AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Désobéir peut être une preuve d'affection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Désobéir peut être une preuve d'affection   Jeu 21 Avr 2011 - 9:38

C’était la fin d’après midi. Un doux vent parcourait les cultures. Les hommes sentaient la fin de journée approcher. Ils pensaient au diner qui les attendait prés de l’âtre familial. Leurs voix rocailleuses saluaient l’aimable silhouette d’une vagabonde. Dans ce décor si familier la jeune Danielle était entrain de désobéir à un ordre direct. Elle avait terminé ses taches le plus vite possible. Avant que sa mère ne réquisitionne à nouveau sa paire de main, elle était sortie de la ferme, en cachette. C’était une bêtise faite avec de très bonnes intentions.

Dans la poussière son pas été vif et pressée. Si jamais une de ses sœurs la croisait la punition serait immédiate. Mais tant pis ! L’Initiée avait besoin de savoir comment allait Inès. Au fur et à mesure des jours son inquiétude grandissait. Si ses parents voulaient lui cacher une affreuse vérité ? La mort de sa chère Margot l’avait tellement affectée. Peut être voulait on la protéger ? Elle était dans un flou total. Toutes ces questions commençaient à envahir ses songes. Danie ne supportait plus tout ça.

Elle avait entendu la rumeur. Europe, Viviane peut être d’autres encore avaient été arrêtées par l’Inquisition ! La fuite de la meneuse du Lys noir avait semé le trouble sur Forbach. Pourquoi avoir rejeté la faute sur ces femmes. Ce n’était pas juste. C’était même méchant et pire que tout dangereux. Ils avaient tenus les plus jeunes à l’écart. Pourtant la bergère n’était plus une novice. Elle était sur la Voie depuis cinq ans. C’était beaucoup cinq ans, non ? Elle aurait aimé qu’on lui face confiance … au moins un petit peu.

Un moineau utilisait son épaule comme perchoir. Il chantait doucement à son oreille. Que lui racontait-il ? Personne ne pouvait le savoir. Pourtant dans cette mélodie printanière Danielle décelait des encouragements. Sa nervosité s’apaisait quelque peu grâce à cela. Les animaux eux au moins ne la punissait jamais. Elle approchait de la maison de son Aguerrie. Si tout allait bien la vendeuse s’occupait surement d’une mère de famille ou d’un vieillard. Les paysans avaient d’ancestrales habitudes ici bas.

L’adolescente avait trouvé du lilas pendant qu’elle accompagnait les moutons. D’ordinaire on n’en trouvait pas beaucoup à cette période de l’année. Mais la nature était perturbée tout comme ses gardiennes. Le sol terreux était chauffé par le soleil d’avril. L’Herboristerie apparaissait enfin au milieu de la végétation un peu sèche. Danielle retirait son châle et courait presque jusqu’à la porte. Elle oublia même de frapper. Son allure était marquée par la journée de labeur. La robe sale les cheveux un peu en bataille et le teint halé à force de vivre dehors.


-Inès ? Tu es là ? Inès ? Je sais que je n’ai pas le droit d’être ici. Mais …

Les yeux aux reflets émeraude avaient été éclaircis par le beau temps. Ils détaillaient la pièce avec angoisse. Son aînée n’était pas en vue. La boutique était vide et tout était très calme. Même le petit oiseau s’était arrêté de pallier. Tout en essayant de ne pas paniquer la jeune fille traversait l’espace pour aller regarder le comptoir. Parfois il y avait un petit mot pour prévenir d’une absence. Grâce à la tribu la Byche avait put apprendre à lire le français. C’était compliqué mais avec un peu d’effort son esprit s’astreignait à cet exercice de décryptage.

-Je m’inquiète pour toi. Je sais ce qui s’est passé. Enfin je sais ce que papa veut que je sache.

Avec un air dépité elle s’arrêtait face aux bocaux de plantes. Elle retirait sa besace pour en extraire la plante et chercher où la ranger. Puisque que c’était ça elle allait l’attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Prêtresse
Prêtresse
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Jeu 21 Avr 2011 - 10:40

La soirée de la veille avait été bien étrange pour Inès. Enfin, surprenante plus qu'étrange. Elle s'était rendue chez le Loup de la Reine dans le but de lui raconter en détail son agression, mais au final il lui avait donné son premier baiser, elle y avait répondu, et tout avait été chamboulé dans sa tête, comme dans celle de l'enquêteur. Elle avait fini par s'endormir chez lui, en tout bien tout honneur, et lorsqu'elle s'était réveillée ce matin-là, Owen était déjà sorti. Elle avait trouvé un petit mot de lui, lui expliquant qu'il avait à faire mais que si elle le souhaitait, elle pouvait rester un peu.

Inès regarda autour d'elle en soupirant. Quitte à rester, autant se rendre utile. Le ménage ne semblait pas être le fort d'Owen, qui devait être bien trop occupé avec son enquête pour penser ne serait-ce qu'à faire la poussière. Aussi, elle entreprit de nettoyer la pièce pour s'occuper un peu.
Après avoir farfouillé dans tous les coins, elle trouva enfin un balais, un seau, un morceau de savon pour le sol et de vieux linges. Elle entreprit de passer d'abord un bon coup de balais, puis la serpillière, et enfin de dépoussiérer tout ça. La seule chose qu'elle ne toucha pas, ce fut le bureau de l'enquêteur. Elle ne voulait pas risquer de déranger son travail.
Après avoir ainsi occupé sa matinée, elle avait traîné un peu chez lui, pour finalement sortir et faire le marché. Elle avait décidé de rentrer chez elle faire un bon repas, qu'elle ramènerait ensuite à Owen pour qu'il se nourrisse correctement.
Elle n'avait rien trouvé à manger là où il logeait, et se doutait donc que son alimentation laissait à désirer...

Ainsi, après avoir fait son marché, elle était rentrée chez elle, les bras pleins de fruits et légumes, et malgré le peu d'argent qu'elle avait sur elle, elle avait pu acheter un peu de viande pour agrémenter le repas. Bon, il fallait avouer qu'elle avait pris la viande à crédit, mais la bouchère était l'une de ses meilleures clientes. Elle lui ferait cadeau d'un onguent en remerciement, et puis c'est tout.

Inès était rentrée chez elle en début d'après-midi, donc, et avait aussitôt commencé à préparer un pot-au-feu. Après avoir mis la viande et les oignons à cuire avec les clous de girofle, elle sortit au jardin pour récupérer quelques plantes aromatiques nécessaires à la préparation du plat. Elle avait un peu traîné dehors, arrosant au passage les plantes les plus sèches, et après avoir récupérer le thym et le laurier nécessaires au pot-au-feu, elle rentra pour poursuivre sa préparation. Après deux bonnes heures, la viande était presque cuite et une bonne odeur commençait à flotter dans l'air. Inès ajouta alors les légumes petit à petit, excepté les pommes de terres qu'elle fit cuire à part. Cinquante minutes plus tard, tout était prêt. Elle monta dans sa chambre pour se rafraîchir et se changer avant de porter le repas à Owen, et lorsqu'elle redescendit une voix qu'elle connaissait bien l'interpella. Danie ! Elle semblait inquiète. Pourquoi était-elle venue ici malgré les ordres ? Etait-il arrivé quelque chose de grave ? Elle entra dans la boutique et aperçut la jeune fille qui rangeait du lilas dans l'un des bocaux.
Elle s'approcha de son apprentie en s'essuyant les mains, encore humides de ses ablutions, sur son tablier blanc.


"Danielle ? Que fais-tu ici ?"

Le ton de sa voix était resté doux, presque inquiet. Elle n'avait pas entendu la jeune femme l'appeler, trop occupée à choisir une jolie robe pour aller retrouver Owen. D'ailleurs, sous son tablier, elle était drôlement bien habillée, la petite herboriste ! D'une robe simple, mais d'une couleur marron chaud exquise. Pour une fois, elle avait même attaché ses cheveux en une longue tresse qui lui tombait au milieu du dos.
Elle regardait avec inquiétude la jeune paysanne face à elle. Etait-il arrivé quelque chose de grave, pour qu'elle brave les interdits et vienne ici en pleine journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/ines-gallo
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Jeu 21 Avr 2011 - 15:28

Tout en rangeant ses trouvailles l’adolescente s’imprégnait de l’ambiance de cette maison. Le soleil entrait par les ouvertures chauffaient les murs sans pour autant rendre l’air trop chaud. C’était son lieu d’asile depuis qu’elle était toute petite. Elle l’aimait. Margot l’y emmenait souvent jusqu’à ce qu’elle… ne soit plus de ce monde. Danie avait apprit à compter grâce aux doses des décoctions. Aujourd’hui quelque chose de nouveau titillait ses sens. Une odeur, non pas celle du pot-au-feu, une autre plus subtile.

Elle avait fait volte face en entendant la voix de la propriétaire. Ses mains avaient automatiquement abandonnées les plantes. Avec cette spontanéité exacerbée par l’appréhension elle avait été droit sur la jeune femme. Le soulagement se lisait sur son visage alors qu’elle allait l’enlacer sans cérémonie. Cela faisait des jours que son esprit attendait de s’apaiser en sa présence. En la serrant tendrement elle murmurait d’une petite voix la raison de son intrusion.


-Je voulais te voir ! On ne me dit rien là bas ! Ce n’est pas juste. Je voudrais savoir comment tu-vas.

Pour se faire pardonner l’inquiétude qu’elle avait provoqué dans le regard de son ainée elle terminait ces retrouvailles d’un frais baisé sur sa joue. Danielle aimait les gens. Elle était timide quand elle ne connaissait pas la personne. Mais une fois la confiance établie son cœur était offert sans retenu. Les démonstrations tactiles avaient parfois beaucoup plus de sens que des phrases vides. Dans son entrain elle avait oublié qu’Inès avait été physiquement choquée.

Confuse elle s’éloignait rapidement pour ne pas gênée plus que ça la sorcière. Ses jolies prunelles forêts la regardaient avec inquiétude. Elle espérait par-dessus tout ne pas avoir fait une nouvelle bêtise. Petit à petit les détails de la tenue de son interlocutrice provoquaient son étonnement. Ses traits s’agrandissaient de bonheur en découvrant le charme dégagé. Quelque peu intimidée par ce changement elle baissait les yeux.


-Tu es très jolie comme ça !

Un grand sourire l’embellissait alors qu’elle songeait aux raisons de cette métamorphose. Jeanne, sa première petite sœur, était tout aussi attentive aux détails depuis qu’elle était amoureuse d’un des charpentiers du village. Elle était beaucoup plus jeune que l’herboriste. Mais l’amour n’a pas d’âge et même à quatorze ans on pouvait être très amoureuse. C’était du moins ce que disait madame Byche.

Cela voulait dire que la dame allait bien. C’était le plus important pour Danie. Le reste pouvait attendre. D’autant plus si elle s’était apprêtée pour un rendez-vous… Qui était l’heureux élu ? Un seul nom lui venait en tête. C’était comme dans les légendes ! Le preux chevalier avait sauvé sa belle et ils étaient tombés amoureux. Une chose qui n’arriverait jamais à une bergère. Le regard pétillant de joie elle soufflait complètement emballée.


-C’est magique. Tu allais sortir, non ? Je peux revenir demain si tu veux ?

La jeune apprentie était sincère comme pas deux. Jamais elle n’aurait voulu retarder une idylle. Ses questions, son entrainement, sa personne n’avaient qu’à patienter un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Prêtresse
Prêtresse
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Sam 23 Avr 2011 - 21:11

La jeune apprentie avait lâché ses plantes dès qu'elle avait entendu la voix d'Inès pour se jeter dans les bras de l'herboriste avec soulagement. Celle-ci l'accueillit d'une chaleureuse étreinte presque maternelle avant que la jeune femme ne lui explique la raison de sa présence ici, ponctuant par un gros baiser sur la joue de la commerçante. Celle-ci sourit, contente de voir que sa protégée tenait autant à elle - bien qu'elle le sache déjà, une piqûre de rappel ne faisait jamais de mal - et lui rendit son étreinte tout en répondant.

"Je vais très bien, ne t'en fais pas. Tout comme Europe, Viviane et Elisabeth."

Elle savait qu'elles avaient été questionnées par l'Inquisition suite à l'arrestation ratée et aux "révélations" d'Alicia aux religieux, et elle avait appris que toutes s'en étaient parfaitement sorties, même si Viviane avait eu un "léger accrochage" avec le fils de Garin, le jeune David Geisler. On lui avait dit que même Louisa Zimmerman avait été interrogée, alors qu'elle n'avait rien à voir avec les sorcières. Enfin, tout le monde allait assez bien, compte tenu des évènements récents - entre l'Agent du Diable et les inquisiteurs, elle ne savait pas encore qui était le pire - et rassura donc la jeune fille à ce sujet.

Puis, en s'écartant de l'herboriste, Danielle remarqua que celle-ci s'était particulièrement bien vêtue ce jour-là. Elle la complimenta donc avec sa sincérité adolescente, et Inès rosit légèrement sous le compliment.


"Merci ma chérie, tu es adorable."

Danie lui demanda alors si elle allait sortir, ne voulant pas la déranger. Mais la jeune femme secoua négativement la tête. Elle avait encore un peu de temps devant elle.

"Non non, reste ! Je dois sortir ce soir, c'est vrai, mais j'ai toujours du temps à te consacrer, tu le sais bien."

Elle sourit avec bienveillance et guida la jeune fille vers la cuisine, où elle l'installa à table avant de préparer un thé.

"Alors, comment se porte ta famille ? Voilà longtemps que je ne leur ai pas rendu visite..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/ines-gallo
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Lun 25 Avr 2011 - 12:23

Callée dans cette étreinte Danie sentait enfin ses épaules se détendre. Elle pouvait souffler. Sans se l’avouer elle avait peur que le schéma ne se répète. Bien sûr elles faisaient toutes très attention. Europe n’avait pas prit les choses à la légère. En trois ans les règles de la Tribu s’étaient durcies de façon exponentielle. Tout ça pour quoi ? Pour que ces gens viennent les chercher. Ce n’était pas juste. Elles n’avaient rien fait.

Alicia avait réussi à attirer l’Inquisition sur une autre piste. Les deux tribues n’étaient pas très sororales. Chaque sorcière connaissait les raison du schisme. Elle choisissait leur camp en toute conscience. Elles avaient ensuite des buts différents. Mais dénoncer les prêtresses d’Olrun c’était méchant. Le jeune cœur de la bergère se sentait trahi. Elles étaient toutes des sorcières ! Cela aurait dû les réunir …


-Ouf. Est-ce que ça veut dire qu’ils vont nous laisser tranquille cette fois ?

C’était peut être la dernière façon d’en finir avec cette chasse. Elles pourraient enfin vivre tranquilles sans avoir à se cacher. C’était une perspective qui mettait un peu de lumière sur leur avenir à toutes. Danielle voulait voir ce que cela pouvait faire de marcher la tête haute. Peut être même que toutes ensembles elles pourraient repousser le monstre. Elle en était certaine ! L’union ferait la force. Mais les autres filles lui répétaient sans cesse que ce n’était pas possible…

Pour l’instant Inès était un sujet de conversation en elle-même. Ce n’était pas un compliment ! C’était bien vrai. Elle était aussi jolie qu’une dame de la ville. Cela lui allait si bien. Danie adorait regarder ses grandes sœurs se faire belle. Parfois leur mère sortait les plus jolies robes pour les occasions spéciales. Avec quelques menus détails, une simple paysanne, pouvait devenir l’égale d’une riche. C’était plaisant. Un jour peut être qu’elle aussi serait aussi charmante.

Elles avaient un peu de temps. Danielle suivait son aînée en souriant. Elle était contente de passer un petit moment avec elle. Il y avait beaucoup de choses que la jeune fille ne pouvait raconter qu’à Inès. La sorcellerie était acceptée chez les Byche. Cependant ils préféraient tous s’en tenir éloignés. A force c’était aussi elle qu’on éloignait. L’herboristerie était un peu devenue son asile. Elle s’installait souplement sur un tabouret en suivant la préparation des yeux.


-Papa s’est blessé au champ. Ce n’est pas très grave. Mais il ne peut plus travailler. Heureusement il a embauché un garçon pour nous aider. Il est très gentil ! Cécile a choisi le tissu pour sa robe de mariée ! On a l’impression qu’il brille ! Elle a commencé les manches hier. Ninon a promit de lui faire des jolies chaussures pour aller avec. Henriette a encore fait la somnambule la nuit dernière. Heureusement qu’elle a renversé quelque chose en passant. Sinon je crois qu’on ne l’aurait même pas entendue. Je me demandais… il n’y a pas une potion, pour empêcher les gens de se lever, pendant la nuit ? Je voulais essayer avec l’envoutement, tu sais… mais peut être que c’est dangereux ? Tu crois que c’est dangereux ?

Deux jolis yeux verts fixaient la jeune femme avec curiosité. Elle s'était posée tout plein de question. La magie était souvent sa première solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Prêtresse
Prêtresse
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Lun 25 Avr 2011 - 13:11

Danielle lui avait demandé si elles pouvaient espérer un peu de répit suite à ces interrogatoires classés sans suite. Mais la Prêtresse était parfaitement incapable de répondre à cette question, aussi elle ne le fit pas. De toute façon, elles étaient déjà arrivées dans la cuisine, où Inès mettait l'eau à chauffer.
Son apprentie lui donna des nouvelles de sa famille. Son père s'était blessé au champ ? La jeune femme eut un regard inquiet avant que sa disciple ne la rassure. Ce n'était rien de grave, et puis ils avaient embauché un jeune homme pour aider. Un jeune homme ? Voilà qui bouleverserait certainement les habitudes de la famille Byche...
Puis elle parla de ses soeurs. Oui, Inès savait que l'une d'elle devait se marier, elle avait d'ailleurs été invitée à la fête et cherchait toujours le parfait cadeau de mariage... Sans doute opterait-elle pour un puissant sort de protection, ou bien de chance... Et puis elle avait promis à Cécile de lui confectionner son bouquet pour la cérémonie du mariage, avec les plus belles fleurs de son jardin.

Elle sourit lorsque Danie lui parla de sa soeur Henriette, qui était atteinte de somnambulisme. La jeune fille lui demanda même innocemment s'il existait une potion ou un sort contre ça. Inès plongea les feuilles de thé dans l'eau bouillante et les laissa infuser tout en répondant :


"Mieux vaut éviter tout envoûtement. En revanche, je pourrai t'apprendre à préparer une potion qui l'aidera à s'endormir si profondément qu'elle ne se lèvera pas avant le lendemain matin."

Elle sourit avec bienveillance.


"Peux-tu surveiller que le thé n'infuse pas trop ? Je vais chercher les plantes qu'il te faudra pour la potion."

Elle s'absenta quelques minutes et revint rapidement, avec dans les mains de la verveine, de la valériane et deux ou trois autres plantes aux propriétés calmantes. Elle les posa sur la table et expliqua à son apprentie comment effectuer les dosages.

"Tu prends quelques feuilles de celle-ci, auxquelles tu ajoutes un pétale de celle-là, puis tu fais infuser le mélange avec les feuilles de verveine et de valériane jusqu'à obtenir une infusion très forte. Là, tu ajoutes un peu de sucre - je sais que c'est un ingrédient très cher, mais rassure-toi j'en ai assez pour t'en donner quelques grammes - ensuite tu mélanges le tout et tu lui fais boire avant d'aller dormir. Tu verras, c'est ce qui est le plus efficace."

Elle sourit et ébouriffa les cheveux de la petite paysanne avant de ranger les plantes dans un bocal, qu'elle tendit à la jeune fille. Puis elle versa le thé parfaitement infusé dans deux tasses et sortit un grand bocal contenant des biscuits préparés quelques jours plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/ines-gallo
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Ven 29 Avr 2011 - 11:02

Même si elle voulait en savoir plus la jeune fille n’insistait pas. Sa vie au sein de la tribu lui apprenait la déférence. Si une aînée gardait des choses secrètes c’était pour de bonnes raisons. En tout cas c’était ce qu’elle avait entendu dés son initiation. Elle y croyait. Danielle n’était en aucun cas rebelle, persuadée, que sa docilité aiderait beaucoup plus Olrun. Ses désirs personnels ne signifiaient pas grand-chose à cette échelle là.

C’était grâce à Margot que sa famille connaissait bien mademoiselle Gallois. C’était grâce à cette cousine adorée que tout avait commencé. Même si elle était partie, son souvenir vivait, à chaque fois que Danie parlait à sa nouvelle Aguerrie. Elle ne pouvait s’empêcher de voir les similitudes entres ces deux femmes. Parfois en rêve les visages, les gestes et les mots se mélangeaient. On ne pouvait jamais effacer totalement un être aimé de sa mémoire.

Inès s’intéressait à eux avec sincérité. Etait-ce par affection pour son ancienne amie ? Peut être. Mais le résultat était là. Elle était devenue un membre de leur famille. Une jeune femme généreuse sur qui l’on pouvait compter. Une sorte de modèle pour les plus jeunes des sœurs. Elle prenait soin d’eux. Une fois encore les plantes pouvaient produire quelques miracles ! C’était une bonne nouvelle. Leur mère allait être bien soulagée de l’apprendre.

Danielle hochait vigoureusement du chef. Elle se redressait spontanément et allait rejoindre l’âtre ou chauffait l’eau.


-Oui, oui, merci beaucoup ! Ca va beaucoup aider !

Les pupilles en amandes se fixaient sur le thé avec une grande attention. Elles surveillaient l’ébullition avec sérieux. On aurait dit que sa vie en dépendait. Danielle avait à cœur de bien faire les choses. Son manque d’assurance la rendait hyper-précautionneuse. Tout le monde le savait. Quelques personnes en profitaient un peu. Ce n’était rien. Se sentir utile était très important pour cette adolescente. Ce trait de caractère servait leur cause bien plus que le reste.

Elle étudia les différentes plantes amenées par la sorcière. Chacune avait un nom. A force de venir ici Danielle avait apprit beaucoup de chose. Sans s’en rendre compte elle était également devenue une apprentie herboriste. C’était très bien pour savoir quel réflexe écouter en cas d’urgence. Plus d’une fois ce savoir avait aussi soulagé ses amis les bêtes.


-Tu es une vraie magicienne. On a de la chance que tu sois là. Merci Inès.

Le bocal fût réceptionné avec reconnaissance. Leur complicité lui faisait su bien. Elle souriait autant que quand on lui offrait un ruban pour ses cheveux. Tout était précieux à ses yeux. La vision des biscuits ouvrait son appétit. Il est vrai qu’elle n’avait pas mangé depuis son retour des champs. Une journée à planter épuisait les réserves. Elle fouillait sa sacoche et en sorti une orange qu’elle coupa en deux avec son petit couteau de paysanne.

-Tu pourrais inviter ton ami au Bal de Cécile ! Comme ça on pourrait le rencontrer ! Maman va faire de ses tartes aux prunes. Elle a dit qu’il y aurait un troubadour. J’espère qu’il aura de nouvelles histoires. Est-ce que tu crois qu’il y a d’autres villages comme Forbach ? Avec des sorcières ?

Il y avait des nouvelles questions chaque jours. La demoiselle ne cessait de chercher des réponses sur leur monde. Elle voulait le comprendre pour l'aimer encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Prêtresse
Prêtresse
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Sam 7 Mai 2011 - 17:18

Inès s'installa à table à côté de son apprentie et lui tendit une tasse de thé fumant. C'était fou de voir à quel point Danielle pouvait ressembler à Inès au même âge. Dans le comportement, du moins. L'herboriste avait toujours été souriante, agréable avec les autres, avenante, prévenante même, et elle avait toujours fait passer le bien-être des autres avant le sien. Maintenant qu'Owen était entré dans sa vie, elle perdait un peu ses repères, même si elle ne le montrait pas.

Elle revint sur Terre lorsque la jeune fille lui proposa de venir au bal accompagnée de son ami. Elle ouvrit de grands yeux surpris. Déjà, parce qu'elle ne s'attendait pas à une telle proposition. Et deuxièmement parce qu'elle n'y avait même pas songé. Owen accepterait-il de l'accompagner pour danser ? Elle en doutait fort, les fêtes n'avaient pas vraiment l'air d'être son genre... Pourtant, peut-être ferait-il l'effort ? Non, c'était ridicule. Au nom de quoi accepterait-il ? D'un simple baiser ? Fort peu probable... Ne voulant pas partager ses questionnements avec Danie, elle se contenta de lui sourit avec douceur.


"Nous verrons s'il accepte, notre relation n'en est qu'à ses débuts, tu sais..."

Déjà, la paysanne enchaînait sur de nouvelles questions. A savoir : Inès pensait-elle qu'il existât d'autres villages avec des sorcières ? La jeune femme haussa les épaules.

"Bien sûr qu'il doit y avoir d'autres endroits comme Forbach. Après tout, la magie existe pour de nombreuses personnes, pas qu'ici mais partout dans le monde, sous des formes certainement différentes, mais au fond semblables à nos croyances..."

Elle prit un biscuit, le coupa en deux et en trempa la moitié dans sa tasse de thé avant de mordre dedans avec appétit. Elle n'avait rien mangé depuis la veille et son estomac commençait à gargouiller bruyamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/ines-gallo
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Dim 22 Mai 2011 - 14:00

Les pieds coincés derrières ceux du tabouret la demoiselle observait le thé fumant. Elle aspirait la fumée parfumée qui en échappait. C’était l’une de ses odeurs préférées. En quelques secondes elle avait l’impression d’être revenue quelques mois en arrière quand tout allait bien. Avant qu’une femme soit retrouvée assassinée dans les bois. Avant que tout ne tourne au vilain cauchemar.

-Ce serait idiot qu’il manque ça. Il n’y a rien de mieux qu’une danse pour rapprocher des amoureux. Et puis dis lui que ça nous ferait plaisir aussi !

Danielle tenait cette certitude d’Emilie. De deux ans son ainée cette fille croyait tout savoir sur tout. Elle voulait faire toute l’éducation de ses jeunes sœurs qu’elle trouvait bien trop sage. Depuis que Mathieu était arrivé à la ferme c’était pire que tout. L’amour était le sujet le plus compliqué de l’univers. Mais pourquoi fallait-il que les plus grands se croient plus intelligents ? La petite sorcière préférait se concentrer sur d’autres interrogations.

-Tu n’aurais pas envie de les voir ces lieux ? Tu ne voudrais pas qu’on parle à ces gens qui sont comme nous ? Peut être qu’ils pourraient nous aider à améliorer les choses ici…

C’était une façon maladroite de dire que la tribu n’allait pas bien. Elle était entrain de désobéir au premier des commandements. Celui que Margot lui avait répété sans cesse quand elle était petite : « Nourris à l'égard de ta tribu des sentiments irréprochables. » Danie aimait Olrun de tout son cœur. C’était justement parce qu’elle l’aimait qu’elle souffrait de la voir si mal en point. Europe était entrain de tuer leur magie à petit feu avec ses peurs.

-Je voudrais qu’on soit fortes à nouveau.

Une petite moue donnait à sa bouche une expression enfantine. Elle regardait Inès avec deux grands yeux bleus. N’était-elle pas d’accord avec elle ? La sorcellerie n’était pas faite pour être enfermée. La jeune fille avait beau respecter la grande prêtresse elle sentait bien que leur tribu était entrain de perdre sa raison d'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Prêtresse
Prêtresse
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Dim 22 Mai 2011 - 15:29

Danielle était vraiment l'innocence incarnée, c'était agréable pour Inès, qui se revoyait à sa place, quelques années plus tôt. La jeune fille insista gentiment, prétextant qu'il n'existait rien de mieux qu'une danse pour rapprocher les gens. Inès sourit avec douceur, l'image d'Owen et elle dansant ensemble s'imposant d'elle-même à son esprit.

Lorsque Danie lui demanda si elle n'avait pas envie de visiter les autres villages, à la recherche de sorcières, comme elles, Inès acquiesça en guise de réponse. La jeune fille ajouta que ces autres sorcières pourraient peut-être aider la tribu à aller mieux. A ces mots, l'herboriste fronça légèrement les sourcils. Enfin, Danie termina en avouant qu'elle voulait que la tribu redevienne forte, comme avant. Inès se mit debout et s'approcha doucement de son apprentie. Une fois à côté d'elle, elle la serra contre elle, lui caressant les cheveux, en geste d'une mère rassurant son enfant.


"C'est aussi mon voeu le plus cher, ma chérie..."

Elle s'écarta doucement de Danielle et lui releva la tête d'une main, avec douceur.

"Mais ne dis jamais ça devant Europe, elle serait capable de te le faire regretter..."

Par ces mots, Inès confiait qu'elle réprouvait le comportement qu'avait leur dirigeante depuis quelques temps. En fait, si autrefois elle l'adulait, elle avait compris depuis le procès d'Alexandrine que la Grande Prêtresse s'éloignait des préceptes d'Olrun pour s'approcher un peu trop dangereusement d'une guéguerre plus personnelle.

**Arrête de penser aussi négativement, Inès ! Tu parles d'une amie !** se maugréa-t-elle.

Après son agression, Europe l'avait recueillie chez elle, l'avait soignée et entraînée pour qu'elle devienne plus forte. Comment osait-elle penser qu'une femme aussi gentille puisse en réalité mener la tribu à sa perte ? Mieux valait penser à quelque chose de plus agréable...
Aussitôt, Owen s'imposa à son esprit. Voilà, c'était mieux.
Elle regarda Danielle avec un sourire espiègle.


"Veux-tu savoir chez qui je vais, ce soir ?"

Pour sûr, ce serait une grande surprise pour Danie de savoir que l'homme pour qui elle s'était pomponnée n'était autre que l'enquêteur Royal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/ines-gallo
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Lun 23 Mai 2011 - 18:09

Danielle savait que le sujet qu’elle venait de jeter sur la table était sensible. Olrun était régit par un code très clair. Elle prenait des risques en exposant ouvertement son opinion. Mais avant d’être une prêtresse Inès était son Aguerrie. Elle était la femme en qui la jeune fille avait le plus confiance au monde. Cela lui donnait le courage de parler. Danie se disait que touts ces doutes étaient idiots et que l’herboriste aurait des explications pour la rassurer.

La jeune bergère n’avait jamais discuté un ordre quelque soit l’autorité dont celui-ci émanait. Elle soutenait sa tribu dans toutes les situations. Elle vouait une admiration sans borne à ses aînées. Mais… mais elle voyait à quel point les gens étaient malheureux à cause de l’agent du diable. Elle voyait, les victimes et leur famille, détruits pour le reste de leur vie. Elle comprenait de moins en moins l’inaction dont elles étaient… les otages.

Elle se nichait spontanément contre le corps de la jeune femme. Danielle était toujours en recherche d’affection. Ses preuves de tendresse étaient peut être un peu plus timides à l’heure de l’adolescence. Elle se sentait bien entre des bras tendres. La douceur devenait le barrage face aux horreurs de la réalité. Parfois elle rêvait de se fondre dans un geste tendre et d’y demeurer pour l’éternité.

Son cœur tambourinait et fût immédiatement soulagé par les paroles complices. Alors elle ne se trompait pas. Europe paralysait la tribu. La mise en garde la choqua sincèrement. Après tout elle ne mettait pas en doute Olrun elle-même mais l’une de ses servantes. Cela pourrait justifier une punition ? Ses yeux glissaient vers le sol pour échapper à un sermon supplémentaire.


-Je te demande pardon, c’est juste que… j’ai l’impression qu’on ne fait pas ce qu’il faut… Je n’en parlerai plus je te le promets.

Sa main attrapait discrètement sa tasse de thé pour faire diversion. Qu’avait-elle imaginé ? Elle n’était qu’une Initiée. Pourtant elle aussi elle avait entendu le récit du procès. Elle ne connaissait pas très bien Alexandrine mais elle l’aimait beaucoup. Ce qui lui arrivait lui semblait injuste ou en tous cas disproportionné !

Le changement dans l’attitude de l’herboriste fit rougir la jeune fille. A quoi était-elle entrain de penser pour sourire de la sorte ? Un grand sourire excité répondit immédiatement à la question. La Byche adorait suivre toutes ces histoires. C’était si mignon, si heureux, si… Elle secouait vivement la tête en sautant sur ses pieds. Sa tasse atterrissait rapidement prés du bocal. Elle prenait les deux mains de son amie et les serraient gentiment.


-Ho oui alors, raconte moi tout !

Sa voix était vive. Elle rayonnait de cette impatience coutumière. Olrun était loin de son esprit. Inès avait réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Prêtresse
Prêtresse
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Mer 25 Mai 2011 - 17:47

Inès connaissait parfaitement son apprentie. Elle savait comment lui faire penser à autre chose, et à en voir la mine réjouie de la jeune fille, elle avait encore une fois tapé juste en l'intriguant de la sorte. Elle sourit et rosit tout en lui expliquant.

"Tu as sans doute entendu parler de cet enquêteur venu de la capitale, Owen Mansholther ?"

Oui, elle allait rendre visite au Loup de la Reine. Mais ce que Danielle ignorait, c'était les circonstances de leur rencontre. Dans le but de la protéger, elle avait demandé à Europe et Viviane de ne pas lui dire ce qu'elle avait subi. Elle était bien sûr au courant que son Aguerrie avait été attaquée, mais elle ne l'avait fort heureusement pas vue suite à l'attaque, et ignorait ainsi les sévices dont elle avait été victime. Et c'était bien mieux ainsi.

Elle sourit à la petite paysanne avec douceur.

"Et bien c'est à lui que je rapporte ce plat."

Elle sourit en désignant la marmite qui chauffait encore sur le feu. Puis elle porta son index à ses lèvres en souriant d'un air espiègle.

"Mais chut ! Je te fais confiance pour garder le secret. Personne ne doit savoir, du moins tant qu'il n'y a rien de sûr..."

Oui, ils s'étaient embrassés, mais cela ne prouvait rien. Leur relation n'avait encore rien d'officielle, pas même pour eux. Ils devaient encore discuter de ce que l'avenir leur réserverait. Ce que l'herboriste craignait, c'était que l'enquêteur ne soit obligé de rentrer à Paris une fois l'enquête terminée...

Elle chassa bien vite cette pensée pour reporter son attention sur son invitée.

"Mais dis moi, et ce jeune garçon, qui est en ce moment chez tes parents ? Il est gentil ?"

Elle lui lança un clin d'oeil espiègle. La question sous-entendue était : Est-ce qu'il te plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/ines-gallo
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   Ven 3 Juin 2011 - 11:34

La jeune fille jeune fille hochait énergiquement de la tête. Tout le monde savait qui était ce monsieur. Il était très important. Il venait de Versailles ! Elle ne l’avait jamais vue. Mais elle entendait les filles en parler autour d’elle. On disait qu’il avait un air mystérieux et qu’il était très très sérieux. Les jolis yeux de la bergère s’écarquillaient de plus en plus. Son intuition avait été la bonne.

Danie ignorait la partie la plus horrible de l’histoire de son Aguerrie. C’était sans doute pour le mieux. Son esprit si doux et bienveillant aurait été marqué par des faits aussi atroces. D’ailleurs elle n’envisageait pas une seconde qu’on puisse lui dissimuler des choses. Après tout elle était une fille d’Olrun !


-Mais oui bien sûr c’est un peu ton chevalier blanc maintenant ! Est-ce que tu l’aimes ?

Le verbe aimer n’était-il pas le plus beau du monde ? Il y avait tant de façon d’aimer. La petite sorcière imaginait une herboriste et un enquêteur main dans la main allant dans la clairière célébrer leur union. Oui elle rêvait beaucoup. C’était ce qui faisait d’elle une personne si tendre et si naïve. Elle trouvait dans l’imaginaire tout ce qui manquait dans le réel. Dans son petit monde l’Agent du diable n’existait pas, le Lys était en paix avec elles, tout était parfait.

Ses doigts refermaient une serrure invisible sur ses lèvres. La clé tout aussi fictive fût jetée dans son dos. Byche était bien connue pour sa discrétion. Il y avait quelque chose de sacré à confier à vous confier un secret. Trahir un tel acte de confiance était impensable à ses yeux. Elle était heureuse d’être au courant de tout ceci. L’excitation faisait rayonner son visage.[/i]

-C’est comme dans les histoires d’amours de maman !

Le rouge lui monta aux joues en voyant Inès se faire malicieuse. Danielle n’avait pas l’habitude d’évoquer le sujet amoureux la concernant. Elle regardait un peu les garçons. Parfois elle se prenait à espérer qu’ils s’intéressent un peu à elle. Mais Danielle ne savait pas ce qu’il fallait faire et comment pour que cela arrive. Cela dit elle pouvait répondre en toute honnête concernant le beau fermier qu’ils hébergeaient.

-Il est adorable oui ! Je te le présenterai ! Je crois qu’Emilie l’aime beaucoup. Elle est bizarre quand il est là.

Son front se plissait un peu. Les comportements de ses sœurs n’avaient parfois aucun sens. Depuis quelques jours Emilie et Jeanne étaient de vraies hystériques et riaient souvent sans raisons apparentes. Elle replaçait ses cheveux rebelles derrières ses oreilles. Elle se sentait intimidée par tout cet entrain qu’elle n’avait encore jamais vraiment éprouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Désobéir peut être une preuve d'affection   

Revenir en haut Aller en bas
 

Désobéir peut être une preuve d'affection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Parmi les Sylves - Alentours :: Les Cultures :: L'Herboristerie-