AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ainsi arriva le Premier cavalier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soldat de l'Inquisition
Soldat de l'Inquisition
avatar


MessageSujet: Ainsi arriva le Premier cavalier...   Mar 24 Jan 2012 - 22:50

" Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore. "
Apocalypse (6,2)

    Il n'y eu aucun bruit de trompettes, ni agneau innocent et pourtant, portant franc sur son cheval, il était là, se dressant sur sa monture immaculé, fixant la population qui se masse ans la grande rue, le soleil est encore haut dans le soleil et irradie de ses rayons la foule, les baignant dans une réconfortante chaleur, le vent vint à cet instant soulever quelque peu la tignasse de notre inquisiteur qui se mit alors à volter. Il continua e regarder cette foule grouillante. Qui paris eux étaient des suppôts du démon? Combien parmi eux avaient renié le Seigneur pour prier d'impie divinité? Combien d'eux avaient dévié du chemin sacré?

    Sans vraiment chercher à avoir la réponse à ses question le cavalier descendu de sa monture, il portait un lourd sac et, sur son torse, dissimulé par son épaisse chemise, il senti son chapelet et sa bague accroché à une fine chaîne cogner contre sa poitrine. Le poids de ces deux symboles de son office le rassurèrent, renforçant sa détermination dans sa mission, il purgerait Forbach comme il l'avait d'autres villes auparavant.
    Passant sa main droite sur ses cheveux, il repris rapidement la bride de son dévoué cheval qui avait parcourut autant de pays que lui et marcha.
    Bien, il lui fallait faire une rencontre, n'importe qui, juste que l'on sache qu'il était là, que l'on découvre la présence d'un étranger qui comptait s'établir sur ces terres, agissant sous le masque du mensonge, notre héros sans si tant soit peu que l'on puisse l'appeler ainsi percuta la première personne qu'il rencontra, feintant le trébuchement. Il commença alors directement à inonder l'infortuné personnage d’excuses, dévisageant le passant de ses yeux d’obsidiennes :


    -Ho, je suis confus, mais totalement, je ne vous ai pas fait de mal?

    Il avait exprès laissé son accent naturel prendre le dessus pour marquer la personne du sceau de l'étranger, gravant à jamais sa mémoire de cet inconnu qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/t1394-marcus-t-andoras-finito#57
Vieille peau fripée à pustules
avatar


MessageSujet: Re: Ainsi arriva le Premier cavalier...   Dim 12 Fév 2012 - 20:15

Viviane se promenait au hasard des rues, dans le simple but de se changer les idées. À l’hôtel, l’ambiance était au beau fixe, mais elle avait ressenti le besoin d’être seule, sans personne auprès d’elle. Elle voulait éviter de penser, se laisser porter au gré de ses envies et de ses pas. Un tour au marché lui permit de faire quelques achats intéressants de viande et de légumes d’hiver. Le gel qui sévissait depuis plusieurs semaines déjà empêchait de manger des produits véritablement frais, et ça lui manquait. Cependant, il fallait reconnaître que l’aisance financière amenée par les rentes que possédait Cassandra lui permettait quelques petites folies de temps à autres dont elle n’aurait pu jouir autrement, d’autant que son commerce ne se portait plus aussi bien qu’avant.

Après le marché, elle fit un tour dans les quartiers bourgeois et admira quelques bâtisses magnifiques avant de retourner vers le centre-ville. Tout compte fait, elle n’était pas prête à rentrer chez elle, pas tout de suite en tout cas. En passant devant le manoir Eleanora-Sun, elle eut un pincement au cœur. La puissance d’Europe était une époque révolue, au sein de la Tribu, la révolte grondait, les plus jeunes avaient soif de vengeance, et Viviane avait peine à les apaiser. Jamais à quiconque, elle n’avait dit qu’elle briguait le poste de Grande Prêtresse, dont elle n’était d’ailleurs pas sûre de vouloir, mais elle ne serait pas contre la démission d’Europe afin de laisser la place à quelqu’un d’autre. Elizabeth ou Inès pourraient faire l’affaire aussi bien qu’elle. Viviane savait qu’elle avait pour désavantage d’être de la même génération qu’Europe, génération en laquelle certains ne semblaient plus avoir confiance, ce qu’elle comprenait sans peine.

Toute à ses pensées, elle ne vit pas l’étranger arriver vers elle et la percuter de plein fouet. Manquant de tomber, sa première réaction fut de remettre l’inopportun à sa place.

« Vous pourriez faire attention tout de même ! »

Puis, se rendant compte qu’elle n’était pas blessée, ni même en position de faiblesse devant les plates excuses qu’il lui formula, elle se reprit.

« C’est bon. Je n’ai rien. J’aurais pu regarder moi aussi où j’allais. »

Il y avait un léger accent dans la voix de l’homme qui se tenait en face d’elle désormais. Accent dont elle n’était pas sûre de détecter l’origine. Le visage ne lui était absolument pas familier, et elle se douta qu’il devait être nouveau en ville. Décidée à ce qu’il se sente le bienvenu dans un environnement qui ne tarderait sans doute pas à lui être totalement hostile, elle prit sur elle d’entamer une conversation avec lui.

« Vous êtes nouveau en ville, n’est-ce pas ? Qu’est-ce qui vous amène à Forbach ? »

C’était une simple question, qui avait l’avantage de ne pas être trop intrusive pour autant qu’il ne soit pas en mission secrète confiée par un quelconque puissant roi qui souhaitait voir les Sorcières définitivement éradiquées de Forbach. Elle-même pourrait parler de son activité ou de ce qu’il pourrait faire en ville, de là où il pourrait demander à être employé si jamais il cherchait un travail. Mais au vu de ses vêtements, il n’avait pas l’air d’être un pauvre à la recherche de quelque travail pour gagner une maigre pitance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/viviane-va
 

Ainsi arriva le Premier cavalier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Sur les Pavés - Ville :: La Place du Marché :: La Grande Rue-