AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un petit livre caché enfin retrouvé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mort(e)
Mort(e)
avatar


MessageSujet: Un petit livre caché enfin retrouvé...   Sam 17 Mai 2008 - 0:31

[HRP : Je m'excuse par avance, car je suis certain que cela ne correspond pas pour l'instant à l'image que vous souhaitez du carnet. J'ai jugé pourtant utile de rédiger à ma manière ( A travers celle d'Adrien ) et c'est pourquoi le Carnet commence par le commencement. Le reste suivra, je le promet. Par contre, n’ayant pas les qualités de graphiste que certaines personnes possèdent, je me contenterai d’une présentation on ne peut plus classique, désolé d’avance.]

---------------------------------------------


" J’écris ici bien que je sais pertinemment que ceci est une grave erreur. Ce livre est bien caché et je sais que personne ne le trouvera, du moins pas avant ma mort que je n’espère pas proche, mais personne ne peut jurer de l’avenir. Même ma femme ne pourrait le trouver, quant au hasard, nul doute qu’il ne mènera personne à lui. Malgré ma réticence première à écrire ses lignes, je ne peux m’empêcher de le faire, c’est un sentiment trop puissant, une force contre laquelle je ne peux lutter. J’ai besoin de déverser le trop plein de colère qui brûle au fond de mon cœur… "

Arnaud De Beharis.


Chapitre I : De la Naissance d’un Homme.


Depuis mon enfance, je fus habitué à devenir ce que je suis aujourd’hui. Oh, j’ai bien sûr connu la douce période de l’enfance mais je ne pu goûter longtemps à sa si subtile saveur. La société actuelle est telle que les épaules d’un jeune garçon sont vite chargées du poids des responsabilité et de l’honneur d’une famille, surtout lorsque ce dernier est fils unique. Mon père m’a rapidement fait comprendre qu’il n’y avait pas de places pour les frivolités en ce monde, et qu’il avait besoin d’un fils responsable et adulte pour assurer la suite.

J’étais jeune et obéissant, je respectais donc la volonté de mon Père, pour qui j’avais un immense respect. C’était un homme charismatique et beaucoup de personnes l’appréciaient pour son impartialité et son jugement toujours avenant. J’avais toujours aspiré à devenir quelqu’un comme lui, et je crois pouvoir affirmer, sans me tromper, que j’ai réussi dans cette entreprise. J’ai repris la suite de mon Père, j’ai une femme merveilleuse, des enfants magnifiques, la vie m’a sourit, et là où certains remercient Dieu, moi je n’y vois que l’accomplissement de dures années de labeur, du moins pour mon travail et ma situation. Pour ma famille, il n’y a là aucun labeur : je voue un amour sans bornes pour ma femme et mes enfants, et c’est un réel plaisir que de savoir que je suis leur père ou son époux. Je ne feins pas mes sentiments à leur égard, et si quelqu’un venait à me les arracher, je sais que je n’en survivrai peut-être pas.

Mais je m’égare, et ce n’est point le propos de ces premières pages… J’étais donc jeune et obéissant et m’instruisais avec autant de plaisir que de volonté. J’aspirais à faire plaisir à mon Père et, au fil du temps, j’avais à cœur d’apprendre pour moi-même. Mes tuteurs et professeurs ne tarissaient pas d’éloges sur moi lorsqu’ils parlaient à mon Père. Il est vrai que je sacrifiais tout mon temps libre pour apprendre et mémoriser les leçons, ainsi qu’à m’exercer à l’escrime et à l’art du duel.

Au fil des années, je devenais un homme, un jeune homme que mon père avait façonné à son image, mais j’en étais fier et était totalement consentant. Et comme j’étais devenu un jeune homme, il était venu le temps de me marier…Mais avant cela, il y a quelque chose d’autre qui était rentré dans ma vie…


Chapitre II : De la découverte de la Magie.


Avec le recul, la Magie, ou plutôt ce don, comme je préfère la nommer, est quelque chose de merveilleux. Une particularité si singulière qu’elle fait de vous un être encore plus unique qu’auparavant. Pourtant, il semble que certaines personnes ne le voient pas de cette façon et préfère le considérer comme une malédiction, un présent du Diable en personne, si tant est qu’une telle Entité existe vraiment… A en croire ces moutons d’Inquisiteurs, ce serait le cas… Mais je n’ai pas envie d’en disserter ici et maintenant.

Mon premier contact avec mon don se réalisa alors que j’entrai dans ma douzième année. Encore jeune, je bénéficiais de l’excellent potentiel de la jeunesse pour apprendre rapidement et avec une qualité satisfaisante. Et je pense que la Sorcière qui m’avait pris en charge à l’époque était pleinement consciente de tout cela. A bien y réfléchir, je ne peux que la remercier de m’avoir ouvert les yeux sur ce potentiel que je possédais en moi et qui, ainsi, a pu se développer et faire de moi ce que je suis aujourd’hui.

Pourtant, rien ne fut facile, et si les leçons de stratégies ou d’escrime étaient faciles à mémoriser, celles de la Sorcière l’étaient beaucoup moins, d’autant plus qu’elles demandaient une pratique presque continue et qu’elles m’épuisaient énormément. Ma volonté souffrait car j’apprenais sur deux fronts simultanément, hélas, aucun des deux ne pouvait souffrir d’un éventuel retard et j’aime à penser que cette épreuve est l’une des forges qui a contribué à tailler ma Volonté et mon Esprit.

Plus tard, la vieille femme m’abandonna à moi-même. Je devais faire mes preuves et progresser en autodidacte. Répéter inlassablement ce qu’elle m’avait appris et tenter de transcender tout cela. Plus difficile à dire qu’à faire inéluctablement, pourtant, j’y mis toute l’ardeur et toute la force nécessaire, je n’avais pas envie d’échouer, conscient du pouvoir qui était en jeu et que je pouvais obtenir. Malgré le danger grandissant de l’Inquisition, je persistais à apprendre les arts occultes, persuadé d’en tirer à la fois une satisfaction personnelle de réussite mais également une sagesse spirituelle qui pallierait à la fougue de ma jeunesse…






Dernière Edition : Vendredi 16 Mai - 23:30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Sorcieres-d-Olrun-f48/Adrien-d-H
 

Un petit livre caché enfin retrouvé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: À travers les Mots - Écrits Intimes :: Les Carnets-