AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 J'ai apporté le goûter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: J'ai apporté le goûter    Sam 2 Juil 2011 - 17:09

L’un de ces jolis jours de soleil. Le soleil était doux et caressait la peau. Il faisait beau vivre. Le parfum des prunes embaumait l’air tout autour de la jeune fille. Danielle quittait les vergers un panier coincé contre son torse. Il était plein à craqué de ces prunes brunes dont elle raffolait. Ils avaient glanés toute la matinée et une bonne partie de l’après midi. Elle avait enfin la permission de s’amuser un peu. La paix était peut être revenue à Forbach mais il y avait toujours autant de travail.

La petite sorcière gambadait le cœur léger elle saluait les fermier avec le même sourire enjoué. Parfois elle s’arrêtait pour demander des nouvelles, du chien, ou du cheval de l’un d’entre eux. Son intérêt pour les bêtes faisait sourire beaucoup de monde. Pourtant c’était elle qu’on appelait en urgence quand une mise à bas se compliquait. Elle offrait des prunes à tout ses interlocuteurs et promettait de faire passer tel ou tel message à son père ou encore l’une de ses sœurs.

Ces beaux fruits lui donnait envie de faire une tarte. Pourquoi faisait-on la cuisine si ce n’est pour partager avec les autres ? Elle songeait à Inès. Mais l’herboriste était souvent occupée . Danie ne voulait pas la déranger en plein travail. Et puis il y avait monsieur Owen maintenant. Ce monsieur l’intimidait beaucoup. Elle se sentait perdu devant son grand sérieux et ne faisait que rougir et bafouiller. C’était l’occasion d’aller voir Narcissa.

Narcissa était l’une de ses sœurs de tribu. Elle était arrivée l’automne dernier. Ses prédispositions pour la sorcellerie ne faisaient aucun doute. C’était une affaire de famille puisque madame Valdemar était la tante de celle-ci ! Danielle n’avait pas eu l’opportunité de faire sa connaissance autant qu’elle le souhaitait. L’Agent du diable avait contrarié le quotidien tranquille de leur village et empêché beaucoup de choses. Mais c’était fini tout ça. Il était temps de rattraper le temps perdu.

Dés que sa tarte fût cuite la bergère fila droit vers le château de Frauneberg. Elle avait fait attention à avoir les cheveux bien attachés et sa robe la moins abîmée. A vrai dire elle ne savait pas trop comment on devait se présenter devant une cour de nobles. Ninon l’aurait sûrement renseignée avec monstre de détail. Mais c’était plus existant de se débrouiller toute seule. A peine entrée dans la coure Danie se projetait dans un autre monde. Elle ralentissait le pas en imaginant tout un tableau historique. Un garde l’arrêtait d’une voix autoritaire en bas des marches en réclamant le but de sa venue.

Un peu confuse la paysanne expliquait qu’elle venait rendre visite à une amie. Le terme était peut être un peu gros. Mais elle ne pouvait pas dire « Je viens voir mon ma sœur de tribu ». Après avoir vérifié et informé mademoiselle de Saint-Loup on lui libérait le passage non sans un regard gourmand vers l’assiette cachée sous un torchon. Danielle s’activait craignant un peu d’être à nouveau arrêtée. Il ne fallait surtout pas que monsieur Byche soit au courant de cette impromptue sortie.

Elle découvrait l’aile ouest baignée par le soleil. Des « ho » émerveillé lui échappait à mesure qu’elle avançait dans le long couloir bordé de portraits et de décorations. Sa tenue contrastait tellement avec le lieu qu’elle se sentait presque honteuse de ne pas avoir mit sa robe du dimanche ! La servante qui la guidait s’arrêtait devant une superbe porte qui annonçait les appartements de Narcissa. Les deux jeunes filles se souriaient avec le même air un peu amusé et fascinés. Elles ne faisaient vraiment pas parti de ce monde.

L’entrée lui paraissait immense. Elle restait plantée là avec sa tarte et sa petite besace. Ses cheveux blonds ne tenaient pas bien en place. La lumière de l’été avaient fait bronzez sa peau et éclairci son regard. Danielle n’avait rien d’une noble et ça lui allait bien. Elle approchait timidement comme si ses pieds allaient abîmer le sol. En fin de compte la vie de princesse elle voulait bien la laisser aux autres.


-Narcissa … c’est Danie, je… je suis venue, j’espère que je ne te dérange pas, j’ai fais une tarte, je voulais te voir… dis je peux entrer ? J’enlève mes chaussures ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Apprenti(e)
Apprenti(e)
avatar


MessageSujet: Re: J'ai apporté le goûter    Dim 3 Juil 2011 - 17:34

Sereine, elle ferma les yeux pour entendre les abeilles butiner les fleurs du balcon, le vent froisser les feuilles du haut des arbres du jardin apportant les parfums des résineux qui devenaient petit à petit, de nouveaux repères. Pendant ce temps béni, son corps ne semblait plus aussi douloureux. Doucement, elle s’endormit rêvant de ces merveilleuses aventures dans des pays fantastiques et terrifiants, peuplés de Tisseurs de Rêves et d’oiseaux en porcelaine.
Matilina (une belle brune adorant porter des tenues chatoyantes) toucha son épaule pour la réveiller et murmura qu’une jeune personne (probablement une paysanne) désirait la voir. Narcissa souriante accepta ayant retenu les quelques mots dans cette annonce permettant de reconnaître ses frères et sœurs de Tribu, il était inconvenant de refuser et puis elle détestait par-dessus tout la solitude maintenant qu’elle était réveillée.
Dans la loggia, avachie sur son fauteuil, en tenue de nuit et de trois épaisses paires de chaussettes hideuses, mais confortables aux pieds, la jeune femme tenta de se mettre dans une position plus digne, non sans faire une petite grimace à cause de ses blessures. Elle remit ses couvertures et quelques secondes plus tard, trois de ses chiens dormirent à ses pieds tandis que les autres accueillirent par des aboiements joyeux, la nouvelle venue. Elle fit de grands signes et sans timidité comme à une vieille amie, elle l’invita :


- Entre, entre Danie. Faits comme tu veux, nous n’avons aucun protocole ici. La priorité c’est que tout le monde se sente chez soi. Installe-toi, n’aie pas peur. Quelle gentille attention ! Et pour l’accompagner, j’ai une citronnade toute fraîche. À moins que tu désires une autre boisson ?

Son index indiqua rapidement un fauteuil recouvert d’une couverture en laine. Elle attendit que son invitée soit bien installée pour lui parler avec une attention toute maternelle, même si elle espérait que Danie soit comme tous les autres frères et sœurs, ni des connaissances, ni des amis (à croire que l’ancienne Narcissa veillait à ne jamais se mêler aux autres, cela en était tout de même curieux, ils étaient pourtant gentils, excentriques, mais gentils). Ainsi, cette après-midi serait enfin reposante, n’ayant pas vraiment la force pour porter en plus du poids de sa convalescence, un nouveau deuil. Les anciennes amitiés étaient belles, mais la sorcière n’avait pas le courage d’endurer de nouveau toutes ces négociations sur la possibilité que sa mémoire revienne. En fait, elle était très heureuse comme ça et ne demandait que du temps pour apprendre à se connaître et surtout se reposer. Quelle heureuse perspective ! Alors oui, même attentionnée, c’était avec un grand enthousiasme qu’elle lui annonça :

- Que je te rassure, tout le monde est logé à cette enseigne, même moi. Danie, je ne me souviens pas de toi, alors il faudra un peu de patience et tout me dire. Étions-nous amies ?

Évidemment que non ! Mais cela engageait la conversation, c’était déjà un excellent début ! Au fait, que faisait David à cet instant ? Narcissa souri toute attendrie et poursuivit :

- Oh ! Fais attention, j’endors les gens sans m’en rendre compte. Donc si tu vois une fumée sortir de ma bouche, tous aux abris ! Je préfère prévenir, car la dernière visite de Mathilde avait été… Pauvre Mathilde ! Mais nous avons bien ri quand elle s’est réveillée. Ta tarte aux prunes à l’air délicieuse !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/narcissa-d
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: J'ai apporté le goûter    Mer 6 Juil 2011 - 11:07

La voix de la jeune fille couplée aux aboiements, encouragèrent la bergère, à avancer dans la pièce suivante. Elle eut immédiatement un sourire pour la ribambelle de petits chiens venus lui faire la fête. Les mains prises elle se baissait tout de même souplement pour aller caresser leurs têtes avec une affection instantanée. Ses yeux pétillaient d’une complicité un rien malicieuse. Son rire s’envolait contre les murs quand l’un d’eux s’accrochait au bas de sa robe. Il n’en fallait pas plus pour la mettre à l’aise.

-D’accord ! Alors je crois que je vais les enlever quand cette chipie le voudra bien. Ils ont des noms ? Ils sont adorables. Elle suivait le conseil de Matilina en déposant délicatement sa tarte sur l’une des tables. De nouveau libre de ses mouvements elle quittait ses chaussures en deux temps trois mouvements et les rangeaient soigneusement dans le corridor pour ne pas encombrer la chambre. Ses yeux verts détaillaient l’adolescente enfoncée dans son fauteuil et cachée sous une couverture. Un superbe élan de solidarité les firent briller. Ho non la citronnade sera parfaite ! Je voulais venir te voir hier mais je n’ai pas eu le temps. Ça va tu ne t’ennuies pas trop toute seule ici ?

Elle obtempérait avec bonne humeur en prenant face en face de la malade. Le siège était tellement moelleux que cela lui fit l’effet de s’assoir sur un nuage. Ses jambes se retrouvaient automatiquement en tailleur donnant à son droit une position bien droite. Il ne fallut pas trente secondes à l’un des chiens pour grimper et se nicher dans le creux de ses cuisses. Il eut droit à des petites gratouilles.

La mise en garde lui fit ouvrir deux grands yeux. L’information était de taille. Une perte de mémoire complète… c’était bizarre. Danielle ne savait pas exactement ce qui s’était passé pendant la deuxième agression de Narcissa. En tant qu’Initiée elle ne pouvait pas encore tout entendre. L’amnésie… ça ne devait pas être facile à vivre tous les jours. Mais son interlocutrice ne semblait pas du tout désespérée ce qui permettait d’être optimiste !


-Je n’ai pas peur ! Ne t’en fais pas. Tu verras j’adore les aventures ! C’est un peu comme un jeu de mémoire pour moi aussi alors ! En vrai je m’appelle Danielle, mais Danie c’est plus joli, tu ne trouves pas ? J’habite dans les fermes si tu veux, quand tu iras mieux, je t’emmènerai les voir. Le prochain point était complexe à aborder. La demoiselle hésitait car si Narcissa ne savait plus rien sur Olrun ce n’était peut être pas à elle de recommencer l’initiation. Un petite sourire timide trahissait les réflexions engagées. On s’est connu grâce à … une passion commune… Est-ce que tu as rencontré Viviane ? Je crois qu’elle t’en parlera mieux que moi pour commencer. Tout ce que je peux dire c’est que c’est très excitant et que … tu es très douée pour ça. Je crois qu’on nous considère plutôt comme … des amies potentielles ! Tu vois, je ne savais même pas si la tarte te plairais !

Danielle espérait ne pas trop l’envahir avec toutes ces choses. Elle se rendait compte que la situation était compliquée. Tout ce qu’elle pouvait raconter allait être déformé par son ressenti. Mais elle ferait de son mieux. Elle se relevait et allait prés de la jeune fille avec bienveillance. Elle sortait de la poche de sa robe un morceau de bois sculpté en forme de mouton. C’était quelque chose d’un peu grossier dans la forme. Cependant il s’en dégageait quelque chose de doux.

-Tiens. Un totem. La bible dit que ce sont les passeurs d’âme. Mais moi je crois que ce sont les éclaireurs des voyageurs. Tu vas en avoir besoin avec ce grand voyage qui commence ! Le petit objet était maintenant sur la table. Danie avait un grand sourire plein de joie et de confiance. Cette amnésie était peut être une formidable occasion de redécouvrir la jeune fille. Avec un pas un peu bondissant elle se dirigea vers leur goûté et sortait un couteau de son autre poche. Tu as une faim de lion ou de moineau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Apprenti(e)
Apprenti(e)
avatar


MessageSujet: Re: J'ai apporté le goûter    Lun 11 Juil 2011 - 23:44

Pensive, elle eut un petit sourire en voyant cette petite meute joyeuse autour de Danie. Quelques semaines auparavant, elle fut choquée d’apprendre que ses chiens, après le dressage, avaient été oubliés de leur ancienne maîtresse, allant jusqu’à refuser de leur donner un nom. Ils furent alors des Messieurs et Mesdames suivis d’un numéro. Maître Arramon lui raconta qu’après la première agression de l’Agent du Diable, elle avait remarqué qu’un des chiens avait arraché un morceau du pantalon de l’agresseur. De colère, elle avait ordonné, quand sa mère était partie, que ce chien soit abandonné pour la sécurité de tous. Les domestiques horrifiés avaient décidé de le cacher jusqu’au jour où Narcissa revint de la maison abandonnée, totalement méconnaissable, sans mémoire.
Alors, pour corriger cette injustice lors d’une soirée, elle prit à son tour chaque chien pour leur choisir un vrai nom, quelque chose d’original, car sortant de son imagination. Elle travailla une bonne partie de la nuit pour qu’ils répondent à ce changement. Au petit matin, heureuse, elle voulut montrer à tous le nouveau tour qu’elle leur avait appris. Hélas, cela avait donné de faux espoirs, car d’une part ces prénoms étaient ceux que l’ancienne Narcissa adorait et d’autre part, elle révéla un talent pour être écoutée des animaux. La jeune femme venait sans le vouloir, de prouver que tous les anciens savoirs n’étaient pas perdus et avaient une chance de revenir et qui sait, peut-être leur Narcissa ? Quoiqu’il y avait Arramon qui ne le souhaitait pas, bizarre…
Un aboiement la sortit de sa torpeur ce qui lui permit d’entendre les autres questions de sa sœur.


- Nous avons Artémis, Athéna, Phèdre et celle qui va bientôt avoir des chiots, Antigone… Apollon et l’heureux futur papa, Hippolyte.

Narcissa amusée continua :

- J’ai découvert que je déteste par-dessus tout la solitude, mais il y paraît que cela ne fut pas toujours le cas. Mais comment peut-on aimer être seul ? On s’ennuie à en mourir et on ne sert à rien ! C’est effrayant ! Mais je n’ai pas à me plaindre, des personnes me rendent souvent visite. J’ai eu quelques-uns de nos frères et sœurs, des amis, des connaissances, David aussi !

Comment ne pas connaître David ? Il était devenu un héros depuis qu’il avait tué l’Agent du Diable !

- Et mère est toujours avec moi, même si pour le moment, elle est dans ses appartements pour écrire quelques lettres.

Elle se pencha pour prendre la carafe et rempli un grand verre, puis souri tendrement aux gros yeux de Danie face à son avertissement. D’après sa tante, endormir les gens sans le vouloir n’était pas normal. En fait, son état en entier ne l’était pas, surtout depuis quelques jours où chacun de ses nerfs, à n’importe quel moment, commençait comme à sautiller et s’entortiller au point de chatouiller. Narcissa posa le verre et fit de gros yeux en entendant Danie tourner autour du pot. Presque en riant, lumineuse, elle déclara :

- Des amies potentielles ? Mais il faudra changer tout cela. Je viendrai chez toi, promis. Danielle est un beau prénom comme Danie un beau surnom. Ne tourne pas autour du pot, n’aie pas peur ! Je suis au courant sur nos natures véritables, toi par ton annonce et moi, depuis mon retour de mon agression. Cependant, j’ai encore des soucis à me voir en tant que telle. Oh ! Je n’ai rien contre les tu-vois-de-qui-je-parle, mais disons que… cela complique beaucoup de choses dans mes relations, surtout une en particulier… Une qui m’est importante… Suis-je la seule à aimer un Inquisiteur dans notre cercle ?

L’air de rien et très gênée, elle but une gorgée de citronnade et fut surprise par sa fraîcheur presque glaciale, c’était vraiment étrange, mais agréable. Ces petits glaçons étaient étonnants. Elle enleva un morceau de paille sur un morceau de glace et continua en passant ainsi du coq à l’âne :

- Je n’ai jamais osé poser cette question, mais… J’ai l’impression qu’avant je m’investissais plus dans mes études qu’à la vie de notre groupe, donc en fait… J’ai l’impression que si je n’étais pas la nièce d’une des trois tu-vois-ce-que-je-veux-dire et que l’Agent du Diable n’avait pas eut la vengeance tenace, on n’aurait jamais entendu parler de moi. Comment ai-je pu être une bonne tu-sais-quoi sans m’être investie dans notre groupe ?

Elle se racla un peu la gorge, car le froid de la boisson avait titillé les nerfs au point de la démanger.

- Fais attention, la citronnade est glacée.

Danielle se leva, avec une énergie bienveillante et douce, pour être près d’elle. Instinctivement, Narcissa lui adressa son plus beau sourire, posa sa main sur le bras de la bergère et tendit un peu l’oreille pensant qu’un secret allait être dévoilé. Elle vit le petit mouton en bois sortir de sa poche. Il avait les traces des outils qui l’avaient façonné, certains coups marqués par de l’amour et d’autres d’une grande attention. Cette figurine était magnifique. Danie lui révéla son secret : sa signification.
Des passeurs d’âmes, elle en avait connu lors de son voyage dans l’autre monde. De doux guides, très sages et aimants, ils avaient été les premiers et derniers conseils. Les éclaireurs des voyageurs aussi, son père avait été son porteur de lumière pendant tout son passage. Elle ignorait que dans ce monde, ils avaient un symbole. C’était rassurant…
Narcissa fut au début surprise d’entendre que ce petit mouton était un cadeau, puis elle fut touchée au point d’être émue. Danie avait fait ce cadeau pour elle, de ses mains avec tout son amour. Elle tenta de bredouiller quelques mots :


- Merci beaucoup, je ne sais… te dire à quel point… Je suis…

Elle l’enlaça tendrement et embrassa sa joue. Puis, attendrie :

- Il est mon porte-bonheur, maintenant. Merci beaucoup.

Danie d’un pas un peu bondissant se dirigea vers la tarte et lui posa une question. Narcissa prit le petit mouton dans ses mains et répondit :

- Une tarte aux prunes, voyons… Une faim de lion !

Mais pas au point d’être Gargantua, tout de même !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/narcissa-d
Initié(e)
Initié(e)
avatar


MessageSujet: Re: J'ai apporté le goûter    Lun 1 Aoû 2011 - 16:47

Le verbiage de la convalescente était dynamique et d’une joie communicative. Danielle ne se souvenait pas d’une jeune fille aussi expressive lors de leurs dernières rencontres. Bien sûr ça n’avait jamais été assez long pour tenter de cerner une personnalité. Mais tout de même elle ne s’était pas attendue à cela. Tout en dorlotant les chiens la visiteuse étudiait les traits de leur maîtresse.

-David ? Comme David Geisler ? Danielle arborait un sourire mi surprit mi amusé. Le monde était petit. Ce jeune homme elle le connaissait avant qu’il devienne le héros de la ville. Dans les petites villes les jeunes restaient souvent entre eux. Les filles Byche faisaient partie du paysage et connaissaient un peu tout le monde. Des cinq, la bergère, était restée la plus farouche. Elle avait ce côté réservé et un peu sauvage qui amusait tant les autres. Quand le jeune inquisiteur avait fait mine de tenter une approche, elle avait clairement écourté les choses. -Comment va-t-il ? Cette petite affaire ne les avaient pas vraiment fâchés tous les deux. Elle restait juste un peu prudente. Les garçons… elle n’y connaissait pas grand-chose. A l’évocation de madame de Saint-Loups elle eut un sourire plus poli. Après tout cette grande dame était aussi une grande « purificatrice ». Savait-elle que sa fille était une vraie sorcière de la tribu d’Olrun ? Une autre épineuse question… -C’est bien que tu sois entourée surtout en ce moment.

Tout avait l’air très spontané. La fraîcheur faisait presque oublier les funestes souvenirs. Comme à son habitude Danie prit au pied de la lettre ce que l’on lui promettait. -Je te montrerai le troupeau. Eux aussi je leur ais donné des noms ! Ce sera chouette ! L’aveu de Narcissa allégeait un peu plus l’atmosphère. Ainsi elle avait déjà eu connaissance de leur secret. C’était une complication en moins dans tout ça ! En même tant que le soulagement ce fût une énorme surprise. Alors comme ça Narcissa craquait pour David ! C’était une nouvelle étonnante et tellement… romanesque. - Pas que je saches. Mais on s’en fiche ! C’est magique tout ça ! Et lui il t’aime ? Bien sûr qu’il t’aime, tu es jolie, et souriante, et douce…

Le ton devenait plus sérieux. En bonne confidente la paysanne calmait le flux de ses pensées pour se montrer disponible. Ses yeux se faisaient bienveillants. Elle souriait avec empathie. De toute façon Danielle ne savait pas très bien mentir. -Tu étais très discrète c’est vrai. Ça n’empêchait pas que tu as ce petit truc pour la Tu-sais-quoi ! Mais tu n’es pas à Forbach depuis si longtemps. C’est normal de d’appréhender ! Mais ne t’inquiètes pas ça va changer !

Il n’y avait rien de mieux qu’un petit présent pour montrer aux autres qu’on les aimait. La réaction de la noble ne se fit pas attendre. L’embrassa fut rendue instinctivement avec cette espèce de générosité incontrôlable. Danie était bien contente que son idée ait plut ! Avec beaucoup de naturel elle lui embrassait les deux joues. Son regard brillait d’une tendresse silencieuse. Parce qu’au fond cette fille était l’une de ses sœurs. -Il veillera sur toi !

Les deux parts de tartes furent galamment servies. La demoiselle avait finalement rapproché son fauteuil de celui de son hôtesse. Elle mangeait en buvant précautionneusement la boisson glacée. C’était un moment simple et doux comme il était bon d’en partager. Danielle parlait encore. Le mariage de sa sœur qui ne tarderait plus. L’espoir que tout allait enfin s’apaiser dans les tribus. Avec ces mots de codes un peu lourds et pleins de complicité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1167-danielle-byche
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai apporté le goûter    

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai apporté le goûter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Entre les Pierres - Château de Frauenberg :: Les Appartements :: De Saint-Loup-