AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Tables d'Olaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Sam 7 Jan 2012 - 18:35


L'Ironie fait des siennes en Edor Adeï...

    Celui qui pensait avoir pris la vie a expiré son dernier souffle, arraché par le Masque Royal qu'il pensait avoir achevé... Et sa Victime, Promise à un bel avenir, semble avoir assez de Volonté pour combattre la Mort...

    Ruben Gasseï, l'Assassin, n'eut le temps que d'articuler le nom de son commanditaire à l'Al'Faret, avant d'être égorgé. Mais il aura pour dernière vision ce visage dévoilé : celui d'Elandor Arlanii, qu'il pensait avoir fait taire il y a plusieurs mois.

    Il aurait été tout autant stupéfait de constater que sa dernière victime, Lis Diantha, la Future Reine, est loin elle-aussi d'avoir péri sous sa lame : elle est entre la vie et la mort, suspendant à un fil tout l'avenir des Héritiers qu'elle porte.

    Tout l'avenir d'Isle entier...


Rien ne va plus en Edor Adeï :
    Les Interrogatoires ont commencé et on attend de croustillantes révélations...
    L'Al'Faret se révèle à son assassin avant de l'égorger, la Dissidence a de sérieux atouts désormais.
    Les Révolutionnaires enrayent l'épidémie du campement.
    Des Assassins assassinés, des Victimes vivantes... Qui sera le prochain sur la liste de l'Ironie ?


Nous avons 127 membres, Olarils et Ilédors, pour 38 000 messages postés.


Personnages prédéfinis cherchent joueurs :

    Amiguel Garthesia
    [30 ans - Olaril]

  • Description physique : Amiguel pourrait être qualifié de géant, parce qu'il dépasse en taille la plupart de ses congénères. Altier, prenant soin de son corps, il possède également une longue chevelure blonde très caractéristique. Il affiche la plupart du temps un air blasé et indifférent, et une sorte de lueur folle voire démente s'installe souvent dans son regard.

  • Description psychologique :
    Il est difficile, même à ceux qui le connaissent bien, de comprendre quel jeu joue vraiment Amiguel. Il est d'une ambition sans limites et nul ne semble savoir quand son incroyable égo sera enfin satisfait. Méprisant, menteur et manipulateur, il parvient à ses fin en jouant sur tous les registres. Marchand de par sa famille, il est particulièrement doué dans les transactions commerciales.
    Sans doute est-ce dû à cette folie latente chez lui, mais il n'a jamais cru à l'existence des dieux en tant que divinités supernaturelles. Toutefois, le choc de sa rencontre avec la civilisation Ilédore l'a bouleversé.

  • Position dans le scénario :
    Elle est assez complexe. Du temps des Olarils, Amiguel était un fervent soutien de Lysandre, mais depuis leur arrivée à Edor Adeï, il s'est rangé du côté des Conservateurs en parvenant à se frayer une place parmi les princes marchands de la cité. La vitesse à laquelle il est parvenu à devenir à nouveau riche prouvent ses capacités de marchand. De ce fait, sa soif de pouvoir s'est tournée vers les voies traditionnelles et il n'éprouve pas le besoin de tremper dans la Révolution, même s'il est probable que Luminara finisse par le faire changer d'avis.

  • Éléments de l'histoire :
    Le joueur précédant ayant joué Amiguel sur le long terme, le nombre d'anciens topics est très élevé. Vous en avez la liste complète ici, mais vous n'êtes pas obligé de reprendre exactement chaque détail, il faut que de manière globale, le tout reste cohérent.
    - Amiguel inspire des sentiments plutôt houleux à la communauté Olarile. Ce qui est certain, c'est que sa personnalité est très controversée.
    - Ancien soutien de Lysandre Hirune, il l'a assurée de son soutien malgré son engagement dans la cause des Conservateurs. Votre relation plus précise est à définir.
    - Récemment, il s'est mis en couple avec Luminara Hirune, dans le topic suivant. Ce qui était au début une simple partie de plaisir s'est transformé en une relation durable et sincère, qui va amener Amiguel à envisager les choses autrement, parce qu'elle fait à présent partie de sa vie. Lors de la reprise du personnage, il est indispensable de se mettre d'accord avec elle.

  • Divers :
    - Vous pouvez, si vous le souhaitez, lire la précédente fiche d'Amiguel afin d’avoir de plus amples informations à son sujet. Mais attention : aucun copier coller d’aucune sorte, pas même d’une phrase, ne sera toléré ! Le personnage devra être entièrement votre, et la fiche unique. Quoi qu’il en soit, mieux vaut adresser vos questions au Staff à son sujet.
    - Enfin, si vous décidez de reprendre Amiguel, adressez vous au Staff dans un premier temps, qui libèrera pour vous le compte à son nom.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Dim 12 Fév 2012 - 23:50



Quand la fille du Peuple Elu danse avec Bakarne

    On parle encore de cette soirée merveilleuse ! On aurait presque oublié que Luminara Hirune a été arrêtée à son arrivée en Isle, avec sa cousine Lysandre, tant elle est désormais reconnue, autant par les Ilédors que les Olarils. Sa Mécène, la Douairière Noor Arlanii, l'a introduite dans la haute société avec ce spectacle de danse taurine. Imaginez ! Elle danse, virevolte et saute par dessus un imposant taureau. Le symbole est sublime pour les Olarils et la majorité des Ilédors : elle, fille du Peuple Elu, valse avec Bakarne lui-même.

    On murmure encore beaucoup de compliments à son égard, mais aussi on loue le courage et la Volonté de Lis Diantha, qui a fait sa toute première réapparition en public, ce soir-là. Ce n'est pas la seule à sortir d'un sommeil étrange, car Lysandre Hirune, le Chef Olaril, s'est montrée avec son mari que l'on croyait un fantôme...

    Mais le clou du spectacle ne sera découvert qu'après la fin de la représentation ! Ah ! On raconte qu'à leur retour au Palais, les Nobles et la Cour ont découvert un tapis de parchemin, intitulés "Le Manifeste de la Révolution". On avait investi le Palais en l'absence de la majorité des gardes, partis protéger le couple Royal au Grand Théâtre. Une belle victoire pour les Révolutionnaires, mais le Conseil prend immédiatement des sanctions.

    Un Conseil est organisé peu de temps après, et on dit que les mesures de répression seront terribles... Des têtes vont tomber !

    ... Et d'ailleurs, il paraîtrait que Cyrilis Jaktarii, le Conseiller des Finances et de l'Armée en a vue une, de tête coupée... Celle de son serviteur, l'Assassin Ruben Gasseï, une couronne gravée sur le front. Et un petit mot "Tous les Fantômes de sont pas morts." Les sueurs froides prennent n'importe quand, et peuvent toucher n'importe qui.

    Qui sera le prochain ?


Rien ne va plus en Edor Adeï :
    La Dissidence en effervescence !
    Des tensions dans la Révolution... Arngrim et Beltxior sont-ils vraiment alliés ?
    Riarg Karnimacii et son gendre pourront-ils se sortir de ce mauvais pas ?
    Quelle sera la prochaine tête à tomber ?


Nous avons 130 membres, Olarils et Ilédors, pour 37 620 messages postés.


URGENT ! Nous avons besoin de BELTXIOR OLARII, le Meneur de la Révolution :

      Beltxior Olarii (Bélksior Olari)
      [47 ans - Ilédor]

    • Description physique :
      Les cheveux grisonnant, le visage taillé à la serpe, une carrure de militaire qui ne rechigne pas devant les efforts physiques, une barbe mal rasée, Beltxior n'a pas l'allure d'un futur Gardan Edorta, mais d'un combattant vétéran. Il a une voix rocailleuse et des cicatrices, récoltées durant les batailles. On le dit très ressemblant à son ancêtre éloigné, Bakarne Olarii.

      Point particulier : Son avatar n'est pas négociable.

    • Description psychologique : Beltxior possède un charisme animal, c'est un meneur d'hommes qui a lui-même soulevé les paysans et nobles des Provinces pour conduire la Révolution jusqu'aux portes d'Edor Adeï. C'est un battant, mais il lutte en son fort intérieur contre ses démons : une impulsivité bestiale, un tempérament de feu, explosif et suceptible, capable de violence et de colères sonores et brutales. Il a cependant réussi, jusqu'ici, à maîtriser ce caractère digne de Bakarne le Taureau.
      Depuis l'arrivée des Olarils, et notamment d'Arngrim Edorta, qui a pris la légitimité du futur trône de Gardan Edorta, Beltxior ronge son frein mais cherche à ne rien laisser paraître. Officiellement, il a laissé sa place sans rechigner, car une partie de lui souhaite être un Général juste et sage...

    • Position dans le scénario : Beltxior a mené la Révolution jusqu'aux portes de la Capitale, il est énormément aimé de ses hommes. Il est le Général des Révolutionnaires et prend les décisions en collaboration avec Arngrim Edorta. Il lui a cédé sa place en tant que futur Roi lorsque les Arlanii tomberont, puisqu'ils croient en la victoire de la Révolution. Il est prêt à tout pour garantir cette issue à ses convictions, car il pense que la Prophétie s'accomplira : les Elus que portent Lis Diantha règneront, mais en attendant, il faut jeter hors du trône les Arlanii qui sont des traîtres.
      Au font de lui, Beltxior n'avait pas prévu l'arrivée des Olarils, qui lui ont pris toute sa légitimité et sa gloire promise. La gloire promise aux Olarii par la Prophétie des Oracles...

    • Éléments de l'histoire : L'Histoire de Beltxior est comme une grande fresque historique et héroïque des temps anciens, glorieuse mais tragique :
      • Beltxior a grandi avec pour héritage, des siècles d'humiliation et de rancoeur, dûs à l'exil forcé des Olarii, il y a des siècles et des siècles, trahis par les Arlanii et le Conseil pour prendre le pouvoir.
      • Seber, son aïeul, entreprit de rassembler les mécontents et les laissés pour compte dans les Provinces, pour contester le pouvoir en place. Malgré une bataille mémorable, Seber fut tué.
      • Beltxior Olarii réussit, plusieurs générations plus tard, à redonner un souffle aux contestations. En quelques années, son mouvement Révolutionnaire gagna les contrées éloignées de la Capitale.
      • Alors que ses idées égalitaires, en accord avec la Prophétie, séduisent la majorité des habitants de Provinces, et des Humbles de la capitale, il marche sur Edor Adeï et assiège la cité.
      • Lorsqu'arrive le second convoi Olaril, mené par Arngrim Edorta, Beltxior reconnait sa légitimité en tant que Descendant de Bakarne, et concède la future place de Roi lorsque la Révolution l'emportera.
      • Bien que très proche des Olarils, il garde une préférence secrète pour son peuple et ses propres ambitions.


    • Divers :
      • Beltxior a un don inné pour rassembler les gens et leur donner du courage, notamment avant la bataille.
      • Le Général Olarii a de plus en plus de soupçons quant à la sincérité d'Arngrim et Lysandre.
      • Des éléments sur les événements à venir vous seront communiqués par MP car ils restent secrets.
      • Il aura à développer une relation (qui vous sera expliquée par MP) avec Myelle Stronii, l'une de ses plus fidèles alliée.
      • Il est très proche de sa soeur, Hodeïza Olarii (qui est un personnage proposé)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Mar 4 Sep 2012 - 13:18


Qui sème le vent...

    La Dissidence, avec l'Al'Faret à sa tête, renversera le trône... un jour. Sans l'aide des Révolutionnaires, c'est certain. En minimisant leur impact s'il le faut. En jouant ses atouts pour les écraser avant qu'ils ne détruisent tout Isle.

    Et pour cela, il faut viser la tête. Beltxior est devenu trop dangereux, maintenant que les murmures lui sont favorables. En encourageant les dissensions internes, la Dissidence se débarrasserait d'une fameuse épine... Quoi de plus indiqué que de prouver au grand chef qu'il est concurrencé et trahi par Arngrim Edorta, l'homme qu'il va devoir mettre sur le trône qui lui revenait après des années d'efforts ?

    Tout a commencé par la suspicion, plantée par Grand-Mère Onaria,
    Ajowan pour la Dissidence. Elle est parvenue à distiller finement dans l'esprit de Beltxior l'idée qu'Arngrim Edorta n'est pas l'homme parfait que tous soutiennent. Cette graine a germé grâce à l'intervention de Charis, Éléni pour la Dissidence, qui a pris les traits d'une messagère Olarile interceptée avec un message compromettant d'Arngrim à Lysandre, le Chef des Olarils. Et enfin, grâce à l'action d'Elenor, Sipik pour la Dissidence et de Keefe, Colibri pour la Dissidence, le doute va éclore et achever le plan patiemment mis en place.

    En passant par les égouts grâce au Pouilleux, un Dissident régnant sur le monde souterrain, Sipik et Colibri ont recruté des Mercenaires en se faisant passer pour des Révolutionnaires à la solde d'Arngrim. Leur but affiché : assassiner Beltxior, qui est un usurpateur et un incompétent. Ces faux Révolutionnaires en sont convaincus : viendra un jour où il tentera de s'en prendre à Arngrim, le chef légitime, et l'Élu de la prophétie. Ils sont "officiellement" envoyés par Arngrim à cet effet. Sur place, après une diversion (un incendie mineur) lancée par Colibri, qui va périr au cour de la mission, Sipik et les mercenaires attaquent le campement, mais rebroussent rapidement chemin, après que celle-ci se soit assurée que certains des mercenaires ont été capturés.

    Soumis à la question, ces hommes capturés n'ont plus qu'à danser sur la musique orchestrée par la Dissidence...


Les autres factions ne sont pas en reste !
Les Conservateurs mettent en place les derniers détails d'un plan qui leur permettra de percer à jour l'identité du chef Dissident, peut-être même de le faire tomber définitivement. Qu'un enfant soit impliqué importe peu, il est question de pouvoir. Du vrai pouvoir.
Beltxior Olarii fait de nouveau son apparition grâce à un nouveau joueur. Les Révolutionnaires se renforcent et continuent leurs progressions grâce à la culture, notamment la musique : des chants épiques se répandent dans la cité...

Principales Familles de la Noblesse de Sang

Arlanii



Grandeur, Mère de Roi

  • Origine de la Famille : Edor Adeï
  • Emblème de la Famille : Le Cheval Blanc, symbole de noblesse, surmonté d'une couronne d'or depuis leur accession au trône.
  • Histoire et Mentalité :C’est avec Gabor le Riche que débuta la lignée des Arlanii. Deuxième général de Phaerl Olarii, il lui céda sa cité, Arla, sur laquelle fut fondée Edor Adeï. En récompense, il reçut une place de choix aux côtés du premier Gardan Edorta.

    Conseillers fidèles et respectés, les Arlanii gardèrent pour eux la déception d’avoir du céder la plus glorieuse cité des anciens royaumes sans aucune terre en échange.
    Cependant, la place de choix qu’ils occupaient dans la hiérarchie leur garantit et des unions des plus avantageuses, leur garantissant une lignée.
    Après tout, ils avaient en eux la Grandeur qui fait les Rois. Cette devise, offerte par Phaerl pour montrer son attachement aux Arlanii devint leur ligne de conduite, tant ils avaient conscience que, si un malheur venait frapper tous les descendants mâles Olarii, ce serait à eux que reviendrait la couronne.

    Personne ne connaît le rôle exact des Arlanii dans la chute de Bakarne mais sans nul doute ont-ils été parmi les plus enthousiastes. Comme prévu, une fois l’exil des Olarii prononcé, ce fut bel et bien l’ère des Arlanii qui commença avec Ysor Premier.
    Si les premiers rois avaient la puissance et la noblesse de Gabor, au fil des générations, cette volonté s’étiola et les Gardan se laissèrent porter sur un fleuve dont seul le Conseil décidait du sens du courant. Ils se laissèrent abusés, par négligence ou par stupidité, et ne devinrent bientôt plus que les figures de Proue du grand navire des Nobles de renom. Docilité et résignation remplacèrent leur soi-disant grandeur.

    Mais toute période a une fin et, lorsque Joaldor décéda, son héritier portait en lui la flamme volontaire et indépendante de Gabor. La splendeur faillit renaître sur la famille Arlanii mais la mort prématurée d’Elandor mit fin à toute espérance de gloire. Ysor le Cinquième se coula dans le moule de ces ancêtres, laissant la place au Conseil, aujourd’hui plus puissant que jamais.
  • Personnages apparentés en Jeu :
    Elandor Arlanii : Ancien Gardan Edorta, porté pour Mort
    Ysor : Gardan Edorta actuel
    Noor Arlanii : Matriarche (proposée à la reprise)
    Calixte Arlanii : Prince, fils d'Elandor
    Fille d’Elandor (proposée à la reprise)




Olarii



Unifier pour Vaincre

  • Origine de la Famille : Non défini
  • Emblème de la Famille : Le Taureau, symbole de vigueur et d'autorité, surmonté d'une couronne de blé. Elle a remplacé la couronne d'or lors de leur exil, et symbolise leur Volonté de revenir au pouvoir.
  • Histoire et Mentalité :La légende dit que Phaerl fut choisi par Therdone pour unifier l'ensemble des peuples d'Isle lorsque le Chaos régnait sur ces terres. Phaerl Olarii était en effet le tout premier Oracle, et lorsqu'il eut réussi à imposer la Paix sur le continent, il fut nommé Gardan Edorta.

    Pendant des siècles, par la Volonté de Therdone, les Olarii furent des Rois aimés et bons. Bakarne Olarii, connu pour son tempérament coléreux, fut cependant victime d'un complot perfide, et lorsque la guerre éclata de nouveau contre les Ilgéraxans, lui et sa famille furent chassés de leurs propres terres par un Conseil qui avait soif de pouvoir. La Légende dit qu'ils sont morts lorsqu'ils arrivèrent dans la montagne Gérax, mais l'Histoire nous apprend qu'ils se sont établis de l'autre côté, et ont donné naissance à un nouveau peuple : les Olarils.

    Toute personne apparentée aux Olarii, cousins ou proches, furent eux aussi contraint à l'exil. Aujourd'hui, les Olarii ont en eux une soif de pouvoir et de justice ; ils se savent faits pour de grandes choses, et savent que leurs ancêtres furent trahis. Un important désir de vengeance peut donc les aveugler, même si tous ne sont pas aussi tempétueux que Bakarne l'était.

    Beltxior Olarii, descendant d'un cousin du Roi Maudit, a donné naissance à la Révolution : il veut reconquérir son trône, le rendre aux Olarii et ce, en s'appuyant sur la Prophétie des Oracles. Pour cela, il serait prêt à laisser sa place à un Olaril. On sait pourtant que son caractère, profondément enfoui, est capable de s'éveiller comme un volcan... Cependant, les Olarii ont toujours une image de noblesse un peu rude, mais juste et loin des clichés trop maniérés de la Noblesse actuelle.
    Les Olarii ont toujours été des meneurs d'Hommes, et Beltxior ne fait pas exception. Ce sont des individus entiers et combattifs, sûrs d'eux et de leurs convictions.

  • Personnages apparentés en Jeu :
    Beltxior Olarii : Chef de la Révolution (proposé à la reprise)
    Hodeïza Olarii : Bras-Droit et Soeur de Beltxior (Proposée par le Staff)
    L'ensemble des Olarils, qui sont les descendants de Bakarne Olarii



Jagharii



Noblesse comme un Devoir

  • Origine de la Famille : Falang
  • Emblème de la Famille : Une Lionne Blanche (Stratèges) surmontée d'une épée horizontale (Protecteurs du Royaume)

  • Histoire et Mentalité : Orignaires de Falang, les Jagharii ont eu à coeur la protection et l'intégrité du Royaume depuis son origine. Aussi ont-ils toujours été impliqués de près dans les affaires de l'armée. Stratèges ou Généraux, il n'y a pas eu une génération de cette famille là sans qu'elle ne soit représentée parmi les plus hauts grades de celle-ci. Ils ont toujours fait en sorte de protéger Isle de ses ennemis extérieurs, mais aussi intérieurs depuis la Levée de la Révolution.

    Si à la base leur ancêtre suivit sans mal Phaerl, ils s’accommodèrent très bien de l'exil de Bakarne, convaincus qu'un vent de renouveau ferait le plus grand bien aux Ilédors. Ils n'ont pourtant jamais été proches du Conseil, dont ils ont très vite regretté le vice à peine voilé. Sans être de fervents Conservateurs (au contraire, ils sont plutôt Dissidents, pour ceux que la politique intéresse) ils s'opposent néanmoins avec virulence à la Révolution, car leur ennemie directe pour la plupart. En effet, ils trouvent la lignée des Olarii, si brillants d’antan, délabrée et desservie par des hommes trop brutaux et manquant profondément d'intelligence. Ainsi, s'ils sont hostile au Conseil, ils le sont tout autant, voire davantage, à ce qu'ils considèrent comme une vulgaire armée paysanne qui sème le chaos et menace de son incompétence le joyau d'Isle et ses habitants.

    Considérés comme dépassés par beaucoup, ils croient toujours en une noblesse chevaleresque, impliquant davantage de devoirs que de privilèges, comme le laisse entendre leur dicton. Ainsi sont-ils souvent décriés par leur pairs, qu'ils n'hésitent pas à reprendre, du fait de leur statut.
    Ils portent une grande importance à l'héritage du sang, et font bien une différence entre noblesse de Sang et noblesse de Rang, bien qu'ils soient tout à fait capable de trouver à cette dernière du mérite, en certaines occasions. Ils ne sont en revanche pas, ou peu touchés par les écarts sociaux. En effet à leurs yeux, l’anoblissement de personnes Volontaires montre bien que chacun peut se battre pour la place qu'il mérite, pour peu qu'il y travaille d'arrache-pied. Ils sont notamment responsables de l'anoblissement de Bellone Lastareth.
    Cette lignée compte aujourd'hui un nombre très restreint de membres, et les derniers à en avoir le nom à la Capitale sont Amarante Jagharii, son épouse et ses enfants, bien que les ramifications des Jagharii s'étendent beaucoup plus loin.

  • Personnages apparentés en Jeu :
    Amarante Jagharii : Patriarche et Stratège
    Elenor Jagharii : Fille Aînée, héritière et ex-Capitaine dans l'Armée
    Meare Askarii : Cousine germaine, Rentière



Tehanii



Jamais ne doute

  • Origine de la Famille : Thür
  • Emblème de la Famille : Le Loup placide et la feuille de chêne sont les symboles de la sagesse et de la noblesse fort ancienne de cette famille.
  • Histoire et Mentalité : Originaire de Thür, la plus illustre représentante des Tehanii fut Agnis, simple fille de pêcheur, qui fut la première à croire en Phaerl Olarii, Unificateur d'Isle. Elle a longtemps eu la gérance de la ville de Thür, et actuellement, possède encore des terres dans le Nord Ouest.

    Depuis des siècles, les Tehanii sont proches du pouvoir, loyaux mais faisant toujours preuve d'une certaine réserve ; ils ont été impliqué dans nombre de domaine autour du Gardan Edorta, jusqu'à accéder à un poste de Conseiller pour Vanhilde Tehanii.

    Historiquement proche du Culte de Therdone, c'est une famille qui apprécie l'ordre établi et qui sera prête à lutter pour que rien ne change. Du moins, tant que Therdone ne le juge pas utile. Elle s'en remet aux Volontés, mais sait aussi très bien utiliser les mots et les moyens qui sont à sa portée pour que l'ordre des choses aillent comme elle l'entend.

    Les Tehanii sont très à cheval sur l'étiquette, et le protocole ; les mariages sont toujours arrangés, et tout est très ordonné dans leur vie. L'image est un point qu'ils contrôlent principalement. Aucun faux pli ne doit être à déplorer dans leur réputation. C'est une famille qui aime la dignité, la pondération et la Noblesse.
    Bien que la Volonté soit le seul idéal qu'ils prônent, les Tehanii font une très grande distinction entre Noble de Sang et Noble de Rang.

    C'est une famille peu étendue, puisqu'elle contrôle les unions avec soin, mais ils sont énormément de connaissances, d'amis (Noble de Sang bien sûr) ou d'alliés de pouvoir. Cependant, la réputation de Vanhilde Tehanii, de sa carrière de Moniale jusqu'à son poste de Conseillère des affaires Religieuses, a tendance à imposer une image qui effraie les Citoyens. On la craint et parfois, on l'admire, mais toujours avec une pointe d'anxiété.

  • Personnages apparentés en Jeu :
    Vanhilde Tehanii : Conseillère au Culte
    Roldan Tehanii : Fils de Vanhilde (Proposé par le Staff)



Karnimacii



Ajuste ta Voix

  • Origine de la Famille : Au delà des frontières d'Isle, Kar’n y Maan étant un Barbare.
  • Emblème de la Famille : La Corne de Brume évoque le Pouvoir de Riarg, qui en tant qu'Aîné est la voix du Conseil. L'anguille quant à elle symbolise la finesse et la subtilité de cette famille de politiciens.
  • Histoire et Mentalité :A l'origine de cette famille, un traitre. Kar’n y Maan, barbare de l'Est, renia son sang et jura loyauté à Phaerl Olarii lorsque celui-ci entreprit l'unification d'Isle. Grâce aux précieuses informations qu'il fournit, il réussit à s'imposer comme allié et lorsque la Victoire fut célébrée, il en fut récompensé : son nom changea en Karnimacii, qui restait plus plaisant à entendre pour les Ilédors, et il reçut des terres dans le Sud Ouest. Hurg Aari fut fondée à cette époque et aujourd'hui encore, les Karnimacii possèdent des terres dans cette région et sont très influents dans la cité.

    Les Karnimacii sont de fins politiciens, ils savent parler et convaincre, ils sont visionnaires également. On sait d'eux qu'ils sont ambitieux : les mariages sont toujours célébrés avec beaucoup d'intelligence, alliances de pouvoir et stratégies. Dans la plus pure tradition de la Noblesse, les Karnimacii sont soucieux de leur image.

    Les membres de la famille Karnimacii sont tous haut placés dans la hiérarchie, jusqu'à l'Aïné des Conseillers, Riarg. Il a marié sa fille à un Conseiller, également, et se plait à contrôler la destinée de l'ensemble de ses proches. Il a énormément d'influence au Palais, et on sait de façon plus ou moins officielle que c'est lui qui tient les ficelles du pouvoir.

    L'Ambition des Karnimacii est sans limite, mais ils sont intelligents : ils savent comment agir, dans l'ombre ou à découvert, pour parvenir à leurs fins. Ils aiment la Littérature et les Arts, et généralement tout ce qui touche à l'intellect. Ils sont très soucieux du protocole mais ne rechignent pas à passer par des moyens douteux pour rester maîtres de la situation.
  • Personnages apparentés en Jeu :
    Riarg Karnimacii : Patriarche, Aîné du Conseil
    Cybel Karnimacii : Épouse de Riarg (Personnage proposé par le staff)
    Asmerel Jaktarii : Fille de Riarg, épouse de Conseiller
    Jarlès Karnimacii : Fils de Riarg, rejeté pour ses opinions politiques




Uldarii


Allure, Noblesse, Gloire

  • Origine de la Famille : Verdoya
  • Emblème de la Famille : Le Paon représente le pouvoir et la vivacité des Uldarii. L'oeil, quant à lui, représente les Oracles et le Culte de Therdone.

  • Histoire et Mentalité : Le fondateur de la famille Uldarii était Uldar le Magnifique, l'un des compagnons du grand Phaerl Olarii. Uldar était le seigneur de la ville côtière de Verdoya, chef-lieu d'une région ensoleillé et rendue riche par les cultures et les trésors de la mer. Homme jovial, aux grands appétits, Uldar est décrit comme séduisant et exubérant, toujours paré d'étoffes riches et de colifichets clinquants, tantôt célébré pour sa générosité, tantôt moqué pour sa gloutonnerie et sa vanité. Il est certain que les richesses de ses terres ont joué un rôle non négligeable dans la victoire de Phaerl, et pour ces services, Uldar eut le droit de fonder une famille noble et de régner sur les provinces du sud-est.

    De tous temps, il s'est trouvé des hommes Uldarii pour être fidèles à l'image de leur ancêtre, des gouverneurs aux grandes joies et aux immenses appétits, qui souvent n'échappaient à la banqueroute que grâce à la ferme poigne de leurs épouses, chez qui l'on trouve une tradition d'autorité et un caractère pragmatique. Mais malgré cet équilibre, le fief des Uldarii a souvent dû faire face à la crise, notamment lors de périodes de disette, mais aussi lorsque les rejetons illégitimes des exubérants seigneurs provoquaient des conflits de succession.

    Bon nombre des familles du sud-ouest d'Isle sont ainsi issues de lignées bâtardes, et tirent leur noblesse de l'épée. Les gouverneurs actuels de Verdoya appartiennent à ces familles mineures, car avec le temps, les grandes familles se sont exilées vers la capitale et sa Cour. Les Uldarii ont donc peu à peu perdu la gouvernance de leurs terres ancestrales ; pis encore, malgré les liens du sang, plusieurs de leurs familles descendantes sont en froid avec eux, les accusant d'avoir laissé la richesse leur monter à la tête et d'avoir oublié les joies simples de leur vie côtière.

    Il est vrai que les Uldarii se sont impliqués dans bien des compagnies marchandes, en passant progressivement d'un amour de la nourriture à une passion pour l'art et les belles choses. Cette grande famille compte aujourd'hui certains des plus grands esthètes de la Cour, et sont réputés pour leur prestance courtoise. Ils ont en contrepartie perdu le soutien de leurs terres, qui, mécontentes, ont rejoint la rébellion de Beltxior.

    Fort heureusement, les Uldarii peuvent compter sur un autre soutien ; depuis la naissance de Thérasia et Therdorus, cette illustre famille a redoré son blason du symbole des Oracles. Cet heureux évènement s'est accompagné d'un grand regain de popularité, qui leur font espérer un meilleur futur. Car après tout, si Beltxior est vaincu, leur gloire religieuse pourrait bien les rapprocher du Conseil, et s'il vainct, la protection des Oracles leur épargnera sûrement la vindicte populaire.

  • Personnages apparentés en Jeu :
    Therdorus Uldarii : Oracle
    Thérasia Uldarii : Oracle




Familles Nobles de Rang notables

Arcarian


Plus ne m'est rien

  • Origine de la Famille : Edor Adeï
  • Emblème de la Famille : La Corne d'Abondance, pour sa richesse inépuisable.

  • Histoire et Mentalité :
    La Famille Arcarian a pénétré le cercle restreint de la Noblesse par le biais de sa richesse et de sa valeur marchande. En dépit de l'anoblissement, Enlil Arcarian entend faire respecter une tradition de valeurs que tous qualifient d'utopiques. Idéaliste dans l'âme, il mène sa famille sur la voie de la tempérance.

  • Personnages apparentés en Jeu :
    Charis Arcarian : Bras droit de l'Al'Faret
    Enlil Arcarian : Père de Charis Arcarian, riche marchand dont la grande fortune lui a valu de rejoindre la Noblesse de Rang.



Lastareth



Ruse vaut plus que Force

  • Origine de la Famille : Edor Adeï
  • Emblème de la Famille : Un Renard et une épée, symbolisant le fait que c'est par l'armée que cette famille a obtenu sa noblesse.
  • Histoire et Mentalité : Très récente, la noblesse des Lastareth commence avec Bellone, qui fut anoblie pour pouvoir obtenir le grade de Générale.
  • Personnages apparentés en Jeu :
    Bellone Lastareth : Générale des Armées



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Sam 5 Jan 2013 - 14:10


L'Enlèvement de Callixte Arlanii

    Le fils de feu Elandor Arlanii, neveu du Gardan Edorta, le petit Prince, a disparu. Ses précepteurs ont averti officiellement la garde, déjà alarmée par les domestiques. Chacun prend part aux recherches et l’on fouille toutes les pièces du Palais, tous les recoins... sans résultat. L'enfant demeure introuvable. Les couloirs du Palais résonnent des cris et des appels de ceux lancés à la recherche de Callixte Arlanii, appels qui parviennent jusqu’aux oreilles de la Noblesse habitant là. De nouvelles voix s’ajoutent aux premières, mais les cris restent sans réponse.

    Personne ne sait que le jeune Prince a croisé le chemin du Conseiller Karnimacii, ni que celui-ci lui a susurré des paroles bien troubles pour exciter son désir d'aventures. Personne ne pourrait soupçonner qu'à l'instar d'un jeune chiot, Callixte Arlanii s'est précipité vers le lieu innocemment interdit par l'Aîné. Personne ne sait qu'il est vain de chercher, car le Prince a été mis au secret.

    Au milieu de toute cette confusion, une seule personne garde son calme. Alors que la panique s'est emparée de la Cour, Riarg Karnimacii incarne la sérénité même. Et pour cause ! Il sait, lui, que le petit ne sera pas retrouvé. D'apparence toutefois, il s'inquiète aussi : aucune insinuation méprisante dans son expression ou dans son maintien. On ne peut lire sur ses traits qu'un profond respect, même si entièrement feint, envers le gamin qui est censé, plus tard, dans un avenir proche, devenir Prince ou Gardan Edorta à la place de son oncle, et par là de son défunt père. Alors que tous s'affolent, l'Aîné pense au destin des deux Arlanii.
    Paix à son âme, même s'il ne sait pas tout à fait de quelle âme il parle : celle du père ou du fils ?

    Riarg Karnimacii n'a qu'un geste à faire, lors du Conseil réuni d'urgence pour lever des mesures. Il désigne sans faillir les Dissidents, qui ont orchestré le tout. Sa preuve est entre les mains de Cyrilis Jaktarii, son beau-fils, qui a reçu une demande de rançon. Après tout, les Dissidents ont toujours été dangereux, quoi d'étonnant à ce qu'ils s'en prennent au fils d'Elandor Arlanii ?


L'Al'Faret va-t-il être démasqué ?
Le Palais tout entier est en émoi suite à la disparition du Petit Prince. Les Dissidents sont accusés, mais il ne s'agit que d’un prétexte pour que l’Al’Faret - autrefois Elandor Arlanii - se dévoile, selon le plan connu des seuls conseillers Karnimacii et Jaktarii.
Des tentes ont été brûlées par des Mercenaires Révolutionnaires, ce qui met un climat particulièrement tendu dans le Campement. Même si les véritables détails de cette attaque restent secrets, gardés par Beltxior, des bruits courent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Mar 12 Mar 2013 - 13:53


Le départ de l'Edorta

    Revirement de situation ! Il semblerait que les tensions au sein du Campement Révolutionnaires - les actions Dissidentes ont payé - aient amené Arngrim Edorta et Beltxior Olarii à prendre une décision... Pour protéger l'harmonie de la Révolution, Arngrim et ses partisans quittent donc le Campement. Pour la Révolution, comme pour les autres factions, c'est une choc : près de la moitié des soldats Révolutionnaires quittent le Camp, affaiblissant sans doute énormément les troupes du Général.

    Les derniers mots d'Arngrim Edorta sont toutefois pour Lysandre Hirune, Chef des Olarils. Au su et au vu de tous, il lui a dit :
    « Je crois que la seule inconnue dans notre aventure, c’est ce que tu souhaiteras faire. Tu as évidemment ta place dans mon convoi, mais j’imagine que tu ne voudras pas abandonner ainsi ceux qui sont toujours dans la ville. Par les dieux, tu es libre quoi qu’en disent les Tables d’Olaria. Puisse notre volonté nous montrer dignes de nos ancêtres et de ce Therdone. Au revoir, ou adieu, qui sait ! »

    Et sur ces phrases sibyllines, les Olarils se séparent une fois de plus. Disséminés dans la ville, ils semblent se mêler de plus en plus aux Ilédors. Que vont devenir ceux qui restent ? Vers où marchent ceux qui partent ? Les Tables d'Olaria contiennent-elles la réponse ?



Les masques vont tomber
Les Dissidents vont-ils savourer leur victoire ? Il semble pourtant qu'ils soient préoccupés par un message parvenu récemment à l'Al'Faret. Le complot ourdi par le Conseiller Karnimacii prend forme, et impose au Meneur Dissident de se révéler, sous peine de voir le Dauphin - son fils - périr. Le rendez-vous est donné, reste à savoir qui prendra l'avantage lors de cet échange...
Les Conservateurs ont conscience qu'une attaque directe serait très mal vue par l'opinion publique, car le peuple est majoritairement pro-révolutionnaire. Il est temps d'ouvrir une brèche et de convenir d'un accord avec Beltxior. Lequel, ça reste à voir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Mer 15 Mai 2013 - 12:35


Meare Askarii retrouvée morte
    Le corps sans vie de Meare Askarii est retrouvé sur les rives du Phémur. Si les humbles croiront la version officielle, selon laquelle la jeune Noble aurait été victime de brigands alors qu'elle sortait dans les rues, les Dissident savent pourquoi celle qu'ils appelaient Miroir a été assassinée...

    Elle a accueilli, le soir du Bal des Fiançailles, l'Al'Faret et ses plus fidèles lieutenants, lorsqu'ils ont mit la main sur l'Assassin Royal, Ruben Gasseï. Le Conseil en aura eu vent par ses enquêtes, et aura donc éliminé cette Noble de Sang qui tachait leur paysage. Plutôt que l'enfermer à vie et risquer que le scandale n'éclate, les sages Conseillers ont préféré la faire taire et renvoyer son corps en menace.

    Les Dissidents, pour la grande majorité rassemblés autour de leur Chef impliqué dans l'échange de son fils, n'ont pas encore tous appris la nouvelle. Et il se pourrait que la mort de la jeune femme, loin de refroidir l'ardeur des Dissidents, suscite au contraire de nouvelles vocations dans son entourage direct...

    Le problème n'est demeure pas moins crucial. Le Conseil, par le biais de la Tehanii et de son effrayante garde du corps, Télanis Ptolia, a été capable d'abattre une Noble sans soulever la moindre objection ni rencontrer la moindre opposition. Pire encore : personne n'a vu le coup venir. Et la Dissidence compte un précieux atout de moins. Le message est clair : la traque a commencé.


Ceux qui mènent et ceux qui suivent
Quelques Révolutionnaires réunis par le hasard se retrouvent à discuter du départ d'Arngrim Edorta et de l'autorité de Beltxior Olarii. Entre l'incertitude et les opinions tranchées, le désaccord trône. Et la discussion pourrait très bien dégénérer...
Les plans de la Douairière pour son fils Elandor Arlanii - alias l'Al'Faret - n'avaient été acceptés par ce dernier qu'à la condition de pouvoir placer plusieurs pions supplémentaires à la Cour, bouleversant ainsi le cours de plusieurs vies innocentes. Le mariage arrangé entre Gribus Sandragil et Charis Arcarian est sur le point de se réaliser, pour le plus grand bien de la Dissidence... Une nouvelle Maison vient de rejoindre la Noblesse de Rang - à moins qu'elle ait seulement été jetée dans la fosse aux lions ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Ven 19 Juil 2013 - 23:12


La corde au cou

    Le mariage est supposément l'union de deux Volontés consentantes, sachant parfaitement à quoi elles s'engagent. En Edor Adeï, il est célébré en matinée dans le Sanctuaire devant un Moine ou une Moniale, qui lie les deux promis par le Sceau de Therdone. Événement supposément heureux, il est fêté durant toute la journée qui suit avec un grand festin. Il est dit que Therdone ne permet pas de faire des enfants à quelqu'un d'autre que celui ou celle à qui l'on est lié par son Sceau, aussi les époux se jurent-ils fidélité.

    Gribus Sandragil et Charis Arcarian - dont la véritable identité est Éléni, bras droit de la Dissidence - se marient sans que l'une des deux parties soit consciente de ce qui est en train de se jouer. Mariage arrangé (version Sandragil), et même plus: mariage programmé, par la Dissidence (version Arcarian). Que signifie vraiment la fidélité ? N'est-ce pas la qualité de ce qui est conforme à l'exactitude, à la vérité ? Dès le départ, Charis Arcarian semble vouée à piétiner les vœux sacrés. Non seulement Gribus Sandragil ne sait pas qui elle est vraiment, mais en plus, il ignore qu'elle est chargée de le surveiller.

    Depuis que le mariage a été prononcé, il n'y a plus de Gribus Sandragil, petit scribe invisible aux cheveux blancs qui va toujours acheter ses pinceaux dans la Ville Basse. La main du pouvoir lui a effleuré l'épaule le matin de son union et lui a conféré ses titres de noblesse. Par la simple action d'un geste, de quelques paroles et d'un parchemin, Gribus, Noble de Rang, Chef de la famille Sandragil, est apparu. Va-t-il continuer à œuvrer pour la Dissidence ? Prendra-t-il conscience que sa toute jeune femme n'est pas ce qu'elle paraît être ? Parviendra-t-il à se faire un nom à la Cour ?

    Et la Dissidence continue d'avancer ses pions, au sein même de la Noblesse.


    Sandragil



    Nul autre que les miens


    Origine de la Famille : Edor Adeï
    Emblème de la Famille : Le blason entier est un hommage à l'actuel chef de famille, Gribus Sandragil : la plume, ainsi que la référence à son albinisme. On peut néanmoins également y voir l'alliance avec les Arcarian, d'où le champ de gueules.

    Histoire et Mentalité : Du fait de leur petit nombre, les Sandragil peuvent se targuer de respecter leur devise, et ce sans exception. Un ensemble familial uni, cimenté par la loyauté, qui ne se préoccupe pas de l'alignement politique de ses membres, tant qu'il ne met pas en danger la famille.
    Comme ils forment une Maison modeste qui vient seulement de faire son entrée dans la Noblesse de Rang, les Sandragil cherchent avant tout à consolider leur position, tant en termes d'influence que de finances. À plus long terme cependant, ils regardent vers la bureaucratie, et espèrent gérer les affaires derrière le trône par leur emprise sur les tâches administratives.

    Personnages apparentés en Jeu :
    Gribus Sandragil : Scribe du Gardan Edorta
    Charis Sandragil, anciennement Arcarian : Bras droit de l'Al'Faret
    Nisa Sandragil : Sergent dans l'Armée d'Edor Adeï
    Sesha Sandragil : Sculpteuse


Les Tables d'Olaria font peau neuve
Découvrez et collectionnez les Badges ! Saurez-vous tous les obtenir ?
Remaniement des parties Contexte et Règlement : réorganisation totale de l'ancienne partie "Ainsi devra aller le monde", appelée désormais "Livre de Jeu".
Venez découvrir notre nouveau Portail !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Dim 29 Sep 2013 - 23:40


Un Fils contre un Masque

    Les Conservateurs ont voulu forcer le chef des Dissidents, l'Al'Faret, à se révéler. Au cours d'un face-à-face, le jeune fils de l'ancien Gardan Edorta, Callixte Arlanii, doit être rendu en échange de l'identité de l'Al'Faret. C'est le Conseiller des Finances en personne, Cyrilis Jaktarii, qui apparait pour mener l'échange. L'homme risque le tout pour le tout : sa présence est hautement compromettante, mais elle lui permettra de se racheter auprès de son beau-père, Riarg Karnimacii.

    Pourtant, au moment où l'Al'Faret abaisse son masque pour révéler Elandor Arlanii, feu le Gardan Edorta, c'est le chaos. Les Dissidents ont accompagné leur chef, comme le Guet a accompagné le Conseiller. Carreaux et glaives fauchent des vies, tandis que la Dissidence protège son chef. Cyrilis Jaktarii se replie dans l'ombre avec le petit Callixte Arlanii. Malgré la cohue, Elandor Arlanii trouve Cyrilis Jaktarii et lui porte un coup fatal, tout en sachant que ce n'est qu'un intermédiaire. Un intermédiaire entre lui et sa Vengeance. Une infime partie de sa Vendetta.

    Seulement, Callixte Arlanii a tout vu. Il reconnaît lui aussi son père, qu'il croyait mort. Et il le retient d'une petite main, en attrapant un pan de sa cape. Mais la vengeance d'Elandor Arlanii compte davantage qu'un enfant. Père et fils échangent un regard, puis l'Al'Faret tire sur sa cape avant de s'enfuir sous la pluie battante...



Nouvelle phase de jeu à venir
L'équipe administrative des Tables d'Olaria est fière de vous annoncer un grand bouleversement en jeu pour les mois à venir. L'échiquier actuel et les rapports de force entre factions vont entièrement changer...
Cette grande évolution sera propice aux nouvelles inscriptions (elles seront alors nécessaires et plus faciles à intégrer au background), gardez l'œil ouvert si vous pensez bientôt nous rejoindre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Lun 13 Jan 2014 - 0:13



« Cela fait quinze ans à présent, que notre village, dévasté par une éruption volcanique, nous jeta sur la route de ce que nous pensions être le pays des Dieux. Quinze ans que nos deux peuples, Olarils et Ilédors, se sont rencontrés à la faveur de la Révolution. Nous étions, fils et filles de Bakarne Olarii, alors considérés comme les Elus d'une prophétie annonçant la fin de dirigeants corrompus, la fin d'une grande souffrance populaire, ayant permis à notre cousin, Beltxior Olarii, de soulever en Province un mouvement venu balayer cette vieille noblesse décadente.
Quinze ans que Beltxior Olarii, au terme d'un siège éprouvant, pénétra finalement le joyau d'Isle, la capitale Edor Adeï. Après l'assassinat de l'un des nôtres, Arngrim Edorta, Beltxior prit ainsi le pouvoir et annonça les prémices de ce qui devait devenir l'Âge Volontaire, marqué par une redoutable Purge venue écourter nombre des familles de l'ancienne noblesse.
Toutefois, si nombre de vies furent soufflées sous le vent ardent de la Révolution, deux autres, infimes, discrètes mais cruciales, lâchèrent avec les portes de la Cité leurs tous premiers cris. Orphelins alors même que l'air toucha leur peau de leur mère Lis Diantha, fiancée du Gardan destitué Ysor Arlanii, es Elus tant attendus virent le jour. Chacun de ces enfants fut glissé sous des ailes différentes, et couvé, dans l'ignorance de l'existence de l'autre. Pendant quinze ans, l'une grandit auprès de la chef de notre ancien village, Lysandre Hirune, qui en fit sa propre fille et cacha, tout ce temps, la vérité sur cette mystérieuse naissance. L'autre, entouré des Oracles Ilédors et d'une prêtresse olarile, fut au cœur du mouvement naissant des Marcheurs.

Cela fait quinze ans aujourd'hui, que le peuple révolutionnaire d'hier, régulier à présent que son champion a pris le pouvoir, exulte.
Quinze ans que les insoumis, nobles d'antan, ou idéalistes d'aujourd'hui et voyant d'un mauvais œil l'inhumanité qui crispe souvent les traits de la Purge, sont traqués, risquant chaque jour la délation et l'échafaud.
Quelques années que les Marcheurs, porteurs de la Prophétie, arpentent les routes et amassent sur leur chemin les fidèles.

Aujourd'hui, Beltxior Olarii est toujours au pouvoir, à la tête d'un royaume où demeurent fort minoritaires ceux qui s'opposent à lui. Mais pour combien de temps encore ? Qui sait si demain ne se dresseront pas des voix contre cette Révolution dont les idéaux sont aujourd'hui devenus meurtriers ? Le Taureau restera-t-il au contraire longtemps stable sur le trône où l'a mis le peuple ?
A présent que, par les liens tissés en leur sang, Ilédors et Olarils ne font plus qu'un peuple où les deux communautés cohabitent paisiblement, c'est donc ensemble qu'il nous faudra façonner, dans les années qui viennent, le futur de cette terre que nous partageons. »



    Les Tables d'Olaria c'est :
      7 ans d'existence (création le 15/12/2007),
      Une équipe administrative de 7 personnes,
      plus de 130 inscrits,
      Plus de 40 000 messages postés.


    C'est également un univers Fantasy, mais réaliste, entre Moyen Âge et Renaissance, mais surtout, totalement original. L'intégration des nouveaux joueurs se fait par un Guide des bonnes pratiques, afin d'accompagner pas à pas la création de personnage. C'est un Contexte travaillé, détaillé pour connaître au mieux le mode de vie des deux peuples, Olaril et Ilédor, ainsi que leur histoire commune.

    Avec les Tables d'Olaria, vous mettez le pied au cœur d'une intrigue politique qui va bien plus loin que ce que vous auriez imaginé. Vous intégrez un univers qui vit depuis sept ans, et résumé dans sa totalité dans le Récit du Conteur, afin de ne pas se trouver perdu par un jeu déjà en cours.

    C'est, aussi une Communauté de joueurs qui s'amusent ensemble depuis longtemps, dans la bonne humeur et le respect, avec pour mot d'ordre question Jeu : la maturité sans prétention ! Communauté qui se retrouve sur les Réseaux Sociaux dédiés à Olaria et qui profite de quelques Goodies (t-shirt et autres produits dérivés) (en savoir plus).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Mar 25 Fév 2014 - 1:50


Qui seront les grands de demain ?

    L'espoir, mort dans le cœur de tous les plus vieux ennemis du nouveau pouvoir de Beltxior, semble renaître et fleurir parmi la jeune génération. Les enfants de ceux qui ont connu l'exil, le choc de la rencontre entre Olarils et Ilédors, la chute de la capitale, ont maintenant leurs propres rêves. Continuer à avancer ses pions sans en tenir compte serait malavisé. Les aînés s'interrogent sur la situation d'Isle, qui semble lentement se réveiller d'un certain immobilisme. Pourquoi maintenant ? Pourquoi plus de quinze ans après le début de l'Âge Volontaire ?


    Le sang de leur sang a grandi. Le temps des langes et des rires enfantins est définitivement révolu. Lehior, l'Élu dont la Prophétie a oublié de précisé qu'il avait une jumelle, a passé ses seize ans. Élevé par Therdorus et Thérasia, les Oracles, il est prêt - enfin, il se croit prêt, ce qui est sensiblement différent - à revendiquer la place qui est la sienne : celle du Gardan Edorta. Les Marcheurs à sa suite vont devoir lui apprendre qu'un tel rôle ne se réclame pas, mais se mérite.

    Or, la jumelle de Lehior, autrefois enlevée par Lysandre Hirune, connue de tous sous le nom d'Hésione Hirune, ignore encore tout du rôle qu'elle pourrait jouer. Elle semble avoir échappé à l'omniscience des Oracles, et sa simple existence pourrait tout changer. Le secret de sa naissance est-il gardé pour la protéger, ou pour égoïstement la tenir à l'écart du monde ? Nydearin et Lysandre Hirune, ses parents adoptifs, lui diront-ils la vérité un jour ?

    Les Insoumis sont toujours dispersés aux quatre coins d'Isle. Aucune centralisation n'est possible, car toute tentative est vouée à l'échec. Beltxior y veille ; l'enfant chéri du peuple a toujours été soutenu dans sa traque des opposants au régime. On murmure cependant que tout se jouera sur le Phémur. Oui, sous le nez de la Conseillère Thirdeon qui rêve d'une flotte puissante pour Isle. Là où l'homme n'a plus vraiment de prise, et où la mer devient la seule loi.



Choisissez votre camp !
L'ouverture de cette nouvelle phase de jeu est propice aux inscriptions, n'hésitez pas à nous rejoindre et à vous intégrer. Tout est encore à construire, et nous avons besoin des personnages que vous créez aux commandes des différentes factions. Les rôles principaux ne sont pas des PV afin de permettre à chacun d'apporter sa contribution au jeu !
Les Insoumis avancent vers une réunification par le biais du monde de la piraterie. Les Ilédors viennent seulement de maîtriser les mers, ce qui ne rend que plus âpre la lutte pour la domination du Phémur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Mar 25 Mar 2014 - 16:02


La Foire Annuelle de Sierra

    Si les caravanes et les marchands déambulent souvent de ville en ville pour apporter nouvelles et trésors aux villageois, il existe un moment particulièrement apprécié à Sierra : la Foire Annuelle. C'est la plus grande de toute l'année, celle qui accueille le plus de forains, de négociants, d'étals, de saltimbanques. La ville nouvelle est animée, mais la fête du solstice représente le renouveau, et le début du printemps.


    Des quatre coins d'Isle, les forains débarquent à Sierra, les navires s'arrêtent au port, et pour une semaine, toutes les rues sont encombrées, colorées, bruyantes, et odorantes. Du poisson de l'estuaire du Raun, des dattes de Verdoya, des pierres précieuses de la Gérax, des peaux d'animaux exotiques... Des Conteurs et des Orateurs par dizaines pour narrer les aventures imaginaires ou non, des habitants des autres Provinces.

    Pendant une semaine, la fête emplit la ville et les cœurs, secondée par les alcools du Sud et les chants des marins - il faut aussi compter sur les chapardeurs et les charlatans. Philtre miracle, pierres de vérité, poisons divers... Sierra devient une gigantesque marée humaine qui tangue au rythme des violes et des luth des troupes de Saltimbanques.


    Et tous s'y rendent ! Peu importe la condition sociale des curieux, qu'ils aient quelque chose de précis à acheter, qu'ils aient envie de boire ou d'embrasser une belle étrangère, qu'ils veuillent s'approprier des huiles illicites discrètement, ou qu'ils viennent parader pour se montrer à cet événement. La Noblesse de tout Isle se donne rendez-vous à Sierra, et avec elle, les Forains, les Marchands, les Musiciens, des Danseuses, les Truands...



Premier événement depuis le saut dans le temps !
En parallèle, ou avant de vous inscrire définitivement, vous souhaitez tester un personnage éphémère, qui n'aura de vie que quelques mois ? Pour cet événement, nous vous proposons d'incarner un personnage du groupe des Forains. Plus d'informations
Les Réguliers sont bien sûr légion, et tous les métiers sont représentés dans les négociants. Le Conseil, la Noblesse et peut-être dit-on, le Gardan Edorta en personne seront présents ! Mais ce n'est pas réservé qu'à l'élite, bien au contraire. Que ceux qui aiment la fête suivent les rondes et les farandoles ! Les Olarils ont bien déteint sur les Ilédors, en quinze ans...
Les Insoumis peuvent naturellement s'y rendre, cachés ou non, et ce sera sans doute l'occasion de se réunir au-delà des frontières des Provinces, de réduire la distance entre les idéologies, et de se reconnaître.
Les Marcheurs ont accouru, car quel autre meilleur endroit qu'une Foire pour présenter l'Élu à tout un peuple en liesse ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Inquisiteur Général
Inquisiteur Général
avatar


MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   Mer 9 Juil 2014 - 13:34


Au Voleur !

    Même si on a tenté d'étouffer la rumeur, le bruit court beaucoup trop vite pour qu'on puisse désormais l'arrêter. On prétend qu'un voleur s'est introduit dans le foyer Hirune lorsque ceux-ci étaient à la Foire Annuelle de Sierra, et qu'un seul objet a été dérobé.

    Les Tables d'Olaria.


    Cet ouvrage ancestral, cadeau de Bakarne lui-même au peuple Olaril lorsqu'il se présenta à eux comme un Dieu. Le livre qu'ont écrit tous les précédents Chefs Olarils, qui comporte tous les événements, tout le passé, tous les secrets, du peuple d'au-delà des Montagnes. Ce livre qui atteste de la légitimité des Chefs.

    Disparu. Introuvable.


    Pourtant, dans les Bastillons de Sierra, les Tables changent de main. Déjà. Tous les réseaux d'information ne retrouveront probablement qu'Alecto Terdalis, et ce sera trop tard. Elle a hésité, l'espace d'un infime instant, avant de tendre le livre qu'elle a volé avec une facilité déconcertante. Qu'aura-t-elle ressenti, en subtilisant le vestige le plus sacré de tout un peuple ?



Que représentent encore les Tables aujourd'hui ?
Qui a pu voler cet ouvrage, indispensable pour les Olarils ? Un vieil ennemi des Hirune ? Les Olarii pour en posséder les secrets ? Un Forain avide de richesses ? Un Prétendant au titre de Chef ? De Gardan Edorta ? Qui ?! Chacun a son avis sur la question. Quel est le vôtre ?
La rupture semble consommée entre l'Élu et les Oracles. Thérasia a clairement et fermement établi sa neutralité. Son rôle relève du mystique et ce n'est pas à elle d'accompagner l'Élu. Du foyer d'enfance du jeune Lehior, ne reste qu'Alia, la Grande-Prêtresse aveugle. Pourront-ils éviter que le sang du jeune Élu, prêt à se dresser face à Beltxior, macule les marches du palais ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/fiches-personnages-f3/mere-matte
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Tables d'Olaria   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Tables d'Olaria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Derrière les Brumes [Hors Jeu] :: Publicités :: Partenaires-