AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Catherine de Malbois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Catherine de Malbois   Sam 3 Nov 2007 - 1:58



MORT : Brûlée vive lors de la grande Messe de Cendres


IDENTITÉ


Clan : Sorcière d'Olrun

Nom : de Malbois
Prénom : Catherine
Âge : Âgée de 15 ans, Catherine s'apprête à fêter son seizième anniversaire.

Métier : Dame de Compagnie de Dame Elisabeth
Titre : Noble (fille de chevalier)
Nom de son Aguerrie : Elisabeth d'Hasbauer

PERSONNAGE


Description physique : La jeune fille est plutôt sauvage, et cela se voit ; elle aime avant tous les tenues pratiques, masculinisées au maximum et faites pour bouger partout dans la nature, tout en subisant un minimum de dégâts. Ou pour que ces dégâts soient plutôt sans importance.
Jusqu'à il y a peu, la demoiselle aimait se faire passer pour un garçon, cachant ses longs cheveux de jais noir sous un quelconque couvre-chef. Mais la puberté arrivant, ses formes devinrent plus rondes et son visage et sa voix plus doux. Mais qu'importe ! Ses yeux d'un bleu acier pourtant si chaleureux n'en demeurent pas moins souriants et heureux, depuis un petit moment... Catherine s'accomode ainsi des robes et des cours de dance et de musique comme n'importe quelle femme de cour. Dédaignant pourtant au maximum les atours luxueux, elle tient à garder sa simplicité.
D'autant plus qu'elle paraît plus âgée qu'elle ne l'est réellement ; mais ce n'est que son attitude qui donne à son corps une matûrité qu'il n'a pas encore tout à fait acquis.

Description psychologique : Complexe, c'est le moins qu'on puisse dire à propos de Catherine. À la fois vive et très enfantine, elle aime rire et avant tout faire sourire. Extrêmement proche de la nature, elle ne se lasse pas d'observer celle-ci... Son coeur ne se sent d'ailleurs bien qu'en présence de cet élément, ou de personnes qui le lui rapellent. Si elle arrive à trouver en vous quelque chose qui lui plaît, soyez ainsi assurés de sa loyauté et de son amour =3 Mais si vous lui déplaisez, elle n'aura rien contre vous. Juste une méfiance viscérale, qui la mènera à vous prendre en pitié ou en dédain, selon qu'elle vous juge machanceux ou sot.
Catherine est également une véritable observatrice, et sauf pour des choses futiles comme la plaisanterie, elle n'agira jamais directement ou à l'aveuglette. Elle a besoin de voir là où elle s'apprête à mettre les pieds et quelle est la meilleur façon de s'y prendre.
Elle ne cesse donc ainsi jamais de se remettre en question ; elle en est venue à des conclusions plutôt perturbantes pour qui croirait voir là une enfant normale... :
Rien d'autre n'existe que l'ordre et le chaos. Chaque chose passe de l'un à l'autre en un cycle éternel, qui pourtant, en lui même, est parfaitement organisé. Pour remettre de l'ordre là où il n'y en a plus, il ne faut donc pas hésiter à passer par le chaos ; c'est dans l'ordre des choses.
Entendez par là que Catherine n'agit jamais sans avoir au mieux pesé le pour et le contre. Et qu'elle n'hésiterait pas à commetre le plus impardonnable des péchés, sans aucun remords, si cela se révélait nécessaire. Là où un bras qui ne connait que le bien et le mal faillirait, elle agirait en toute conscience de cause, au nom d'un équilibre à retrouver. Les motivations qui mènent à cet équilibre importent peu au final ; un monde n'est jamais tout blanc ou tout noir.


Histoire : Dans une Europe bouleversée par des changements d'autant plus grands qu'incompris, c'est en fermant les yeux que grandit Catherine. Originaire de Paris où son père était chevalier à la cour du Roi, elle passa ainsi ses premières années enfermée avec une nourrice, sa mère étant morte en couches. La jeune fille ne garde aucun souvenir de cette époque, et sait juste que ce fut à son troisième anniversaire qu'on l'envoya à la campagne.
C'est véritablement en pleine cambrousse de Lorraine qu'elle atterit. La ville la plus proche, nommée Forbach, se trouvait à une dizaine de lieues, et les quelques petits villages qui les entouraient semblaient à peine civilisés ! Son père, en pleine ascenssion au pouvoir, ne pouvait se permettre d'avoir de marmots dans les pattes. Il aurait pu les confier à une nourrice, mais il aurait fallut donner ses instructions à celle-ci, et même, pour faire bonne figure, apparaître de temps en temps aux côtés de ses gosses. C'est ainsi qu'il envoya Catherine, avec ses deux grands frères et sa grande soeur, dans le château de l'une de ses cousines qui, se disait-il, prendrait soin de ses enfants et de leur éducation. Enfants qui depuis, n'eurent que très peu de nouvelles de leur géniteur...

- Guillaume ! Arrête !!
La petite voix flûtée était celle d'Alice, la grande soeur et deuxième de la famille. Son aîné lui tirait les cheveux, tout en la chatouillant et s'esclaffant. Antoine, le troisième, s'amusait bien de voir la scène, et encourageait son frère en frappant dans ses mains et en riant sans gène. Les trois enfants étaient plutôt proches depuis leur venue ici, même si c'était plutôt... discret, comme proximité.
La petite Catherine, huit ans à peine, comme à son habitude observait la scène d'un oeil distant. Elle n'était pas spécialement proche de ses frères et soeur comme eux l'étaient entre eux. D'un côté le fait qu'elle ait été à l'origine de la mort de leur mère, de l'autre celui qu'elle soit naturellement une enfant associale.
-Pfff, idiots.
Elle tourna les talons, sortant discrètement de la cour du château, pour se retrouver à courir en direction de la forêt.

C'est en forêt que la jeune fille avait rencontré Aurore. Sans vraiment s'en rendre compte au début, sa première "Aguerrie", celle qui commença son enseignement sans jamais avoir pu le terminer...
Elles se sont vues pour la première fois alors que Catherine s'amusait à grimper dans un arbre, en ayant vu quelque chose de blanc entre les feuilles. Alors qu'elle s'apprêtait à le cueillir, une voix avait retentit, sévère :
- Ne touche pas à ça, petite chose, ou il t'en coûtera !
C'était Aurore. Elle était fermement campée au pied du vieux chêne, regardant vers son sommet la petite fille qui tendait une main prudente vers le gui. Sur le moment, elle se figea simplement. On l'interpellait ?
- Oui, c'est à toi que je parle ! Ne touche pas cette plante. Elle est sacrée et de surcroît, empoisonnée. Alors, que feras-tu ?
La petite canaille glissa de son perchoir, se plantant en face de la sorcière, les yeux grandits de surprise. Elle demanda simplement :
- Le... gui, c'est aux druides, non ? Tu es un druide ?
La petite fille semblait fascinée. La sorcière se mit à rire.
- D'une certaine façon, oui. Qui es-tu, petite chose ?
Elle enleva la casquette de la tête de l'enfant, qui ne rechigna pas. Ses cheveux tombèrent en cascade sur ses épaules, et Aurore sourit :
- C'est bien Catherine, cette petite chose. Tu veux entendre une histoire sur les druides et les sorcières ?

C'est ainsi que tout commença. Aurore était servante au château. Elle remontait cependant bien souvent vers Forbach, parfois quelques jours ou quelques semaines, pour y prendre des nouvelles et faire des visites. Et si Catherine ne l'avait jamais remarquée parmi toutes les femmes qui y étaient, Aurore par contre n'avait pas manqué d'observer l'enfant et son comportement. Peut-être qu'elle ne ferait pas une si mauvaise apprentie ?

En rentrant ce soir-là, on apprit à tout le monde au dîner la grande nouvelle : sa soeur Alice avait été promise. Elle partirait donc dès la semaine d'après chez son fiancé. La jeune fille qui avait quatorze ans finit par déprimer. Même ses frères accueillirent cette nouvelle comme un couperet leur tombant sur la gorge. Mais Catherine avait d'autres préoccupations ; sur le moment, elle ne se rendit pas compte de ce que cela signifiait pour une femme, d'être promise. Elle continua à vivre, fréquentant assidûment Aurore, qui lui contait de si belles histoires. Ce n'est que vers dix ans, qu'elle aurait dû commencer véritablement son apprentissage. Mais c'est à cette époque que son père souhaita subitement revoir ses enfants, et avant tout sa fille ; il les rappella à Paris. À son tour, la petite fleur dépérit. Durant deux longues années, elle resta aux côtés de son père, qui la força à abandonner ses manières de garçon manqué et à adopter une allure de dame, enchainant cours de dance, de musique et de broderie. Le sieur s'était bien fait voir par le roi, qui lui avait accordé un grade plus élevé, et l'avait promu ainsi Inquisiteur. Il prit donc ses frères sous son aile et souhaita qu'ils empruntent la même voie que lui. Quant à Catherine, s'étant assuré qu'elle pouvait lui rapporter une nouvelle alliance précieuse pour sa montée en grade, il la renvoya dans sa campagne. Il avait suffisemment eu le temps de montrer quelle jolie dame ce serrait, et que son futur fiancé ne perdrait rien à la marier. D'après quelques rumeurs entendues, il voulait également s'assurer qu'elle n'avait aucune mauvaise férquentation dans son autre maison. Il lui fit ainsi également dire qu'elle partageait les mêmes convictions que lui quant à l'extermination des sorcières. La petite Catherine, qui n'en pensait pas moins, n'eut aucun remord à mentir. Et elle dû s'en féliciter, car grâce à cela, tout se passa bien.
Ainsi, la nouvelle de la permission de son retour réjouit la fillette au plus haut point. Elle avait douze ans, bientôt treize... Et elle ne pensa pas plus loin que le fait de revoir son château et Aurore ; Pourquoi son père la laissait-il partir aussi facilement ?



- Petite chose !
Ce surnom était resté. Aurore accueillit l'enfant à bras ouverts, et commença donc le véritable apprentissage. Catherine n'avait pas de prédispositions quant à la magie, mais elle était intelligente et passionée. De plus, elle était fort attachée à Aurore ; cela suffisait. La haine qui grandissait également en elle contre son père n'était pas pour rien dans son zèle. Elle absorba ainsi le savoir de son professeur comme une éponge, progressant chaque jour d'avantage.

Cependant, ce bonheur ne tint pas longtemps. Le père de Catherine était venu à son tour séjourner dans l'enceinte du château, souhaitant annoncer à sa fille une excellente nouvelle ; on lui avait trouvé un beau parti ! Mais bien loin d'être tout à fait réjoui par ce que lui-même venait annoncer, il semblait distrait. Il observait sa fille avec un oeil étrange, comme s'il fixait un appât et attendait de voir quelle belle pêche il lui ramènerait. La fillette lui-même confia à Aurore qu'il lui faisait parfois un peu peur, à la regarder ainsi, à l'espionner presque. Elles décidèrent de commun accord d'arrêter les leçons pendant un moment, de ne plus se parler même. Quelle stupide erreur... Ce fût ce changement de comportement qui leur aura été fatal ; Chacun savait qu'elles étaient très proches. Son père n'avait pas manqué de le savoir, grâce aux espions que lui permettait de poster sa nouvelle fonction d'Inquisiteur. Et ce qu'il savait maintenant... Cela ne lui plaisait pas.

Quelques jours après cette nouvelle résolution, Aurore était déclarée sorcière ; À peine eut-elle le temps de serrer Catherine dans ses bras et de lui glisser un nom à l'oreille qu'elle était emmenée, jugée... Et brûlée vive. Catherine assista à la scène, terrorisée ; son père était un monstre...
Évidemment, il faillit cueillir sa fille aussi, mais "seulement" pour la mettre dans un couvent ; elle n'y pouvait rien la malheureuse, si elle fréquentait sans le savoir une sorcière... En fait, la voir déclarée comme telle aurait été une très mauvaise publicité pour les de Malbois.
Mais quand on chercha après elle pour l'enfermer et l'expédier on ne sait où, Catherine était déjà partie. S'étant enfuie avec un cheval dérobé à l'écurie, elle n'avait aps attendu pour sauver sa peau en attendant de venger Aurore, les larmes aux yeux.

Depuis une semaine, elle est ainsi en route, vers le village de Forbach. Catherine a fuit, enlevant un cheval à l'écurie et se dépêchant en pressant les deux premiers jours sa monture vers une certaine Elisabeth. Mais elle dut abandonner son hongre, de peur de se faire attraper à cause d'une bête si voyante.

*... Forbach. Sont-ce tes lumières que je vois d'ici ?*



Autre(s) : Il ne faut avant tout pas oublier que Catherine est à cet instant traumatisée par la mort violente de la seule personne qu'elle chérissait jusque là. Trahie par son père, elle ne sait pas grand chose des clans, ayant vécu en retrait de ceux-ci jusque là. Elle a encore des choses à apprendre, avant tout sur la société dans laquelle elle s'apprête à plonger. Et les ennuis qu'elle vient de causer de part son départ rendent peut-être, sans doute même, sa fréquentation plutôt dangereuse...


Dernière édition par le Dim 4 Nov 2007 - 23:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/catherine-
Fugitive
Fugitive
avatar


MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Sam 3 Nov 2007 - 19:24

Salut et bienvenue à toi, Catherine^^
Alors, il y a quelques points à modifier qui me semblent nébuleux dans ta fiche.
Tout d'abord ton titre est "noble"
Ensuite, ça concerne l'histoire, je n'ai pas tout compris et je crois qu'il faudrait apporter quelques petites précisions: pourquoi, au tout début, le père décide t-il d'envoyer ses enfants à la campagne? quel "danger" sent-il venir? Et pourquoi ensuite décide t-il subitement de revoir ses enfants?

_________________
.
Ces figures, ces êtres humains
absorbent pareillement la lumière cosmique, l'air ou l'eau salée -
et chacun réfléchit à une nouvelle ontologie
Mais ces dessins eux-mêmes, sont paysages de l'esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Sam 3 Nov 2007 - 19:55

hum... oui, je me rends compte que j'avais imaginé quelque chose, mais que finalement, ça ne colle pas. =/
Je vais éditer, j'espère que la fiche sera bien plus claire par la suite ^^

Edit : Pour le titre, j'ai changé également. Mais j'avais préféré mettre un titre plus précis, car noble fait trop... noble à mon goût justement, alors que chevalier est une condition très modeste et qu'elle ne l'est plus vraiment, vu qu'elle a fuit et que le titre ne se transmet pas par les femmes ; si elle part, elle n'est plus rien. Je mets paysanne alors, peut-être ? ^^' 'fin bref, voilà...

Quant à l'histoire, j'ai changé presque toute la fin. J'espère que cela ne semblera plus trop flou, j'avais les idées en tête mais... j'ai été un peu trop rapide apparemment ^^ si l'on se pose une question à propos des motivations du père pour renvoyer Catherine dans sa campagne, je peux toujours essayer d'être plus claire =3 mais je pense que ça devrait aller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/catherine-
Fugitive
Fugitive
avatar


MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Dim 4 Nov 2007 - 20:52

Oki, dans ce cas là tu peux mettre "noble de naissance mais chevalier" pour apporter cette précision^^

L'histoire me semble très bien ainsi, tu as donc ma VALIDATION. Il te faudra attendre celle d'une autre admin pour jouer mais si ça prend trop de temps tu pourras commencer le rp^^

_________________
.
Ces figures, ces êtres humains
absorbent pareillement la lumière cosmique, l'air ou l'eau salée -
et chacun réfléchit à une nouvelle ontologie
Mais ces dessins eux-mêmes, sont paysages de l'esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Dim 4 Nov 2007 - 21:17

Merci beaucoup =)

"trop de temps", c'est selon ma patience, ou il y a une limite bien réelle et déjà fixée ? (pour ne pas faire de bêtise).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/catherine-
Meneuse
Meneuse
avatar


MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Dim 4 Nov 2007 - 21:23

[Merci de ta première analyse Europe I love you ]

Bonjour à toi Catherine !

Le personnage semble vif, mais la joueuse également ! C'est tout à fait séduisant !
Les prénom et nom choisis sont bien dans le contexte, l'avatar véritablement sublime [ à ça près qu'il fait plus de 170 pixels de largeur, il faudrait régler ce petit ennui...]
Le style d'écriture est intéressant.

L'histoire est tout à fait originale et captivante cependant,
Quelques points restent "nébuleux" pour reprendre le terme d'Europe.
Tout d'abord, le père envoit ses enfants chez la tante, on ne comprend pas très bien où habite la tante, dans le château, comme Aurore c'est bien ça ? Si oui pourrais tu simplement le préciser plus clairement vers le début.
Second point : "C'est en forêt que la jeune fille avait rencontré Aurore. Sa première Aguerrie, celle qui commença son enseignement sans jamais avoir pu le terminer... " Le Mot "Aguerrie" est plutôt spécifique aux sorcières de Forbach, il peut prêter à confusion ici, il serait donc souhaitable que tu le remplaces simplement par un mot comme "professeur", "mentor" vois tu ?
Pour finir : "Quant à Catherine, s'étant assuré qu'elle partageait les mêmes convictions que lui quant à l'extermination des sorcières et qu'elle pouvait lui rapporter une nouvelle alliance précieuse pour sa montée en grade, il la renvoya dans sa campagne" Je ne comprends pas le début de ce passage, Catherine a menti à son père quant à ses sentiments envers les sorcières, ou bien est-ce une réalité, ou alors c'est moi qui ne comprends pas très bien le sens, au quel cas je m'excuse et te demande une explication. ^^

Vualà quelques détails à préciser pour la confirmation de validation Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/viewtopic.forum?t=9
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Dim 4 Nov 2007 - 21:58

~ Pour l'avatar, je le réduis de suite, aucun soucis ^^
~ Je vais répondre à la question du lieu et du terme en même temps : j'avais pensé que le château serait près de Forbach. Même une ville a ses régions dépendantes/simplement avoisinnantes, et donc... voilà ^^ Je m'en vais le préciser dans la fiche !
~ Non, je pensai qu'elle auarit menti, tout en restant elle-même dans le vague, mais c'est un point de vue que j'expliquerai aussi dans l'édition de la fiche ^^

Cela étant dit ! Merci pour la rapidité de réponse =o je me mets de suite à la dernirèe version de la fiche XP

edit :
Voici ce qui a été changé dans la fiche :
    C'est véritablement en pleine cambrousse de Lorraine qu'elle atterit. La ville la plus proche, nommée Forbach, se trouvait à une dizaine de lieues, et les quelques petits villages qui les entouraient semblaient à peine civilisés !
    (...)
    C'est en forêt que la jeune fille avait rencontré Aurore. Sans vraiment s'en rendre compte au début, celle-ci devint sa première Aguerrie, celle qui commença son enseignement sans jamais avoir pu le terminer...
    (...)
    Aurore était servante au château. Elle remontait cependant bien souvent vers Forbach, parfois quelques jours ou quelques semaines, pour y prendre des nouvelles et faire des visites.
    (...)
    Quant à Catherine, s'étant assuré qu'elle pouvait lui rapporter une nouvelle alliance précieuse pour sa montée en grade, il la renvoya dans sa campagne. Il avait suffisemment eu le temps de montrer quelle jolie dame ce serrait, et que son futur fiancé ne perdrait rien à la marier. D'après quelques rumeurs entendues, il voulait également s'assurer qu'elle n'avait aucune mauvaise férquentation dans son autre maison. Il lui fit ainsi également dire qu'elle partageait les mêmes convictions que lui quant à l'extermination des sorcières. La petite Catherine, qui n'en pensait pas moins, n'eut aucun remord à mentir. Et elle dû s'en féliciter, car grâce à cela, tout se passa bien.


Voilà. J'espère que cela conviendra ^^
(l'avatar aussi est changé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/catherine-
Meneuse
Meneuse
avatar


MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Dim 4 Nov 2007 - 22:53

Pour l'avatar c'est bon,
Pour les changements :
- C'est véritablement en pleine cambrousse de Lorraine qu'elle atterit. La ville la plus proche, nommée Forbach, se trouvait à une dizaine de lieues, et les quelques petits villages qui les entouraient semblaient à peine civilisés ! --> Ca me convient, mais lorsque je t'ai demandé de préciser le lieu, je ne parlais pas vraiment de la situation géographique, mais de l'habitation où ont atterris Catherine. Je te demandais de préciser en fait simplement si sa tante habitait au château comme Aurore, en disant par exemple, à la fin du second paragraphe de la première partie : "C'est ainsi qu'il envoya Catherine, avec ses deux grands frères et sa grande soeur, vivre dans le château de l'une de ses cousines qui, se disait-il, prendrait soin de ses enfants et de leur éducation. Enfants qui depuis, n'eurent que très peu de nouvelles de leur géniteur..."

- C'est en forêt que la jeune fille avait rencontré Aurore. Sans vraiment s'en rendre compte au début, celle-ci devint sa première Aguerrie, celle qui commença son enseignement sans jamais avoir pu le terminer... --> Bien, mais ajoute des guillemets à "Aguerrie" s'il te plaît...

Autrement tout me convient...
Encore un tout petit pas ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/viewtopic.forum?t=9
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Dim 4 Nov 2007 - 22:58

aaarrrrf oui, je n'avais pas compris xD je pensais que cela avait été expliqué dans le texte, mais bien alors, je fais ça ^^ et l'aguerrie entre parenthèses too... wouala X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/catherine-
Meneuse
Meneuse
avatar


MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Dim 4 Nov 2007 - 23:15

FICHE VALIDÉE !!!


Tu peux donc commencer à jouer et à flooder même si ça... bref passons... Contacte donc Elisabeth pour mettre au point votre rencontre en RP. Wink

Bon Jeu !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/viewtopic.forum?t=9
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   Lun 5 Nov 2007 - 0:15

hu... huhu ^^' merci X3 Je m'y mets tout de suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-d-olrun-f48/catherine-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Catherine de Malbois   

Revenir en haut Aller en bas
 

Catherine de Malbois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Premières Lueurs :: Le Recueil :: Fiches Personnages :: Le Mausolée-