AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: /! Etoiles à foison, Nuit de passion...   Mer 25 Mai 2011 - 22:11

Il n’avait pas pu se défaire de son souvenir en rentrant, ni même rêver à autre chose qu’elle le reste de la nuit. Cette rencontre, aussi improbable qu’extraordinaire, l’avait complètement retourné. Il avait pensé d’abord peut-être la séduire pour récupérer sa dote et ainsi être tranquille pour le reste de sa vie, pourtant, coup sur coup, il avait d’abord renoncé à une telle entreprise, car il était évident que cette jeune femme ne se laisserait pas faire, puis s’était même laissé séduire par elle jusqu’à finir par éprouver quelque chose de vraiment fort pour elle. On le lui aurait prédit, d’une manière ou d’une autre, il ne l’aurait jamais cru. Lui qui ne courrait pas après les filles mais ne se gênait pas pour exploiter et séduire celles, trop bêtes pour tomber dans le panneau, voilà qu’il venait à son tour de tomber amoureux. Couché sur son lit, il trouvait l’histoire très cynique. Le pire dans tout cela était peut-être le fait que toute cette relation était basée sur un mensonge. Elle le pensait Noble, Vicomte Autrichien, probablement issu d’une très bonne famille, alors qu’en réalité il n’en était rien. Voilà ce qui avait occupé une bonne partie des nuits du jeune homme depuis qu’il avait revu Laetitia. Il l’aimait, c’était évident, au-delà de son masque de Noble, il l’aimait comme un jeune homme aime une femme. Il ne l’aimait pas pour ce qu’elle représentait en termes de richesse, mais il l’aimait pour sa beauté, son esprit, son caractère, pour toutes ces choses « futiles » pour certains, qui la faisaient toute entière.

Et des choses, ils en avaient fait depuis sept jours, date à laquelle il avait rencontré la jeune femme. Elle avait pu faire le mur quatre fois depuis ce soir-là où ils étaient tombés dans le foin du haut du moulin. Leurs soirées s’étaient résumées à des ballades main dans la main, voire des pique-niques nocturnes que le jeune homme s’était arrangé pour faire préparer par les cuisines du Château. Ils n’avaient plus été aussi loin que la première fois, cette fois où ils s’étaient découvert un désir réciproque puissant. Ils avaient convenus qu’il valait mieux ne pas tout de suite se laisser aller de nouveau de la même manière que la première fois. C’était mieux oui, car le jeune homme, s’ils n’avaient pas glissés dans la meule de foin, n’aurait pas résisté non plus. Il désirait cette jeune femme, il l’aimait. Il n’y avait pas besoin de penser à autre chose pour justifier le fait qu’ils puissent faire ce geste qu’ils avaient failli faire si naturellement, mais ils devaient prendre le temps, c’était mieux. Pourtant, il avait été dur de ne faire que s’embrasser, de seulement se prendre par la main. Il lui avait fallu beaucoup de volonté pour ne pas se laisser aller comme la dernière fois, pour ne pas se laisser aller alors qu’il l’abandonnait en bas de chez elle, car nombreuses étaient les fois où sa volonté avait été mise à rude épreuve.

Ils avaient rendez-vous de nouveau ce soir. La veille, elle n’avait pas pu faire le mur et c’était un mot qui avait accueilli le jeune homme où elle lui disait qu’elle était désolée mais que son père avait un invité et que du coup il se coucherait tard. Elle ne pourrait donc pas profiter de son sommeil. Dans ce même mot, elle lui donnait rendez-vous pour le lendemain. Il avait passé la nuit à errer dans Forbach, essayant de se rafraichir les idées avant de rentrer au Château pour passer une nuit mouvementée. Dans son entourage, on ne se doutait de rien, ce n’était pas plus mal. La jeune femme avec qui Mathieu était arrivé avait tenté de lui soutirer un baiser. Il l’avait repoussé avec un peu de froideur, s’était excusé, mais qu’elle s’était trompée sur ses intentions. Il était ensuite sorti, avait fait une ballade dans les jardins puis s’était changé avant de prendre la direction de la ville, attendre à quelques pas de la maison des Gaumont, comme prévu. Il avait déjà hâte de la voir arriver, de pouvoir la prendre dans ses bras, de pouvoir l’embrasser, de pouvoir croiser son regard, de se perdre dans ses yeux. Il lui faudrait surement patienter quelques minutes, le soleil n’était pas couché depuis longtemps…



Dernière édition par Mathieu Mevel le Jeu 26 Mai 2011 - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Mer 25 Mai 2011 - 22:56

Contrairement à son habitude, elle arriva juste avant que le soleil ne darde ses tous derniers rayons dans le ciel qui commençait à se remplir d'étoiles. La soirée s'annonçait chaude, et elle avait donc revêtit pour l'occasion une robe plus légère que d'habitude, faites de plusieurs superpositions de voiles bleus maintenues par un corset. Ses cheveux étaient toujours lâchés sur ses épaules et elle avait passé à son cou un fin collier d'argent, qui mettait en valeur son décolleté, déjà accentué par le corset. Elle s'était maquillée, de manière très discrète, mais qui mettait en valeur son regard.
Elle s'était faite belle ce soir, plus que d'habitude, car ce soir là, elle avait une idée en tête.

Elle arriva donc peu après lui, et approcha de l'endroit du rendez-vous. Il lui tournait le dos, aussi avança-t-elle sans un bruit, sur la pointe des pieds. Une fois derrière lui, elle posa ses mains sur les yeux du jeune homme et demanda, prenant une vois de fausset :


"Devine qui c'est !"

Elle éclata de rire alors qu'il se retournait vers elle puis l'embrassa avec douceur avant de s'écarter de lui en souriant. Elle tourna sur elle-même, les voiles de sa robe tourbillonnant autour d'elle.

"Tu aimes ma robe ? Je l'ai choisie exprès pour toi !"

Elle lui sourit de nouveau.

"Mon père est parti pour la nuit, il est hors de la ville. Du coup, j'ai pu sortir plus tôt !"

Elle l'embrassa de nouveau. La veille, il lui avait énormément manqué, et elle était heureuse de le revoir.

"Ce soir, j'ai une surprise, pour toi..."

Elle sourit plus largement. Elle avait prévu de l'emmener vers le moulin, là où ils avaient passé une bonne partie de leur première rencontre. Elle avait prévu le pique-nique dans la journée et l'avait porté au moulin avant de rentrer chez elle se changer. Laetitia avait demandé au propriétaire l'autorisation d'entreposer le panier au fais dans le moulin le temps qu'elle ramène son ami. Il avait bien sûr accepté, aimant faire plaisir à la jeune fille, qu'il avait vu grandir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 9:42

Il aurait probablement dû faire un peu plus attention. Après tout, Forbach n'était pas si sûre que cela, n'est-ce pas ? Pourtant, perdu dans ses pensées, contemplant le soleil qui se couchait au travers des petites ruelles qui serpentaient entre les maisons principalement bourgeoises des marchands, il n'avait pas entendu de petits pas qui se faufilaient avec un sourire malingre derrière lui dans une tentative osée de le surprendre. Alors que le crépuscule vivait ses derniers instants, la nuit tomba plus rapidement que prévu lorsque des mains s'abattirent sur ses yeux comme le fauve se saisit de sa proie, nonobstant une certaine douceur tout de même. Une voix maligne, amusée et un brin suave lui demanda alors de deviner de qui il s'agissait, sous-entendu qu'il fallait qu'il mette un nom sur cette voix fluette qui venait de lui jouer un petit mauvais tour. Il n'avait pas eu peur, mais avait été simplement surpris. Il ne l'attendait pas si tôt, mais il dut reconnaître qu'il était plus qu'agréable de la voir quelques minutes de plus. Alexander se donna un air pensif et commença à penser à voix haute :

« - Voyons, cela ne peut être Catherine, ni Isabelle, peut-être Arielle ou encore Véronique. Oh non, non, il n'y a qu'une jeune femme capable d'une telle chose. »

Il avait dit ça sur un air franchement amusé, il voulait la taquiner. Il avait cité ces prénoms totalement au hasard, prenant les premiers qui venaient à son esprit.

« - Non, il ne peut s'agir que de Laetitia, la belle et malicieuse Laetitia. »

Il se retourna avec un sourire grandissant alors qu'elle riait. Il aimait quand elle riait, il adorait son rire, sa joie de vivre, cette fille était un don de Dieu. Il la prit dans ses bras tandis qu'elle l'embrassait avec douceur et qu'il lui rendait son baiser. Cela faisait deux jours qu'il ne l'avait pas embrassé, aussi peut-être ce dernier fut-il un peu plus passionné qu'il ne l'aurait voulu. Il la laissa s'écarter un peu et lui rendit son sourire. Elle fit quelques mouvements et sa robe sembla virevolter de toutes parts. Surpris, un sourire naquit sur son visage lorsqu'elle lui demanda s'il aimait sa robe. Elle était magnifique, pas que la robe, non, Laetitia était magnifique, ce vêtement lui allait à ravir et Alexander était touché qu'elle ait choisie cette robe spécialement pour lui. Il prit un air appréciateur, un peu comme un client regarde ce qu'il va s'acheter et il répondit, amusé :

« - Il me faudrait inventer un nouveau mot pour te dire combien tu es belle, Laetitia. »

C'était vrai, elle était magnifique dans cette robe, mais le jeune homme savait qu'elle n'avait pas besoin de cela pour être belle. Il continua de l'admirer un peu tandis qu'elle lui expliquait que son père était parti pour la nuit, ce qui lui avait permis de s'échapper plus tôt que prévu puis la prit de nouveau dans ses bras alors qu'elle venait l'embrasser, mettant un terme à une envie qu'ils partageaient tous les deux, née du fait de s'être langui de l'autre pendant plus d'une journée. Encore une fois, il la laissa s'écarter un peu mais garda ses mains sur ses hanches alors qu'elle lui confiait, maligne, qu'elle avait une surprise pour lui ce soir. Décidément !

« - En avance, encore plus belle qu'une étoile, et tu as encore une surprise pour moi ? Serais-je l'homme le plus chanceux du monde pour avoir su te séduire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 11:41

Lorsqu'elle lui avait demandé s'il aimait sa robe, il lui avait répondu dans un sourire qu'il lui faudrait inventer un nouveau mot pour décrire sa beauté. Et il parlait de Laetitia, pas de la robe. Elle sourit sous le compliment, l'embrassa et lui confia qu'elle avait une surprise pour lui.
Oui, décidément, Laetitia Gaumont était une jeune femme pleine de surprises.


"Serais-je l'homme le plus chanceux du monde pour avoir su te séduire ?"

Elle lui sourit, malicieuse, et lui répondit d'un air amusé :

"C'est fort possible..."

Elle l'embrassa encore une fois, voulant à nouveau goûter à ses lèvres qui lui plaisaient tant. Son baiser était plus passionné que les convenances ne l'auraient voulu, mais elle s'en moquait. L'un comme l'autre faisaient fi des convenances depuis le début.
Elle s'écarta ensuite de lui avec un léger sourire flottant sur ses lèvres. Qu'il était difficile de ne pas lui révéler la surprise qu'elle lui faisait ! Mieux valait l'y emmener, au moins elle n'aurait plus à se retenir de la lui dire. Elle laissa glisser ses mains sur les bras de Mathieu tout en s'écartant de lui et lui saisit les mains.


"Viens, nous sortons de la ville..."

Et elle l'entraîna à sa suite à travers le dédale des rues jusqu'à la sortie de la ville, puis elle prit, comme lors de leur première soirée, le chemin des fermes. Sur le chemin, elle lui confia d'un air malicieux :

"Ce soir, je t'emmène de nouveau au moulin. mais nous n'irons pas sur le toit, cette fois..."

Elle n'en dit pas plus, et resta muette mais souriante jusqu'à leur arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 12:05

Ils étaient de jeunes adultes. Par leur âge, ils étaient considérés comme tels, devant normalement avoir déjà conscience des responsabilités et de la bienséance qui lie et codifie, notamment, les relations entre les gens de leur âge, empêchant la promiscuité et bon nombre « d'attouchements » jugés bien trop osés pour être effectués avant le mariage. Pourtant, depuis le premier soir, ils n'étaient pas vraiment de jeunes adultes, ils étaient plutôt des enfants dans des corps plus mâtures, une dualité dont ils avaient pleinement conscience, car des enfants ne pensent pas au désir de l'autre, mais ils avaient une certaine insouciance des choses, cette façon de penser qu'à eux deux et non au reste, ni à ce que pouvaient penser les gens – qui ne les voyait de toute façon pas -, ni aux conséquences... Ils s'aimaient, ils se l'étaient déjà dit, de nombreuses fois, surtout lorsqu'elle le quittait pour rejoindre son lit alors qu'ils devaient se séparer à nouveau, ou au détour d'un baiser, lorsque leurs regards se croisaient étincelants d'une lueur qui n'existait que dans les yeux de l'autre. Alexander aimait cette légèreté, cette absence de règles qui n'auraient fait que les empêcher de s'aimer comme il le voulait et auraient peut-être tué dans l'œuf cette relation amoureuse passionnée, car c'est ce qu'était ce qui liait ces deux jeunes gens, rien de plus, rien de moins.

Et, il ne pouvait le nier, il commençait à connaître Laetitia. Il connaissait un peu sa manière de faire. Il savait ce dont elle était capable, même s'il ne pouvait bien entendu pas se préparer à tout ce qu'elle pouvait imaginer pour lui. Aussi, cette surprise en était une sans en être véritablement une, mais cela n'ôtait rien à la perspective de cette soirée, non vraiment pas. Car même si vous êtes habitué à ce que quelqu'un vous offre un cadeau chaque jour, il reste toujours le mystère du contenu du-dit cadeau, qui est bien plus important, au final. Tout comme la réponse à sa question rhétorique qu'il aurait pu deviner presque les yeux fermés. Il y avait une connivence telle entre les deux protagonistes de cette soirée qu'Alexander était convaincu que bientôt, elle lirait ses pensées sans même qu'il n'ait eu à faire autre chose que de la regarder. Il lui rendit son baiser avec au moins autant d'entrain et de passion avant de la laisser s'écarter et lui permettre de l'emmener en le prenant par la main. Presque comme des enfants, ils partirent en quête de cette fameuse surprise. Le jeune homme, mené par Laetitia courait à sa suite, curieux de savoir où elle pouvait bien le mener. « Hors de la ville » ? C'était un endroit suffisamment vaste pour ne pas dire infini, après tout elle aurait très bien pu l'emmener au bout du monde, tant que celui-ci soit en dehors de Forbach, ce qui était très probable.

Alors qu'ils bifurquaient au coin d'une rue, la ville de Forbach presque dépassée, elle lui avoua, tout en continuant de l'entrainer derrière lui, qu'ils allaient de nouveau au moulin. Au moulin ? Immanquablement, les souvenirs de la fin de cette soirée lui revinrent en mémoire. Il tenta, en vain, de les chasser de son esprit et se concentra sur le moment présent, manquant de trébucher sur un pavé légèrement surélevé par rapport à ses congénères.


« - Je me demande bien ce que tu peux avoir derrière la tête. »

Avant qu'elle n'ait pu répondre quoique ce soit, il répondit :

« - Mais tu ne me diras rien et je n'ai pas le droit de poser de questions. Alors je me contenterai d'attendre que tu veuilles bien me montrer cette surprise. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 13:03

La réaction d'Alexander, lorsqu'elle lui confia l'emmener au moulin, la fit sourire. Étonné, il manqua trébucher sur un pavé et lui avoua se demander ce qu'elle avait derrière la tête. Alors qu'elle allait lui répondre de ne pas poser de question, il la devança. Oui, il commençait à la connaître, elle le savait bien, mais elle lui réservait encore pas mal de surprises...

Ils finirent par arriver au moulin, et L
aetitia lâcha la main de son amoureux avant de se tourner vers lui, le sourire aux lèvres.

"Attends-moi ici."

Et elle pénétra dans le moulin pour récupérer le panier, qu'elle avait laissé à la fraîcheur de l'ombre. Elle revint ensuite avec, et prit le bras du jeune homme pour l'emmener derrière la bâtisse, près de la meule de foin où ils avaient chuté l'autre soir. Là, elle posa le panier à terre et en sortit une nappe blanche, dont elle tendit un côté à Mathieu.

"Tu m'aides ?"

Elle sourit de nouveau et l'embrassa du bout des lèvres alors qu'il récupérait un côté de la nappe, puis tous les deux la tendirent sur le sol, tout contre la botte de paille. Ensuite, elle sortit quelques fruits du panier, ainsi qu'un met encore rare à l'époque, surtout à la campagne : du chocolat. Puis exactement, du cacao fondu. Elle l'avait mélangé avec un peu de lait pour qu'il reste onctueux, histoire de pouvoir tremper les fruits dedans. Pour la boisson, elle avait prévu de l'eau et une bouteille de cidre. Alexander ne buvait pas d'alcool, elle le savait, mais le cidre n'en était pas vraiment, n'est-ce pas ?
Une fois le repas - enfin, le dessert - dressé, elle se releva et regarda le travail, satisfaite. Elle avait réussi à trouver quelques fraises, qu'elle avait mis dans un petit bol pour les transporter, et y avait ajouté des pommes et des poires, ainsi que des bananes que son père faisait importer des colonies.

Elle se tourna ensuite vers le jeune homme, un sourire radieux sur son visage.


"Tu aimes ma surprise ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 14:33

Nul ne pouvait douter qu'il y avait surement beaucoup de choses à apprendre sur Laetitia. Une telle jeune femme ne se livrait probablement pas entière en quelques jours, quelque chose amenait même le Vicomte à songer qu'elle le surprendrait encore dans plusieurs années, du moins si leur relation durait jusque là, ce qui n'était pas sûr du tout. Pourtant, le jeune homme s'accrochait à cette idée comme un marin s'accroche à une bouée de sauvetage dans la houle pour rester en vie. Il n'imaginait même pas pouvoir se défaire d'elle et continuer sa vie comme elle avait commencée. Laetitia était rentrée dans son existence pour la bouleverser à jamais, mais cela, elle ne le savait pas encore. Pourtant, lui était conscient de ce changement, du fait de se sentir complètement honteux d'avoir dissimulé la vérité. Pourtant il n'avait pas d'autres échappatoires. Il devait devenir Alexander, abandonner Mathieu, oublier son passé et vivre dans le présent car son ancien lui ne serait jamais l'époux de Laetitia. Le personnage qu'il avait créé deviendrait sa nouvelle peau, à jamais, et cela ne le gênait pas, tant qu'il pouvait vivre avec elle, qu'importe un mensonge si l'on peut vivre dans le bonheur tout le reste de sa vie ?

Alors qu'ils arrivèrent devant le moulin, le jeune noble stoppa sa course derrière sa compagne. L'espace d'un instant, il contempla le toit de la bâtisse où ils avaient grimpés une semaine auparavant. Il baissa le regard vers elle lorsqu'elle lui demanda d'attendre ici, ce qu'il fit en silence sans bouger, se remémorant avec force ce qui s'était passé sur les tuiles de cet endroit. Elle revint rapidement le sortir de ses idées et prit la main du jeune homme pour l'attirer à l'arrière du moulin, au pied de la botte de foin dans laquelle ils étaient tombés et qui avait été légèrement reformée depuis. La voir ainsi rappela encore plus des souvenirs à Alexander qui ne sortit de sa « transe » que lorsque la jeune Gaumont lui tendit un côté de la nappe qu'elle avait du prendre de son panier pour lui demander de l'aide. Il accepta dans un sourire et ils tendirent tous les deux le tissu pour en faire un carré où il ferait bon s'installer. Il l'observa ensuite s'activer autour du panier d'où elle sortit des fruits, parmi lesquels se trouvaient des fraises, une mixture brune qu'il ne connaissait pas, ainsi que deux bouteilles d'un liquide translucide, probablement de l'eau, et un autre, plus ambré, dont le jeune homme ignorait la contenance.

Elle se tourna alors vers lui, visiblement satisfaite de sa surprise. Il restait assez stupéfait de voir que plusieurs de ces fruits et mets lui étaient inconnus. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il ne passerait pas pour un imbécile. Il s'installa sur la nappe blanche et s'approcha de Laetitia avant de s'installer en l'entrainant contre lui, la couchant entre ses jambes, son dos contre son torse. Il tourna la tête pour lui offrir un baiser et répondit :


« - Ta surprise semble exquise, mais pas autant que toi. »

Il jeta un regard sur l'ensemble des choses qui les entouraient.

« - Tu sembles avoir très faim. N'aurais-tu pas dîné ce soir ? »

Il sourit et rajouta :

« - Tu sais que je ne connais à peine que la moitié de ce que tu as sorti de ton panier magique ? Quel est donc ce pique-nique mystérieux que tu m'offres aujourd'hui, mon ange ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 16:30

Il s'assit et l'attira à lui, la faisant s'installer entre ses jambes, dos contre son torse. Elle se laissa faire avec un léger sourire et répondit à son baiser avec douceur. Puis il lui dit que si sa surprise semblait exquise, elle ne l'était pas autant qu'elle. La jeune femme sourit et se tourna un peu plus vers lui, pour lui faire plus ou moins face.
Il remarqua la quantité de fruits devant eux et lui demanda si elle n'avait pas mangé ce soir là. Elle rosit et lui avoua, son ventre émettant un léger gargouillis :


"Non, je n'en ai pas eu le temps..."

Enfin, il lui avoua ne pas connaître la moitié de ce qui était sur la table. Elle sourit et énuméra en les montrant les mets qu'il ne pouvait pas connaître, ou reconnaître.

"Dans la bouteille, là, c'est du cidre. Dans ce bol, à côté des fraises, du cacao au lait, et ce fruit étrange, là, c'est une banane. Ca vient des colonies, tout comme le cacao. Tu veux goûter ?"

Sans même attendre sa réponse, elle récupéra une banane, dont elle enleva la peau avec dextérité, puis elle la trempa dans le chocolat avant d'approcher le tout de la bouche de son cher et tendre avec un sourire amusé.

"Fais aaaaaaah..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 18:16

Alexander avait eu envie de la prendre contre lui, simplement parce qu'il se languissait de son contact. La nuit était avait presque prit position pour les prochaines heures à venir, seules quelques lueurs solaires à l'horizon bataillaient encore pour ne pas disparaître trop rapidement. La lueur blafarde de la lune gagnait petit à petit ses droits sur cette terre et sur ses amoureux. Le jeune homme voyait encore plus ou moins les fruits qu'avaient apporté la jeune femme mais c'était surtout elle qu'il regardait. Il fallait bien admettre qu'elle était bien plus passionnante que toutes ces denrées. Lui-même avait mangé un petit encas en passant par les cuisines en sortant du château. La cuisinière était devenue son amie et il préférait bien souvent prendre son repas en sa compagnie plutôt qu'avec les Nobles qui le harcelaient de questions dont il n'avait que faire. Ne pouvaient-ils pas s'empêcher de parler ces gens-là ? Ne pouvaient-ils pas profiter de l'instant présent comme il le faisait avec Laetitia ? Il n'y avait pas besoin de mots, l'important c'était le regard, les gestes.

Alors qu'elle lui avouait, presque honteuse, qu'elle n'avait pas eu le temps de manger, il eut un sourire amusé. Et bien, quoiqu'il en soit, ils auraient largement de quoi faire pour rassasier son estomac à elle. Alexander goûterait sourdement à toutes ces bonnes choses mais il serait tout aussi surement rapidement repu. Enfin restait à savoir si toutes ces choses étaient réellement bonnes. Il n'en doutait pas vraiment, étant donné que la jeune femme s'était fait un devoir de lui préparer ce pique-nique, mais peut-être que ses goûts étaient largement différents des siens. Il s'angoissa un instant avec cette idée. Que feraient-ils s'ils n'aimaient pas la même nourriture ? Puis il se rabroua mentalement, finissant par dire que les goûts culinaires n'avaient aucune influence sur la vie d'un couple. On n'allait pas se quitter pour des histoire de fraises ou de … bananes ? Ainsi donc elle avait ramenée du cidre ? Cette boisson, il la connaissait fort bien, pour y avoir déjà goûté. Il s'agissait d'alcool, mais c'était probablement l'un des seuls que l'on pouvait le forcer à boire, même s'il était assez réticent. Et, à ne pas en douter, Laetitia se ferait suffisamment convaincante pour qu'il y goûte.

Alors qu'elle finit de présenter l'ensemble des mets, elle lui demanda s'il désirait goûter aux bananes. Ce fruit jaune, à la forme bizarre était tout à fait intriguant. Mais avant même qu'il eut pu répondre quoique ce soit, elle s'était penchée en avant pour en récupérer une. Alexander l'observa silencieusement en enlever ce qui devait être la peau, révélant la chair d'un fruit très spéciale. Il rougit devant la comparaison qui venait de s'offrir à lui et se reconcentra lorsqu'elle lui demanda de faire « Aaaaah ». Voulait-elle lui faire la becquée ? L'idée était amusante. Il ferma les yeux, ouvrit la bouche :


« - Aaaaaa »

A peine avait-il ouvert que quelque chose s'insinuait dans sa bouche. Il la referma en mordant, ses dents s'enfonçant dans une chair à la fois molle et ferme. Le goût était appréciable, mais il distinguait deux saveurs, dont une légèrement amère. Il mâcha quelques instants et avala.

« - Surprenant mais délicieux... » Annonça-t-il finalement. « Un peu comme toi. » Finit-il dans un clin d'oeil amusé.

Il tourna ensuite la tête, avisa une fraise dont il se saisit, la plongea elle aussi dans la mixture brune et l'approcha de la jeune femme.


« - A ton tour, ma belle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 20:12

Mathieu se plia au jeu, pour le plus grand plaisir de la jeune femme, qui lui donna la becquée alors qu'il ouvrait grand la bouche, les yeux clos. Lorsqu'il sentit la banane au cacao dans sa bouche, il croqua dedans, et Laetitia s'amusa à essayer de décrypter son visage pour voir s'il aimait. Visiblement, oui. D'ailleurs, une fois la bouchée avalée, il déclara ce mélange "surprenant, mais délicieux"... Avant d'ajouter dans un clin d'oeil "Un peu comme toi".

Elle sourit largement à la comparaison. Oui, elle était surprenante, c'était certain. Et il n'était pas au bout de ses surprises, ce soir-là. Le repas improvisé, et la découverte de mets raffinés et exotiques n'était que le début de son programme.
Alors qu'elle songeait à la façon dont elle allait amener la suite, il plongea une fraise dans la mixture cacaotée et l'avança vers sa bouche à elle.


"A ton tour, ma belle..."

Elle sourit et fixa la fraise d'un air gourmand tandis qu'il l'approchait assez pour qu'elle la croque, ce qu'elle fit avec une sensualité involontaire. Sentant un peu de cacao sur ses lèvres, elle l'enleva du bout de l'index, puis porta ensuite son doigt à ses lèvres pour y suçoter le résidu de cacao.
Puis elle saisit la bouteille de cidre et la déboucha avant de remplir un verre. Elle sourit doucement au jeune homme.


"Je suis désolée, mais je n'ai pu prendre qu'un seul verre... Ca ne t'ennuie pas de partager ?"

Puis elle ajouta, d'un air plus malicieux :

"Il paraît que lorsque deux personnes boivent dans le même verre, alors elles connaissent les pensées l'une de l'autre."

Elle but une petite gorgée de cidre avant de tendre le verre à Alex, l'air amusé.

"Tu veux essayer ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 20:34

C’était surtout un moyen amusant et assez sensuel de profiter de ce nouveau jeu de saveurs qu’elle avait disposé sous son nez. Il aurait été bien fade de simplement goûter chacun de son côté toutes les merveilles qu’elle avait glissé dans son panier pour lui faire la surprise. Alors oui, il s’était plié au jeu avec un certain délice qui plus est, mais également aussi pour avoir le droit de faire la même chose, car il fallait l’admettre, celui qui tenait le fruit avait un certain pouvoir sur celui qui l’acceptait, ne serait-ce que par le fait que, lui, ne fermait pas les yeux. Nul doute que la plupart des fruits passeraient dans les mains de l’un et de l’autre, veillant à ce qu’ils goûtent chacun à toutes les saveurs déposées sur cette nappe blanche. Il apprécia d’ailleurs le regard qu’elle posa sur la fraise, envieux et gourmand. Si effectivement elle n’avait pas mangé jusqu’à maintenant, il était fort compréhensible. Il était peut-être même étonnant qu’elle ne se jette pas littéralement dessus. Peut-être ne voulait-elle pas dévorer les doigts de son compagnon. Il sourit à cette idée et se contenta de manger le reste de la fraise qu’elle n’avait pas osé croquer. Il l’observa avec amusant récupérer le cacao qui s’était échappé sur ses lèvres et ne lui laisser aucune chance. Lui-même n’avait pas eu ce problème, puisqu’il ne restait que de la fraise sur son morceau.

Elle récupéra un verre et prit la bouteille de cidre qu’elle déboucha lentement avant de remplir le verre du liquide odorant. Elle se tourna doucement vers lui en lui précisant qu’elle n’avait prit qu’un seul verre, lui demandant alors si cela l’ennuyait de partager.


« - Je ne vois pas pourquoi je le serai. »

Elle lui avoua alors qu’il était d’usage de penser que lorsque l’on partageait le même verre avec une personne, on était capable de connaître les pensées de l’autre. L’idée fut amusante, même s’il espérait secrètement que ce ne soit pas le cas. Il avait tellement pensée à Laetitia lorsqu’il n’était pas avec elle, que cela en aurait pu devenir très indécent s’il elle l’avait apprit. Il la regarda alors boire une gorgée et lui tendre le verre, lui demandant malicieusement s’il voulait essayer. Il eut un instant d’hésitation et se rappela qu’il ne croyait pas à ces histoires. Il prit doucement le verre et en but une gorgée aussi. Silencieusement, il observa la jeune femme et lui demanda :

« - Alors ? Vois-tu à quoi je pense ? »

Il avait dit cela sur un petit air de défi, espérant tout de même secrètement que cette magie que l’on prêtait à cet acte n’était pas réaliste. Il en aurait été fort gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 21:15

Il prit le verre à son tour et but une gorgée de cidre, puis lui demanda d'un air de défi si elle pouvait voir à quoi il pensait. Non, elle ne pouvait pas lire ses pensées. Après tout, c'était une simple histoire de bonnes femmes, ce genre de choses n'était de toute façon pas possible. Et heureusement, parce que s'il avait pu lire les siennes, il aurait deviné la surprise qu'elle lui réservait ensuite...

Elle fit une moue faussement boudeuse.


"Non, ça ne marche pas..."

Elle sourit ensuite et se tourna tout à fait vers lui, à présent à genoux. Elle se pencha vers lui et l'embrassa doucement, une main caressant tendrement sa nuque.
Puis elle s'écarta doucement, mettant fin au baiser à regrets, mais les yeux pétillants de malice.


"Tu me redonnes une fraise ?"

Elle le regarda avec gourmandise. Mais cette gourmandise n'était pas pour la fraise, plutôt pour les lèvres de Mathieu, dont elle s'empara avec passion. Le baiser dura un long moment, expression de l'amour et du désir de ce que chacun ressentait pour l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 22:07

Le silence qui s’était installé entre eux entre sa question et la réponse de la jeune femme le mit un peu mal à l’aise, et si elle y parvenait effectivement ? Il chassa ses pensées et fut un peu soulagé lorsqu’elle lui avoua, boudeuse, qu’elle n’y parvenait pas. Faisait-elle la moue pour de vrai ou non ? L’espace d’un instant il se demanda si elle aurait vraiment voulu lire dans ses pensées ou qu’il lise dans les siennes. Lui réservait-elle d’autres surprises ? Cette idée était stimulante même s’il ne savait bigrement pas à quoi elle pourrait encore penser après ce pique-nique. Alexander n’eut toutefois pas le temps d’y penser davantage, la jeune femme l’embrassant doucement, une main posée sur sa nuque. Elle se détacha de lui avant de lui demander de lui donner une nouvelle fraise. Il acquiesça doucement et se tourna vers les fraises, s’en saisit d’une pour la tremper dans le cacao onctueux et, alors qu’il se retournait vers elle, il n’eut même pas le temps de présenter la fraise enrobée, qu’elle s’empara de ses lèvres dans un baiser d’une passion qu’il connaissait bien, vu que c’était celle qu’il lui vouait tout autant qu’elle. Il l’enlaça d’une main, veillant à laisser la fraise en dehors de cette histoire, au moins pour le moment.

Quelques instants plus tard, elle parut enfin rassasiée et s’écarta un peu de lui, le sourire aux lèvres. Alexander était encore un peu sous le choc d’une telle passion et, la fraise à la main, il avait réellement l’air fin… Il prit un air contrarié et répondit :


« - Tu me demandes une fraise et une fois que je l’ai en main tu m’embrasses ! Je ne te félicite pas. La pauvre, elle s’est sentie délaissée, elle qui se faisait une joie de ravir ta langue, voilà que tu la dédaignes pour autre chose. Comment vais-je faire pour la consoler moi ? Hein ? »

Il faisait semblant, bien entendu, mais il jouait assez bien, si ce n’est ce petit sourire en coin qui s’était dessiné sur son visage alors qu’il finissait son réquisitoire. Sans crier gare il rajouta :

« - Ah… Je sais. » Fit-il, amusé.

Il pencha la tête en arrière et il tendit la fraise au-dessus de sa bouche. Lentement, il la fit descendre jusqu’à ce qu’elle effleure ses lèvres et la fit disparaitre entre. Il prit un malin plaisir à faire durer ce moment, comme s’il prenait beaucoup de plaisir à « satisfaire » la fraise du sort que lui avait réservé Laetitia. Son regard en coin observait la jeune femme, brillant d’une lueur amusée. Lorsqu’il ferma sa bouche sur le fruit, il se tourna doucement vers elle, mâchant doucement puis avalant ce subtil mélange de saveurs. Il restait encore du chocolat sur le bout de ses lèvres, mais apparemment il ne s’en était pas encore rendu compte…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Jeu 26 Mai 2011 - 22:48

Lorsque le baiser prit fin, Alexander prit un air outré et lui reprocha d'avoir délaissé la pauvre fraise, alors qu'il l'avait récupérée exprès pour elle. Elle éclata de rire à son air, ayant compris qu'il plaisantait. Alors qu'elle allait lui répondre qu'elle pouvait toujours la manger maintenant lorsqu'elle le vit approcher lentement la fraise de sa bouche pour la manger à sa place.

Elle prit une mine faussement contrite.


"Bah, et moi ?"

Puis elle remarqua le cacao sur ses lèvres et esquissa un sourire coquin.

"Si je ne peux avoir la fraise, je me contenterai du cacao..."

Elle s'était discrètement approchée de son visage en disant cela, et posa ensuite ses lèvres sur celles du jeune homme, celles-ci s’entrouvrant pour laisser sa langue venir cueillir le cacao sur les lèvres d'Alex. Doucement, elle poursuivit son baiser, embrassant maintenant le noble tout en passant ses bras autour de ses épaules pour l'enlacer amoureusement.

Elle mit finalement fin au baiser et recula doucement son visage, passant avec gourmandise sa langue sur ses lèvres. Elle laissa un léger blanc, puis annonça, satisfaite :


"C'est bien meilleur comme ça."

Elle laissa échapper un rire léger et trempa son doigt dans le cacao. Elle le dirigea ensuite vers Alexander, le faisant presque frôler sa bouche avant de venir effleurer son propre cou, y laissant une trace sombre et sucrée.

"Goûtes, tu verras."

Elle lui lança un regard espiègle. Allait-il relever le défi qu'elle lui lançait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Ven 27 Mai 2011 - 9:52

Il aimait bien la taquiner un peu, elle qui savait parfaitement avoir la main mise sur lui, ce qui était vrai d'une certaine manière, c'est une manière d'être encore imprévisible pour elle. Il ne voulait pas qu'elle le connaisse réellement par cœur, il ne voulait pas être trop prévisible. Comme elle, il voulait garder une part d'indécis, de doute qui fait que l'on est toujours agréablement surpris lorsque l'on voit finalement ce que l'autre vous réserve. Et puis, la taquiner ainsi la faisait toujours rire, et rien que cela, ça valait probablement tout l'or du monde. Pourtant, s'il avait sourit lorsqu'elle avait ri à son éloquente condamnation envers la pauvre fraise, il ne s'était pas privée de la rendre jalouse en donnant, au petit fruit rouge, un traitement de faveur exceptionnel. « Bah et elle ? », et bien, ma foi, elle attendrait son tour, il ne fallait pas être trop pressé, n'est-ce pas ?

« - Tu n'avais qu'à pas traiter cette pauvre fraise ainsi. Peut-être que si tu avais été plus tendre avec la fraise, j'aurai été plus tendre avec toi... »

Bien entendu, ce n'était pas tout à fait vrai. En fait, évidemment, si elle avait mangé la fraise, il l'aurait bien sur embrassé elle de toute façon. Mais, qu'elle l'ait mangée ou non, il aurait été de toute façon tout aussi tendre avec elle. Il fut néanmoins surpris lorsqu'elle avoua que si elle n'avait pas eu la fraise, elle se contenterait du cacao. Il avisa le bol de mixture brune qui trônait sur la nappe mais elle ne s'en était pas rapprochée. Au contraire, lorsqu'il retourna la tête vers elle, pour lui demander, elle était toute proche de lui. Elle avait alors rompu la distance et l'avait embrassé, encore. Mais elle ne l'avait pas fait que pour ses lèvres, c'est alors qu'elle l'embrassait qu'il comprit que le cacao dont elle se contenterait était sur ses lèvres et qu'elle venait de s'en emparer.

Alors qu'il réalisait cela, elle allait davantage en avant, enlaçant le jeune homme autour de son cou, resserrant leur étreinte, l'embrassant plus passionnément encore. Alexander ne fut pas en reste bien entendu, il n'était pas du genre à recevoir sans donner au moins un peu en retour. Elle consentit finalement à reculer un peu, il la lâcha alors à regret et l'observa avec un sourire en coin passer sa langue sur ses lèvres comme une chatte se pourlèche les babines. Sa conclusion était ambiguë, et il n'aurait su dire si elle parlait du baiser ou du cacao, ou même des deux. Il abandonna cette réflexion lorsqu'elle plongea le doigt dans le cacao pour l'approcher de lui. Il ouvrit alors la bouche, prêt à recevoir la mixture lorsqu'elle fit demi-tour juste après avoir frôlé ses lèvres et déposa le cacao sur son cou. Que faisait-elle ? Il resta un moment interdit lorsqu'elle lui dit de goûter. L'idée était... surprenante.

Il observa Laetitia quelques instants puis se décida à approcher, à la fois tiraillé entre le désir de le faire et l'idée que ce n'était peut-être pas une bonne chose, compte-tenu de ce que cela pouvait évoquer à leurs corps respectifs. Alors qu'il se trouvait face à elle, l'odeur du cacao déposé dans son cou vient titiller ses narines. Il plongea son regard dans celui, espiègle de la jeune femme, et se lança finalement à l'eau. Tournant un peu la tête, il s'approcha davantage de la trace sucrée et y approcha lentement sa langue avant de frôler lentement sa peau et y goûter le cacao déposé. Une fois qu'il eut terminé, il se remit face à elle :


« - C'est vrai que ça semble avoir un bien meilleur goût. Mais qu'as-tu donc derrière la tête pour me faire faire de telles choses ? Je crois que je commence à regretter que cette histoire que tu m'as racontée ne soit pas vraie. »

D'une main, il fouilla sur la nappe pour retrouver les fraises. S'en saisit d'une puis la brandit entre eux.

« - Et si tu venais chercher celle là ? »

Avec un sourire, il la prit alors délicatement entre les lèvres, reculant finalement pour se coucher sur la nappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Ven 27 Mai 2011 - 15:53

Laetitia avait beau être encore vierge, elle n'en était pas prude pour autant. C'était en pleine connaissance de cause qu'elle avait poussé Alexander à venir récupérer le cacao sur son cou. Elle savait que ce jeu en entraînerait un autre, puis un autre, et ceci invariablement jusqu'à la seconde surprise qu'elle réservait à son amour.
Ce dernier hésita toutefois un instant avant de venir lécher la mixture sur son cou, mais il le fit tout de même, procurant à la jeune femme un délicieux frisson. Souriante, elle attendit qu'il se redresse pour connaître son verdict. Il avait apprécié, mais lui demanda néanmoins ce qu'elle avait derrière la tête, pour lui demander de faire cela. Il ajouta regretter à présent que cette histoire de pensées ne soit pas réelle. Elle lui sourit malicieusement.


"Ce que j'ai derrière la tête ? Mon chéri, tu le découvriras bien assez tôt..."

Sans la quitter du regard, il se saisit alors d'une fraise et la montra à Laetitia, avant de l'inviter à venir la chercher. Il se coucha alors complètement sur le dos et posa le fruit entre ses lèvres, tentateur. Sans même hésiter une seconde, elle sourit plus largement et obtempéra.
La voilà donc qui passa au dessus de lui, collant son corps chaud contre celui du jeune homme, et récupéra la fraise avec la bouche, ses lèvres frôlant sensuellement celles d'Alex. Puis elle se redressa, malgré son envie de rester contre lui, et une fois la fraise avalée elle en récupéra une à son tour et glissa à côté de Mathieu, s'allongeant elle aussi sur le dos.


"A mon tour de jouer," glissa-t-elle dans un sourire espiègle.

Et elle posa la fraise dans son décolleté, à la naissance de sa poitrine. Après tout, si elle avait misé sur un simple corset pigeonnant, ce n'était pas innocemment...
Certes, ils avaient convenus qu'il valait mieux attendre un peu avant de succomber à la passion qui les animait tous deux, mais ce soir là, l'autre surprise qu'elle lui réservait était de taille et n'allait peut-être pas tarder à être dévoilée...


"Viens la chercher, maintenant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Ven 27 Mai 2011 - 21:23

S’il avait su ce à quoi Laetitia voulait arriver, il aurait peut-être hésité davantage avant de ce lancer dans ce petit jeu. Pourquoi ? Simplement parce qu’ils avaient convenus d’attendre et qu’il ne se pensait pas réellement prêt pour passer véritablement à l’acte. Certes, ils avaient failli le faire presque inconsciemment lors de leur premier soir, mais ce n’était pas pareil, là, il avait pleine conscience de ses moyens et, surtout, il ne savait pas véritablement comment y faire, il fallait l’admettre. Mais c’était presque insouciant qu’il s’était lancé dans cette séduction. Ce n’était pas la première fois qu’ils se « testaient », d’une manière ou d’une autre, la semaine avait vu se multiplier les caresses et les baisers plus passionnés jours après jours. Ce n’étaient pas quelques fruits détournés qui allaient les plonger dans une frénésie amoureuse, n’est-ce pas ? Il était bien loin du compte… Alors oui, il s’était couché sur la nappe, une fraise posée entre ses lèvres, à peine maintenue en place, attendant qu’elle vienne s’en saisir délicatement. Il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle passe au-dessus de lui pour venir la récupérer. Elle aurait très bien pu s’agenouiller à côté de lui, et se pencher doucement, mais non, elle s’était approchée de lui, frôlant bien plus qu’il ne l’aurait pensé, son corps. Il frissonna alors qu’elle se collait à lui, s’approchant petit à petit de ses lèvres pour récupérer l’objet de sa victoire. La sentir collée contre lui était troublant, plus qu’il ne l’aurait pensé. C’est un peu interdit qu’il se fit subtiliser la fraise échouée entre ses lèvres alors que Laetitia s’était contentée de frôler ses lèvres pour récupérer son bien.

Il se redressa sur ses coudes alors qu’elle se relevait elle aussi. Elle récupéra quelque chose sur la nappe et se coucha à son tour lui annonçant que c’était à son tour de jouer. C’est avec une certaine stupeur qu’il l’observa placer la fraise à la naissance de sa poitrine, dans le haut de son décolleté. Venir la chercher ? Vraiment ? A cet endroit-là ? On dépassait petit à petit le stade du simple jeu non ? Voulait-elle simplement continuer à jouer ou revenait-elle sur sa propre suggestion ? Une chose était certaine, elle désirait qu’il vienne récupérer cette fraise, et pas avec ses mains. Finissant par se décider, il passa une jambe au-dessus de la jeune femme pour se retrouver à quatre pattes au-dessus d’elle. Il se laissa doucement glisser, en profitant pour déposer un baiser sur les lèvres de Laetitia, notamment pour se donner un peu de courage. Progressivement, il glissa vers le bas, veillant toutefois à ne pas déloger la fraise. Face à cette dernière, il ne put s’empêcher de rougir face à la proximité de son visage et de la poitrine – fort envoûtante – de la jeune femme. Pas très sûr, il se pencha lentement, entrouvrant les lèvres pour se saisir de la fraise, non sans frôler la peau de son socle humain. Lentement, il se releva alors, revenant à hauteur de son visage, la fraise toujours entre les lèvres, puis il approcha cette dernière de la bouche de la jeune femme, partageant avec elle, la moitié de son butin.

Il avala son bout de fraise sans bouger puis embrassa la jeune femme dans un long et langoureux baiser. D’une main, il plongea un doigt dans le cacao et le proposa à la jeune femme sans bouger d’au-dessus d’elle. Pour un peu, il ne se reconnaîtrait plus, mais depuis qu’il avait récupéré cette fraise, il ne réfléchissait peut-être plus vraiment.


« - Tu as oublié le cacao qui va avec ta fraise. »Fit-il dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Ven 27 Mai 2011 - 23:30

Il sembla un moment hésiter à venir cueillir la fraise entre ses seins, devant certainement se demander si cela ne les entraînerait pas trop loin. Elle ne savait pas ce qu'il pensait parce qu'ils avaient partagés le même verre. Non, elle le savait parce qu'elle y avait déjà longuement pensé, en élaborant le plan de la soirée. Et s'il refusait ? Elle n'avait pas songé à ça, et se figea un instant à cette pensée. Mais alors qu'elle commençait à se demander si elle n'avait pas été finalement trop vite en besogne, il passa au-dessus d'elle et l'embrassa doucement avant de descendre récupérer le fruit.

Elle sourit, véritablement heureuse qu'il ait joué le jeu jusqu'au bout. Puis il s'approcha d'elle pour partager le fruit, et elle croqua dedans, le partageant ainsi avec le jeune homme de manière sensuelle. Alors qu'elle allait l'embrasser, il se redressa pour prendre quelque chose sur la nappe. Ne bougeant pas, elle ne put voir ce qu'il prenait. Ce fut lorsque il ramena son doigt couvert de cacao qu'elle comprit. Il lui lança dans un sourire qu'elle avait oublié le cacao qui allait avec la fraise, et l'invita à se rattraper en approchant son doigt de la bouche de Laetitia.

Etait-il sérieux ? Savait-il vraiment à quoi il jouait ? Elle en doutait fortement, pourtant, pourquoi ne pas profiter de l'instant ? Elle avança légèrement le visage et ouvrir lentement la bouche avant de venir suçoter sensuellement le doigt du jeune homme en rougissant. Elle ne quittait pas son regard, le défiant intérieurement de trouver un défi plus compliqué, la prochaine fois.

Une fois le cacao récupéré, elle se lécha les lèvres et vint embrasser Alexander en passant ses bras autour de ses épaules, l'amenant tout contre elle.

Oui, elle avait envie de lui. C'était évident à sa manière de l'embrasser. Et elle sentait que c'était réciproque, à la manière donc il répondait à son baiser. Mais le baiser, comme toutes les bonnes choses, eut une fin, et elle le repoussa sur le côté en souriant. C'était à elle de le tenter de nouveau. Elle prit une pomme, dont elle coupa un quartier qu'elle installa un peu plus profondément entre ses seins. Cette fois, il ne ferait pas que les effleurer, c'était certain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Dim 29 Mai 2011 - 23:45

Le jeu qui les emmenait tous les deux était dangereux, il le savait. Mais prendrait-elle autant de risque sans être consciente de ce qu’elle faisait ? Et si tout cela n’était qu’une mise en scène pour le pousser petit à petit à ce qu’ils n’avaient pas fait la première fois ? Ou peut-être le faisait-elle simplement pour voir s’il parvenait à se contenir ? Après tout, pourquoi pas ? Elle pourrait très bien tester sa résistance, pour voir s’il suivrait la décision qu’ils avaient prise ensembles ou non. N’est-ce pas ? Si tout cela n’était qu’un test auquel elle se prêtait elle-même ? L’idée était plaisante mais au combien risquée non ? Et si l’un d’eux ne parvenait pas à résister ? Comment cela se passerait-il s’ils devaient succomber ? Avait-elle prévu cette éventualité ou pensait-elle seulement qu’ils ne feraient que jouer avec ces fruits et ce cacao ? C’étaient un peu le reflet chaotique de ses pensées. Tellement désordonnées, qu’en réalité, il ne pensait plus réellement. Comme au moment où il avait glissé son doigt dans le cacao avant de le présenter devant la jeune femme. Après tout, ils n’avaient pas de cuillère et il ne voyait pas vraiment comment lui présenter la mixture autrement, lui donner directement le pot n’aurait pas été forcément très pratique et probablement trop terre à terre pour eux qui s’étaient déjà envolés loin du sol.

Pourtant Laetitia, elle, avait bel et bien les pieds sur terre, enfin cela il ne le savait pas réellement encore, mais s’il avait pu connaitre ses pensées, il l’aurait vite remarqué. Quelqu’un d’extérieur aurait surement pu s’en convaincre aussi, que ce soit à la manière dont elle avait suçoté son doigt, ou même avant, en utilisant la fraise comme fruit de la tentation. Mais elle n’en avait pas terminé, pas encore. Il se laissa repousser, après un énième baiser, doucement sur le côté, glissant sur le flanc. Qu’avait-elle derrière la tête, il n’aurait su le dire à cet instant là, pourtant il fut bien vite fixé alors qu’elle récupérait une pomme, pour en découper un quartier et le poser délicatement au creux de sa poitrine, bien plus profondément que la fraise qu’elle s’était contenté de déposer à la naissance de celle-ci. L’action sous-entendue était plus qu’explicite. Néanmoins, il ne savait vraiment pas s’il pouvait réellement faire ce qu’elle attendait de lui, là maintenant, comme cela. Il la regarda pendant un moment, hésitant, le rouge aux joues. Récupérer ce morceau de pomme comme la fraise impliquait des conséquences qu’il n’était pas certain de pouvoir affronter.

Après quelques instants, il se décida enfin, mais probablement pas de la manière dont elle s’y attendait. Doucement, il l’attira à lui, la couchant à nouveau sur le dos à côté de lui, puis il posa sa main sur sa hanche. Il ne lui suffisait que de se pencher pour récupérer le morceau de fruit mais il ne bougea pas, conservant son regard dans celui de Laetitia. Doucement, sa main remonta le long des courbes de la jeune femme, l’effleurant lentement. Rapidement toutefois, elle parvint à la naissance de sa poitrine après avoir flirté un petit moment avec son épaule et son cou. Elle se perdit probablement sur le chemin, Alexander en profitant pour embrasser la jeune femme. Enfin, après s’être repris après avoir caressé avec passion la poitrine qui s’offrait à lui, il récupéra le quartier de pomme et, dans un sourire coquin, le mit dans sa bouche pour le déguster.

Il observa alors longuement la nappe blanche, se demandant bien ce qu’il pourrait faire à son tour. Il avisa le reste de la banane qui lui avait fait goûter Laetitia, et l’approcha lentement de la jeune femme. Qu’elle ne croit pas qu’il se contenterait de la lui faire manger à la main, non, loin de là, elle devra mettre un peu d’effort de malice pour parvenir à manger ce fruit car il ne lui faciliterait pas la tâche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Lun 30 Mai 2011 - 0:15

Oui, Laetitia avait parfaitement les pieds sur terre, et elle savait très bien là où le jeu les entraînait irrévocablement. C'était d'ailleurs exactement là où elle voulait qu'il aille. Cela ne faisait qu'une semaine à peine qu'ils se connaissaient, et pourtant la décision de Laetitia était prise. Elle voulait offrir à Alexander bien plus qu'une soirée ordinaire, bien plus qu'un pique-nique affriolant. Ce soir-là, près de l'endroit où ils avaient failli succomber à la passion dès le premier soir, elle avait prévu de lui faire cadeau de son bien le plus précieux.
C'était pour cette raison qu'elle s'était montrée de plus en plus entreprenante ce soir-là, qu'elle avait lancé ce jeu coquin auquel il avait accepté de participer, sans vraiment le savoir.

Elle avait déjà eu l'occasion de discuter avec certaines de ses amies qui n'étaient déjà plus des pucelles. Certaines d'entre elles s'étaient montrées très explicite sur les choses qui peuvent faire plaisir à un homme, au sens charnel du terme. Et bien que Laetitia n'ait jamais encore mis ces conseils en pratique, elle avait déjà compris comment émoustiller son amoureux.
D'ailleurs, lorsqu'elle cacha le morceau de pomme au creux de sa poitrine, elle s'était attendue à tout autre chose de sa part. Alors qu'elle pensait qu'il viendrait le quérir de la même manière que la fraise, il la surprit en l'allongeant sur le dos tout en posant une main sur sa hanche. Elle lui lança un regard interrogatif, puis comprit lorsque la main du jeune homme commença à effleurer sa peau.

De doux frissons parcoururent sa peau, et instinctivement elle ferma les yeux pour mieux savourer cette sensation qui l'envahissait. Les mains d'Alexander effleurèrent sa peau à travers le tissu de sa robe, jusqu'à son cou et ses épaules, avant de redescendre sur sa poitrine tandis qu'il l'embrassait. Il pouvait d'ailleurs se rendre compte de l'effet qu'il lui faisait, rien qu'à la manière dont elle répondait à son baiser. Enfin, après avoir caressé avec passion sa poitrine à travers le corset, il glissa ses doigt entre ses seins pour y récupérer le morceau de fruit, victorieux. Il le mit ensuite à la bouche avec un sourire coquin qui émoustilla un peu plus la jeune femme. Si elle ne se retenait pas, elle serait certainement capable de tout à cet instant. Mais elle voulait faire durer ce jeu, savoir jusqu'où il était prêt à aller avec elle. Elle espérait jusqu'au bout.

Il récupéra ensuite le reste de la banane qu'il avait entamée et l'approcha lentement d'elle. Elle sourit. Mais que voulait-il donc qu'elle fasse, exactement ? Se souvenant d'un conseil donné par l'une de ses amie, elle enfourna la banane dans sa bouche, bien plus que nécessaire, et recula lentement son visage, ses lèvres glissant sur le fruit de manière plutôt évocatrice jusqu'à arriver à l'extrémité entamée du fruit, qu'elle finit par croquer d'un air malicieux.
S'il voulait la perturber, c'était raté. Une fois la bouchée avalée, elle recommença son petit manège une nouvelle fois, l'une de ses mains caressant le bras du jeune homme, l'autre posée sur la nappe, cherchant du bout des doigts un le bol de cacao...

Lorsqu'elle le trouva, elle y plongea un doigt et ramena ensuite celui-ci vers la bouche d'Alexander pour qu'il le récupère de la même manière qu'elle quelques instants plus tôt, tout en poursuivant son jeu avec la banane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Lun 30 Mai 2011 - 22:11

Il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle fasse ceci avec le reste de la banane qu’il lui faisait. En réalité, il comptait jouer avec elle, l’approcher de ses lèvres et la retirer suffisamment rapidement pour qu’elle ne puisse s’en saisir, la poussant alors à se jeter sur lui pour l’immobiliser et ainsi pouvoir récupérer sa banane. Bien entendu, une telle manœuvre aurait nécessité une proximité relative et des contacts plus ou moins sensuels pour peu qu’on y mettait la forme. Mais elle avait été trop rapide et elle s’était presque littéralement jetée sur la banane sans qu’il ne puisse réagir. Surpris, il s’attendait à ce qu’elle réclame son dû, mais que nenni, au lieu de cela, il put l’observer, surpris, avancer ses lèvres sur le fruit puis reculer doucement jusqu’au bout et y mordre doucement pour en récupérer un infime morceau. Elle recommença alors doucement, plongeant à nouveau le fruit dans sa bouche avant de reculer à nouveau et de se saisir d’un second morceau. Que faisait-elle là ? Alors qu’il s’attendait à la faire jouer, voilà que c’était elle qui prenait à son avantage son tour de jeu. Alexander était à la fois surpris et amusé de son audace. Avec les secondes qui passaient, il avait quand même compris à quoi faisait référence ce geste d’apparence anodin. Car si le jeune noble n’avait pas d’expérience dans ce domaine, les jeunes de haute noblesse, entre eux, partageaient souvent leurs ébats pour se vanter auprès des autres et certains, plus âgés que le jeune homme, s’étaient déjà attardés sur certains détails dont étaient capables des femmes plutôt farouches.

Alors qu’il l’observait jouer avec la banane, il n’avait pas vu qu’elle était allée chercher le cacao d’une main, caressant son bras doucement de l’autre. Ce n’est que lorsqu’elle lui montra, presque fière, son doigt recouvert de ce délice brun qu’il se rendit compte de ce qu’elle attendait de lui, alors qu’elle continuait de jouer. Il se souvenait très bien de la manière dont elle était venue chercher le cacao sur son doigt et s’imaginait très bien qu’il devait faire la même chose. S’il avait du réfléchir plus longtemps, s’ils n’avaient pas déjà été si loin dans le sous-entendu, peut-être n’aurait-il pas accepté, mais pour l’heure, quel mal y avait-il à déguster du cacao ? D’une langue timide, il lécha lentement une partie du doigt de la jeune femme avant de jouer avec son doigt, comme elle jouait avec la banane, sans, bien entendu, lui en enlever un petit bout à chaque retour. Il poursuivit, même bien après que le cacao est entièrement disparu de son doigt, car elle avait gagné. Si la raison devait admettre sa défaite, c’était bien en cet instant. Envolée la promesse de ne rien faire, d’attendre. Ne restait que le désir, la passion. Voilà pourquoi à la dernière bouchée de la banane, la main vint « s’essuyer » sur les lèvres du jeune homme avant de se poser sur la hanche de la jeune femme. A genoux, soutenu par son bras, alors qu’elle était couchée sur le dos, il la surplombait presque comme un prédateur sait sa proie sienne.

La partie était terminée. Pour lui, pour elle, c’était un nouveau jeu qui commençait. Plus intime, plus sensuel que jamais. L’exaltation des sens jusqu’à leur paroxysme. Alexander ne savait pas comment faire, mais pourtant, en cet instant, il s’en fichait, assuré qu’il était de pouvoir être guidé par l’instinct qui le dominait. Lentement, sa main s’anima, caressant doucement les courbes de la jeune femme à travers le tissu de sa robe qui la mettait si bien en valeur. Ses lèvres s’approchent doucement des siennes, le souffle court, et les capturent dans un tourbillon de passion et d’amour. Il ne le sait pas encore, mais il offre à Laetitia tout ce qu’elle avait espérée de cette nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Lun 30 Mai 2011 - 23:33

Laetitia eut la satisfaction de voir qu'elle le surprit en grignotant la banane de cette manière. Il lui sembla un moment interdit, puis il se reprit et sourit finalement, ayant très certainement compris le sous-entendu. Lorsqu'elle lui proposa son doigt recouvert de cacao, il comprit tout de suite ce qu'elle attendait de lui et obtempéra, venant tout d'abord lécher ce doigt tendu avant de jouer avec lui de la même manière qu'elle avait fait avec le sien. Et elle dut bien l'admettre, cela l'émoustilla bien plus que prévu. Lui semblait prendre un plaisir fou à ce petit jeu, poursuivant de suçoter le doigt de la jeune femme bien après qu'il ait récupéré la dernière goutte de cacao.

Lorsqu'elle eut terminé la banane - sa langue venant quérir le dernier petit morceau entre les doigts d'Alexander - le jeune homme "s'essuya" les doigts et posa sa main sur la hanche de la demoiselle, qui n'en menait plus très large.
Elle qui pensait avoir tout planifié se retrouvait maintenant dans une situation qui échappait à son contrôle. Son regard plongea de nouveau dans celui de Mathieu. Il ressemblait à un lion penché au dessus d'une gazelle. Pourtant, cette situation était bien loin d'effrayer Laetitia.

Non, la partie n'était pas terminée. C'était simplement une nouvelle manche qui commençait, même si elle n'en avait pas vraiment conscience. D'ailleurs, de quoi avait-elle encore conscience, à cet instant ? Oublié le moulin, balayées les étoiles, plus rien maintenant n'avait d'importance, hormis le baiser passionné qu'Alexander offrit à la jeune femme.
Elle aussi avait le souffle court, toute émoustillée qu'elle était, et elle rendit avec passion son baiser au jeune homme, venant même mordiller doucement sa lèvre inférieure.

Elle ne savait pas par quel instinct elle étai guidée, mais elle était certaine que tout ce qu'elle faisait produisait son petit effet sur Alex. Elle le savait à la manière qu'il avait de la caresser, d'effleurer doucement ses courbes. Elle avait envie de lui dire d'ôter la robe qui le gênait dans ses caresses, mais elle ne se le permit pas. Non, pas encore...
Alors qu'il la caressait, explorant son corps sous ses mains et la faisant délicieusement frissonner, elle-même posa ses mains sur les épaules du jeune homme pour caresser son dos à travers sa tunique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Paysan(ne)
Paysan(ne)
avatar


MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Dim 12 Juin 2011 - 10:51

Il n’existe pas réellement de mots pour décrire ce qui peut se passer dans l’esprit d’un jeune homme dans ce moment-là. Et, en tout cas, encore moins lorsqu’on n’a pas vraiment une véritable expérience de ces choses-là. Mathieu était perdu entre des considérations pratiques et l’idée qu’advienne que pourra. Excité comme jamais avec les jeux sensuels que la jeune femme avait mis sur pieds pour arriver à ses fins, car il était évident qu’elle savait parfaitement où elle allait, son esprit n’était plus vraiment en mesure d’avoir le contrôle sur son corps, plus mué par des sensations nouvelles que par une volonté propre au jeune noble. Lorsqu’il avait posé la main sur elle, épousant la forme des ses courbes avec une intention tout autre que de simplement l’enlacer pour l’embrasser, ce simple geste avait eu une portée autrement plus infinie que toutes ces fois où il l’avait simplement attirée près de lui pour capturer ses lèvres en un baiser passionné. Cette façon de sentir les mains de la jeune femme caresser son dos. Ils ne faisaient pas que se caresser, ou plutôt, ils ne feraient pas que se caresser. Il fallait être idiot pour ne pas savoir à quoi mènerait tout ce petit jeu, ces contacts répétés et rapprochés et Mathieu était loin d’être un idiot, même s’il n’avait pas suivi de cours venant d’un précepteur, il avait beaucoup appris de la vie, même si, ce soir, il en apprendrait probablement davantage.

C’était avec une certaine fébrilité spirituelle empreinte d’une certitude toute instinctive qu’il s’était aventuré en ces terres inconnues pour la première fois. Guidé, d’une certaine manière, par la jeune femme, ils s’étaient lancés ensemble à la conquête d’un domaine qu’ils appréhendaient mais désiraient tous les deux. Doux et parfois un peu sauvage, Mathieu s’était prit à apprécier cet instant de communion, ce plaisir que l’on partage de manière presque absolue avec une seule personne. Avec les seules étoiles pour témoins, les jeux abandonnés sur le côté, il s’était donné à elle sans retenue, oubliant même les canons de l’Eglise, n’écoutant que son plaisir, peu importe les conséquences ce soir. Dans une épopée mythique et passionnelle, il s’était abandonné à elle, à ce qu’elle représentait, à la femme, au désir, à la passion. Après tout ce qu’il avait entendu à ce sujet, il était bien en deçà de la réalité, car il n’existait pas de mots pour décrire une telle harmonie, une telle exaltation des sens et du plaisir. Il s’agissait là presque d’une véritable drogue à laquelle on ne pouvait que devenir dépendant, mais il était intimement convaincu que pour qu’elle soit pleinement efficace, il y avait une condition sine qua non, un impératif sans quoi cet acte n’était rien d’autre qu’une débauche de luxure, bien que plaisante.

Cette condition c’était l’amour. L’amour que l’on portait à la personne avec qui l’on partageait ce moment intime et fusionnel. Sans amour rien n’était aussi grand, magnifique et transcendant que ce qu’ils vivaient tous les deux. Il aurait probablement voulu que cela dure encore et encore, mais malgré le plaisir, les corps fatiguent surtout lorsqu’ils sont novices et peu endurants, néanmoins la douceur et l’appréhension avaient fait de ce moment quelque chose de profondément intime et agréable pour les deux parties. Il avait su qu’elle avait aimé autant que lui, le plaisir se lisait sur les corps, incapables de mentir à ce moment-là. La performance était à noter, mais ce n’était pas le plus important pour lui, non, le plus important c’était de s’être lancé à la conquête de l’inconnu avec Laetitia, de s’être illuminé avec elle d’une nouvelle connaissance partagé, d’un savoir passionnel et désirable dont il n’oublierait probablement jamais l’apprentissage…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1143-mathieu-mevel
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   Dim 12 Juin 2011 - 11:34

Si Laetitia savait ce qu'elle voulait, avait parfaitement planifié ce qui se passerait pendant la soirée, elle n'avait certainement pas pris conscience ces derniers jours de toute l'ampleur de ce qu'ils allaient partager ce soir-là. Alors qu'elle s'était montrée des plus entreprenantes avec les fruits, allant jusqu'à se surprendre elle-même par son audace soudain, lorsque les choses sérieuses arrivèrent, elle n'en menait plus très large. Pourtant, malgré la timidité soudaine qui s'empara d'elle, elle ne fit pas machine arrière. Elle ne le pouvait pas, elle ne le voulait pas. Ses gestes avaient d'abord été hésitants, tout autant que ceux de son amoureux, mais au final elle s'était laissée emporter par son instinct, rendant ce moment d'intimité complètement magique.

Alexander s'était montré très doux avec elle, sans doute parce qu'il découvrait lui aussi cet instant de bonheur pour la première fois. Bien sûr, au moment crucial elle avait eu un peu mal, ses amies l'avaient prévenue que la première fois pouvait être douloureuse, mais l'amour qu'elle partageait avec son compagnon dépassait tout le reste, et bien vite la douleur fut effacée, remplacée par ce sentiment de plénitude propre à l'amour véritable, pas seulement charnel, non, un amour entier, unique, magnifique, comme une bulle de douceur qui les enveloppait et transcendait leurs émotions et leurs sensations. Elle n'avait qu'une seule certitude à cet instant : elle l'aimait. C'était tout ce qui comptait. Elle s'était offerte à lui, de la même manière qui lui s'était donné à elle : avec douceur, passion, tendresse. Elle savait qu'il était celui avec qui elle voulait partager sa vie, sinon jamais elle ne se serait permise d'aller aussi loin avec lui. Laetitia était heureuse, comblée.

Mais comme toute chose agréable, la fusion de leurs deux corps prit fin alors qu'il se laissait glisser contre elle, et elle se lova contre lui en souriant, le corps luisant de sueur. Elle se redressa sur un coude pour venir l'embrasser doucement, puis lui sourit tendrement.


"Alexander, je t'aime..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1161-laetitia-gaumont
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: /!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...   

Revenir en haut Aller en bas
 

/!\ Etoiles à foison, Nuit de passion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Sur les Pavés - Ville :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Maisons Bourgeoises-