elle savait qu'elle en avait entendu parler mais le prénom de Cassandra par ailleurs ne lui évoquait que le néant. Une femme religieuse qui avait quitté les ordres. Elena fut encore plus surprise. Comment cela était-il réalisable? Elle croyait que cela était interdit.

Elle haussa mentalement les épaules et continua d'écouter. Cette dame c'était rangé des ordres et avait repris un vie normale, avec mari et enfant. Soeur Béatrice dit qu'elle était un peu dans le même cas, mandé apparement par l'Inquisition pour venir à Forbach. La petite ville finissait par être bien connu du Vatican avec tous ces inquisiteurs qui y étaient envoyés.

La jeune femme était heureuse de ce choix, d'avoir eu ce droit de sortir de ces quatres murs étroits, humides et froid. Du moins c'est ainsi qu'Elena les imagina sur l'instant. Un couvent était une sorte de prison en pierres grise, humide, froide et inconfortable. La vie de none devait être à mourir d'ennui et Elena remercia inconsciemment ces parents d'avoir été très ouvert d'esprit et très bons. Et son petit doigt lui disait que Soeur Béatrice aspirait probablement secretement à retrouver l'entier de sa liberté toute comme cette Saint-Loup. C'était normal après tout, la cadette des Mirova aurait agit ainsi, même si elle n'avait pas un peu perdu de sa foi avec la mort de sa mère, même si elle avait été dans son cas. Elle aurait voulu la liberté. C'était un présent qui n'avait pas de valeur, et assurément, si elle trouvait un époux qui fut capable de l'aracher des griffes des femmes carmélites, elle en eut été largement reconnaissante, pour sûr!


"Je vois."

Elle n'ajouta rien, laissant la jeune none continuer de parler. Celle-ci avait d'ailleurs pris quelque couleur quand les Mirova avait assuré à cette demoiselle qu'elle était bien trop jolie pour qu'on la cache sous une tunique austère. L'envie de liberté habitait cependant la toute jeune carmélite qui disait préférer les vêtements plus pratique que cette horrible tunique grossière. Le voile était suffisant et qui pourrait lui en vouloir de se montrer en meilleure tenue. Elle était en plus de famille noble, c'était donc de son droit et de son confort de se présenter en tenue plus classique.

"Vous avez bien raison, si votre foi reste la même, un habit ne peu pas l'enlever. Le dicton dit bien vrai. L'habit ne fait pas le moine."


Elle lâcha un petit rire. Le repas se termina ainsi. On se dit bonsoir. Elena resta pour continuer sa couture encore une bonne heure. Vincent monta directement dans sa chambre, un livre à la main et Soeur Béatrice avait rejoint sa chambre, aidé d'une des domestiques selon les ordres de la maîtresse de maison. Puis lorsque la nuit s'acheva de tomber son voile sur la ville, Elena partit se couché, bougie à la main pour se guider. Elle sombra dans un profond sommeil. Un sommeil qui fut pourtant court quand elle se réveilla en sursaut suite à un cauchemard. Et cela continua ainsi jusqu'au petit matin.

[je te propose de jouer le lendemain matin avant qu'on parte en ville chez la couturière. Du coup après ta rencontre avec Luc. D'ailleurs je vais demander à luc si il veut ramener son joli derrière pour le petit dej Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 5 Avr 2011 - 11:34

Le repas s'était, au final, déroulé sans encombres. Les Mirova étaient des hôtes tout à fait exquis, et Béatrice se félicita encore une fois d'avoir écouté les bons conseils prodigués par les hommes de Dieu qui l'avaient envoyée ici.
Une fois le dîner terminé, tout le monde se dit bonne nuit, et la religieuse, escortée d'une domestique, monta à sa chambre après s'être enquise de l'heure du petit déjeuner.
Elle se prépara pour se mettre au lit, troquant sa robe contre une chemise de nuit prêtée par Elena, et s'agenouilla au bord du lit pour prier avant de dormir.


"Seigneur, merci pour tout. Bénis cette famille, apporte leur le bonheur et le réconfort dont ils ont besoin, protège les du Mal, car c'est à toi qu'appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, pour les siècles des siècles. Amen."

Elle se signa puis se mit rapidement au lit. Le sommeil ne tarda pas, et elle s'endormit rapidement.
La nuit commença bien, mais au petit matin elle fut réveillée par un cauchemar atroce, revoyant dans ses songes l'horrible scène entre Louisa Zimmerman et elle qui s'était produite à la Collégiale quelques jours plus tôt. Ne parvenant plus à dormir, elle termina la nuit dans la bibliothèque...

Le lendemain matin, elle se présenta, comme convenu, à l'heure du petit déjeuner dans la salle à manger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1084-presentation-d-une-apprent
Aguerri(e)
Aguerri(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 5 Avr 2011 - 15:10

Le petit matin pointait son bout de nez lentement, laissant un soleil timide traverser avec peine l'épaisse brume qui montait de la terre noir de la forêt. La lueur blafarde ne suffisait pas à voir clair quand les domestiques se levèrent pour s'affairer. Une heure plus tard, le petit déjeuner était terminée. Le soleil avait vaincu une grande partie de la brume, si bien qu'il n'en resta plus qu'un fin filet fumant des terres. Une domestique vient frapper à la porte d'Elena alors que Vincent était déjà attablée. Elena ne répondit pas à cet appel, mais elle sortit quelques minutes plus tard. Elle avait une mine moins enouée que d'habitude.

"Est-ce que tout va bien ma Dame?"


Elena sourit pour se donner meilleure mine. La nuit avait été difficile, un peu fatigante et pas aussi réparatrice que l'aurait souhaité Elena. Mais il était l'heure d'accueillir ses invités et elle descendit les marches avec une lenteurs peu commune. Elle rejoignit son frère. Soeur Béatrice était déjà là.

"Bien le bonjour à vous. Pardonnez mon retard. La nuit fut agréable ma Soeur?"

Elle s'assit doucement et Vincent lui lança un regard inquiet. Il avait bien entendu un cri ou deux cette nuit. Mais c'était heureusement le seul à avoir pu le faire. Il savait qu'elle avait mal dormi, aussi ne dit-il aucune remarque pour le moment, se gardant tout commentaire malvenu. Quelque chose la tracassait et aujourd'hui ne serait pas une belle journée. Elena garda tout de même un sourire un peu factice et forcée face à son invitée pour ne pas l'encombrer d'une possible inquiétude.

On entendit des pas venir du hall. Luc se présenta enfin à la salle à manger. Elena le salua d'un signe de tête très court, mais sans son sourire habituel.


"Soeur Béatrice, je vous présente Luc de Rohan, fils du Duc de Rohan. Une très riche famille bretonne. L'enfant que voici nous a été confié pour qu'il puisse assouvir son droit de voyage. Un cadeau d'anniversaire de son père. Je n'en ai pas parlé hier, je suis navrée, je manque à tous mes devoirs."


En réalité Elena ne l'avait pas mentionné parce qu'elle espérait ne pas avoir à le faire. Mais elle n'avait pu voir Luc à temps du fait de ses escapades nocturnes. Tant pis, elle ne mentirait pas. Mais quelque part cela la dérangeait profondément. Peut-être que sa fatigue lui jouait des tours. Dés qu'elle aurait petit déjeuner, tout irait sûrement mieux.

Une fois Luc assit, le petit déjeuner fut servit. Pâtisseries, pains, thé, lait, café, fruits. De quoi faire presque un véritable repas. Chacun se servit. Elena demanda à Sœur Béatrice, si comme la veille elle consentait à bénir leur repas.


[un poil court mais bon je lance Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1105-elena-mirova
Apprenti(e)
Apprenti(e)
avatar


MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   Mar 5 Avr 2011 - 16:07

Après la rencontre de la Bibliothèque et son dénouement très inattendu, Luc avait monté les escaliers et arpenté les couloirs pour se retrouver dans sa chambre. Il restait assez de temps pour se préparer avant le petit-déjeuner aussi se permit-il de se jeter sur son lit, le regard tourné vers le plafond, pour repenser à tout ce qu'il venait de se passer. Il revit toute la scène plusieurs fois, de son arrivée à la demeure des Mirova jusqu'à son arrivée dans cette chambre. Il avait un sourire à chaque fois qu'il repensait au moment où ils s'étaient retrouvés l'un contre l'autre, couchés par terre. S'ils avaient été des enfants, ils auraient sans doute beaucoup ri, mais ils étaient grands et l'innocence enfantine était irrémédiablement perdue. C'était triste de songer que des choses aussi innocentes pouvaient devenir terriblement gênantes pour l'un comme pour l'autre. Il était évident que si on les avait surpris à cet instant, tous les deux dans la bibliothèque, couchés l'un sur l'autre, la jeune femme avec sa robe de chambre entrouverte, on aurait jasé. Pourtant il n'y avait aucune raison de le faire. Elle avait trébuché, il avait tenté de la rattraper, ils étaient finalement tombés ensembles. Devaient-ils rajouter quelque chose ? Il sentait encore les battements de son cœur... Il chassa cette pensée de son esprit et se rendit compte qu'il avait passé plus que quelques minutes couchés sur son lit.

Il bondit au bas de ce dernier et entreprit de faire sa toilette et de changer de vêtements. Après tout, il avait une certaine tenue à respecter. Il se nettoya le visage et le corps assez rapidement, ses hôtes et soeur Béatrice l'attendraient surement déjà. Il se sécha et enfila ensuite tout aussi rapidement une de ses tenues habituelles, assez décontractées mais pratiques, idéales pour se balader en forêt ou à cheval. Cela faisait suffisamment habillé, au dessus de sa chemise, pour un petit déjeuner. Qui plus est, la suite de la journée étant totalement aléatoire, il pouvait ainsi facilement parer à toute éventualité. Peut-être ferait-il un peu d'escrime aujourd'hui. Eléna le présenterait-il à soeur Béatrice ? Il eut un petit sourire à cette éventualité. Cette dernière vendrait-elle la mèche en précisant qu'ils s'étaient rencontré ce matin même ? Luc lui-même ne savait pas s'il jouerait le parfait inconnu ou non. Sans plus y réfléchir, il sortit de sa chambre et prit, à grandes enjambées, le chemin de la salle à manger. Il descendit les marches quatre à quatre avant d'obliquer en direction de sa destination.

Comme prévu, il arriva en dernier. Lorsqu'il ouvrit la porte, Soeur Béatrice était déjà là, Eléna et Vincent aussi – ce n'était pas étonnant pour Vincent, qui était aussi matinal que Luc. Il adressa un sourire cordial à ses deux amis et, au salut d'Eléna, il comprit que quelque chose n'allait pas, mais il ne le montra pas. Son aguerrie fit alors les présentations, pensant que c'était encore nécessaire. Le fils du Duc eut alors l'idée de s'amuser à jouer aux inconnus. Il fit alors une révérence très distinguée en direction de la jeune femme tout en ajoutant:


« - C'est un enchantement que de faire votre connaissance Soeur Béatrice. »Il se releva et s'installa à la table, face à Eléna et rajouta, un sourire et un clin d'oeil pour elle. « Excusez Eléna, il lui arrive d'être un peu tête en l'air, mais cela ne fait qu'ajouter à son charme. »

Une petite pique ? Allons soyons joviaux, il est huit heures, le manoir des Mirova s'éveille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1118-luc-de-rohan
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première excursion hors de la ville [Chez Elena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première excursion hors de la ville [Chez Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Parmi les Sylves - Alentours :: La Forêt Noire (Schwarzwald)-