AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mauvaise rencontre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Mauvaise rencontre...   Jeu 22 Mai 2008 - 23:43

Enfin libre !La petite Appie avait rêvé de ce doux moment au moins une centaine de fois. La pauvre jeune fille en avait assez de passer ses journées enfermée au manoir, ce qui était tout à fait compréhensible d'ailleurs, mais le pire à ses yeux c'était que quand elle ne se trouvait pas dans cette prison c'était dans une autre: la parfumerie. Bien sûr Selene lui avait appris beaucoup de choses au sujet des différents parfums que l'on pouvait trouver de part le monde et Appie s'était gentiment prêtée au jeu en faisant mine d'être intéressée dès les premières leçons mais très vite elle fut lassée. Ce qu'elle avait besoin ce n'était pas de sentir mais tout simplement de respirer, comprenez bien la nuance, tout ce dont avait besoin Appoline c'était de changer d'air, de voir autre chose et surtout de s'amuser. Or quoi de plus amusant que ce jeu, vieux comme le monde, que nous connaissons tous: le "cache-cache" !Profitant donc une fois de plus de l'inattention de sa soeur la petite fille avait prit la poudre d'escampette. Aucun doutes que Selene lui en voudrait et qu'elle la corrigerait sûrement sévèrement mais ce n'était pas la première fois. Une fugue de plus, une de moins, qu'est ce que cela changerait ?L'important c'était qu'elle profite de ce moment autant qu'elle le pouvait, avant que sa soeur ne la retrouve. Moment de rare liberté que la petite fille n'avait aucune envie de gâcher. Se faufiler hors de l'immense bâtisse qu'Appoline appelait sa "maison" avait été un vrai jeu d'enfant si je peux me permettre, de toute manière rien n'aurait pu empêcher la fillette de sortir du manoir. Maintenant qu'elle se trouvait seule, au milieu des badauds et des commerçants il lui semblait que la rue lui appartenait. Elle était passée du stade de petite bourgeoise insignifiante à celui de petite princesse de la rue. C'était d'ailleurs le surnom que les habitués de la rue lui donnait, voir une petite fille aux boucles blondes sautiller joyeusement sur les pavés faisait parti de ce genre de spectacles qui ne passait pas inaperçu.

Quoi qu'il en soit rien ne plaisait plus à Appie que de se balader sur cette avenue fréquentée par nombres de personnalités, qu'elles soient nobles ou non. C'était même un des plus grand intérêt qu'elle avait à flâner entre les passants. Il était vrai cependant qu'une petite fille de son rang n'avait rien à faire ici, pas seule en tout cas, et certaines personnes comme celle qui venait de l'aborder tenait à le lui faire remarquer. L'homme en question l'avait longuement observé avant de lui adresser gentiment la parole. Mais Appie n'aimait pas ce ton "un peu trop obligeant" qu'il avait employé. Cette homme n'avait pas du tout l'air commode. Il s'était accroupi pour se mettre à la hauteur d'Appie et avait posé la main sur son épaule. Mais la chose qui terrifia Appie à ce moment ce fut ses yeux. Deux yeux noirs et injectés de sang qui ne la lâchaient que pour observer furtivement les alentours. Après quelques paroles échangées l'homme se releva et saisit la fillette par l'épaule.

"Venez petite demoiselle, je possède une boutique de poupées non loin de là et je tiens à vous montrer quelques unes de mes créations que vous n'êtes pas prête d'oublier."

Appoline n'avait aucune envie de suivre cet homme sournois. Il lui faisait peur. La petite fille déclina poliment son invitation mais elle ne pouvait malheureusement pas se dégager de l'étreinte du vieil homme. Elle le trouvait bizarre, des tas de questions se bousulaient dans sa tête. Que lui voulait-il à la fin, elle avait dit alors pourquoi insister ?D'un coup elle eut vraiment peur. Depuis le début cette homme avait de mauvaises intentions, elle aurait du s'en douter. Peut être voulait-il la kidnapper et obtenir une rançon. C'était le rêve de beaucoup de petite fille, se faire enlever par un beau prince charmant qui tomberait amoureux d'elle. Cet énergumène était loin d'être beau, sûrement pas prince au vu de son parler et de son habit et encore moins "charmant". Plus Appie faisait mine de reculer, plus il resserrait son étreinte. Seul moyen pour Appie de se sortir de ce mauvais pas: appeler au secours et se débattre de toutes ses forces espérant que quelqu'un remarque ce manège et qu'on vienne la sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/autres-habitants-f51/appoline-de
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Mauvaise rencontre...   Ven 23 Mai 2008 - 20:02

Mains dans les poches, regard perdu, ventre creux. Suède errait parmi les badauds, jetant de-ci de-là un petit sourire courtois aux gens qui la connaissaient. Ces derniers temps, les affaires étaient devenues difficiles. Certes il y avait toujours du travail pour elle, toujours trop d’ailleurs, mais personne n’avait assez de biens pour lui rendre salaire. Pas même un petit repas, une petite pièce. Le pain sec n’avait aucun goût, et pourtant il s’agissait là de son régime principal. Alors, omettant toute gentillesse mal placée, elle refusait de bosser pour les beaux yeux de pauvres diables qui jamais ne pourraient l’aider à survivre.
Inspirant profondément, Suède laissa échapper un soupir peu discret. De toute façon, elle n’avait pas tellement l’intention de passer sa vie à courir après un bout de pain rassit. Cependant, elle hésitait encore sur la marche à suivre pour entamer le projet qu’elle s’était fixée.

La jeune femme avait encore la tête dans les nuages lorsqu’elle entendit deux passants qui la frôlaient parler du retour de
'la petite'. Intriguée, Suède revint baisser les yeux sur les passants. Un peu plus loin dans la rue, un étrange spectacle débutait. Une frêle princesse de blanc vêtu, un monstre de trois fois sa taille et à l’odeur repoussante. Le tableau grotesque semblait sortir tout droit d’un conte d’horreur. La Bête posait ses pattes sur la Belle, l’incitant à le suivre. Il se faisait de plus en plus pressant à mesure que son impatience prenait le pas, et la terreur de la fillette grandissait de concert. Suède les observa un instant. Elle reconnaissait les deux protagonistes. La Bête n’était autre que ce roi des abrutis avec lequel elle avait déjà dû hausser le ton pour une simple affaire de bousculade, et la Belle trottait parfois parmi les rues crasseuses, elle qui était si reconnaissable entre tous. Jamais on ne lui adressait vraiment la parole, on la laissait aller, sans animosité ni réelle tendresse… Mais cette fois-ci…

Un pas après l’autre, Suède avançait toujours, jusqu’à ce qu’elle entre à son tour dans l’étrange tableau. Elle se faufila derrière l’homme et bouscula intentionnellement son épaule afin que, déstabilisé, il lâche la fillette qui s’était mise à appeler à l’aide.


« Pardonnez-moi mon bon monsieur ! »
Aussitôt l’attention du type tournée vers elle, Suède se cala d’une démarche assurée entre lui et la jeunette. Elle attrapa le type par les épaules, se penchant sur lui et poursuivant son discours d’une voix bien audible :

« Je ne vous ai pas fait de mal, sincèrement, je m’en veux… »
Elle le poussait toujours vers l’arrière tandis que les passants découvraient enfin la scène qu’ils avaient tenté d’éviter. L’homme grognait mais ne parvenait pas à placer un mot. Il finit par s’énerver et leva le bras pour asséner un coup sur le crâne de son ‘agresseur’ mais déjà il s’était pris les pieds dans un quelconque relief du pavé et tombait en arrière dans un cri de surprise.
Suède, ayant calculée son coup, se retourna alors vers la fillette et la saisi par le bras avant de filer en un éclair. Elle courut, slalomant entre les passants, sans pour autant relâcher sa prise sur le petit bras fin. Elle tourna au coin d’une ruelle et cessa enfin sa course. Légèrement essoufflée, elle avait lâché la petite et s’était adossée au mur d’un bâtiment inconnu.


« Eh bien, petite demoiselle ! »
Suède se détacha du mur pour poser un genou à terre devant la jeune fille.

« Je m’appelle Gauche. Pardonnez-moi, peut-être ai-je été un peu trop brutal pour une première rencontre… Mais je suis heureux d’avoir pu vous voler aux mains de cet homme.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/gauche-suede-t338.
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Mauvaise rencontre...   Mar 27 Mai 2008 - 16:45

Appoline se débattait autant qu'elle le pouvait face à son agresseur. Peu importe ce que lui voulait cet homme, il était hors de question qu'elle le lui donne. De toutes manières quelqu'un finirait forcément par se rendre compte de la situation, quelqu'un finirait bien par lui venir en aide, c'était évident. Et même si cela ne semblait pas évident pour certains c'était le seul souhait d'Appoline. Heureusement pour la petite d'ailleurs son voeux fut très vite exaucé. Alors qu'elle se trouvait toujours aux prises avec le vieil homme quelqu'un, Appie n'aurait su dire qu'il s'agissait d'un homme au vu de son allure ou s'il s'agissait d'une femme tant les traits de son visage étaient fins, bref ce quelqu'un arriva. Qu'importe l'identité de cet étrange personnage puisqu'en l'aidant la jeune fille il lui sauvait peut être la vie, pourtant il semblait bien à Appie qu'il s'agissait là d'un jeune homme. Celui-ci bouscula subtilement l'importun qui lâcha aussitôt prise pour s'en prendre au nouveau venu. Appie n'osait bouger de peur que l'on s'en prenne à nouveau à elle mais son sauveur se plaça devant elle, la protégeant au passage du vieil homme. La suite des évènements fut très brève. En quelques instants et sous les yeux des passants ébahis l'assaillant se retrouva sur le sol sans pour autant qu'on lui ait assené le moindre coup. Appie, toujours réfugiée derrière le jeune homme regardait la scène silencieusement. Puis son protecteur la saisi par la bras et l'entraîna à sa suite en courant. La fillette pétrifiée de peur n'osa répliquer mais elle était peu habituée à courir ainsi et au bout de quelques mètres seulement le souffle lui manqua.

Quand enfin ils s'arrêtèrent la jeune fille ne parvenait plus à respirer mais elle ne le laissa pas transparaître. Le jeune homme, bien élevé, s'agenouilla devant elle et se présenta gentiment. C'est à ce moment là que les choses empirèrent pour Appoline. Elle aurait aimé lui répondre, le remercier, mais cette course en plus de l'avoir épuisée lui avait ôté le souffle. Appoline ouvrit la bouche et tenta d'avaler une goulée d'air frais, sans succès. Ses poumons étaient et restaient désespérément vides. Sa respiration, bruyante et saccadée, en était devenue inutiles puisque tout l'air que la petite ingurgitait était automatiquement recraché. Appoline s'étouffait. Prenant peu à peu conscience de cette réalité elle porta les mains à sa poitrine et se mit à pleurer ce qui rendit encore plus difficile sa respiration. Il fallait à tout prix qu'elle se calme mais plus elle tentait de respirer plus elle s'étouffait. Le monde qui l'entourait devint flou. Elle tenta d'inspirer une dernière fois puis s'écroula sur le sol, inerte, inconsciente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/autres-habitants-f51/appoline-de
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Mauvaise rencontre...   Mar 27 Mai 2008 - 23:09

Sur le sol ou presque…

Elle s’était agenouillée pour saluer la petite, qu’elle voyait tant bien que mal tenter de cacher le rythme saccadé de sa respiration. Patiente, Suède la laissait reprendre son souffle, mais plus les secondes passait, plus le tableau s’assombrissait. La petite semblait vraiment en mal et sa sauveuse l’attrapa par les deux bras, fronçant les sourcils d’une expression inquiète :

« Hey, hey ! »

Quand les larmes apparurent aux coins des yeux enfantins, Suède eut pour toute réaction que de lâcher immédiatement l’enfant, de peur de l’avoir blessée ou effrayée. Mais aussitôt, la princesse blanche vacilla pour s’écrouler sous son propre poids. Heureusement, Suède tendit son bras pour soutenir la petite tête fragile avant qu’elle ne heurte le sol. Elle appelait en vain la petite inconsciente qui gisait entre ses mains, la secouait prudemment, mais aucun changement ne parut.
Alors Suède, ne sachant que faire, observa tout autour d’elle. La ruelle était grise. Grise comme la ville, sale et pauvre. Le mur contre lequel elle s’était adossée était humide, le sol qu’elle foulait était crasseux. Prenant conscience de son environnement, Suède attrapa de suite la petite princesse pour la retirer à cette terre malsaine, projetant de la porter dans ses bras. Mais aussitôt le geste fut entamé que son corps se crispa. Elle ne pouvait commettre la moindre erreur. Déjà une fois, quelqu’un s’était aperçu qu’elle était réellement une femme… Et ce secret ne pouvait être divulgué. Surtout pour les projets qu’elle comptait réaliser. Elle ne devait laisser à personne l’opportunité de toucher son corps. Pas même à cette fillette inconsciente. Elles étaient là, l’une l’autre, sur cette terre crasseuse, alors que seul un unique point de contact les liait, le bras de l’une soutenant la tête de l’autre.

Respirant un grand coup, Suède scruta le minois endormi. Les larmes continuaient à couler sur les joues fines, et une main assurée attrapa le menton de la princesse pour l’élever légèrement. Elle semblait encore avoir du mal à respirer… Ou était-ce l’imagination de Suède ? Dans tous les cas, il fallait faire quelque chose, et pour l’instant…
La jeune femme inspira un grand coup avant de presser ses lèvres contre celles de la fillette, l’obligeant d’une main à desserrer les dents pour lui expirer de l’air dans la gorge.

*Respire*, pensa-t-elle *Respire !!*

Elle se sépara de la petite pour inspirer à nouveau. Une main chassa doucement les larmes du petit visage, avant que leurs lèvres ne se retrouvent. Il fallait que l’air se fraie un chemin en elle, qu’il retrouve sa place…

*Respire, petite fille !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/gauche-suede-t338.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mauvaise rencontre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mauvaise rencontre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Sur les Pavés - Ville :: La Place du Marché :: La Grande Rue-