AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sous les Sanglots du Firmament...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meneuse
Meneuse
avatar


MessageSujet: Sous les Sanglots du Firmament...   Jeu 14 Juin 2007 - 1:18

[Réservé à Mina Wink ]

Du haut des cieux semblait s’écouler un Océan de tristesse, où chaque larme aurait été figurée par une goutte de pluie, une fine et légère goutte, juste une goutte, juste une larme, juste la pluie, juste des pleurs. Oui ce soir là, comme très souvent ces derniers temps, le Ciel pleurait...

La pluie battait les carreaux de cette grande pièce froide, où la cheminée restait délibérément éteinte et où de nombreuses et grosses bougies à la cire d’un blanc cassé soutenant une délicate flammèche prête à s’envoler, étaient disposées tantôt seules, tantôt par trois, jamais par deux, pour nuancer de faibles lueurs, le doux visage d’une femme aux cheveux aussi sombres que les coins de cette chambre. Les premiers laçages de son Corset étaient légèrement défaits, laissant entrevoir la pâleur raisonnable de sa peau. Une longue robe d’un noir absolu tombait sur le sol et laissait une courte traîne froissée. Ses bras étaient nus, ses mains dissimulées sous des gants noirs de velours. Un cendrier à une table basse non loin d’un fauteuil tapissé d’un lourd tissu sombre laissait passivement en son creux se consumer les dernières cendres d’un mégot abîmé, s’en échappait de légères volutes aux formes envoûtantes. Une odeur très légère de fumée se mêlait à celle de parfums suaves. La pièce était envahit d’une atmosphère étrange, légère, fraîche mais éternellement mélancolique.

Alicia était toujours immobile devant sa fenêtre, une pluie déchaînée à quelques centimètres de ses yeux verts, plongés dans un infini indéfini. Ses bras se rejoignaient en son dos et du bout de ses longs et fins doigts elle jouait avec un porte-cigare argenté finement taillé. Elle était pensive… La lumière baissa un peu, subitement, une bougie venait sûrement de s’éteindre.

Après plusieurs minutes, la jeune femme se rendit compte de la présence d’une Ombre plus bas dans les Jardins. Qui aurait pu s’amuser à aller se tremper un soir dans ces Jardins aussi Somptueux soient-ils ? Alicia n’en connaissait en ces lieux que très peu, elle comprise… C’était en réalité l’endroit rêvé pour se couper du reste, surtout en temps de Pluie. La silhouette ondulée par des rideaux aquatiques, et les paroles esseulées dans un crépitement mystique. L’endroit également parfait pour une conversation en toute discrétion donc…
Alicia passa lentement une main dans ses cheveux replaçant une boucle rebelle qui lui cachait l’œil gauche, tout en fixant la Silhouette. Alors, elle tira les épais rideaux sur les vagues coulant sur les vitres. Elle se dirigea vers sa penderie, et prit une longue cape en velours noir à la capuche longue et pointue de façon à ce que son extrémité retombe en arrière, le genre de petite étrangeté dont Alicia s’amusait. Il faut dire que sa vie de Château était parfois d’un ennui véritablement mordant.

Elle sortit dans un silence total et poussa le portillon menant aux Somptueux Jardins avec un long mais étouffé grincement métallique. Le lieu était éclairé des derniers rayons d’un soleil bientôt renversé. L’herbe était imbibée par les larmes divines, et chaque pas imposait un bruit humide, les bottes d’Alicia se retrouvèrent rapidement pleines de boue. Ca ne la gênait absolument pas à vrai dire, au contraire, ce temps que certains auraient dit de chien, la sorcière le trouvait flegmatique, dans le bon sens du terme. L’ombre était assise plus loin près du bassin habituellement gardé par les libellules. Alicia avançait à pas de loup. Elle passa devant une rose pourpre, machinalement elle retira le pétale inférieur un peu abîmé. Elle arriva à quelques mètres de la Silhouette toujours brouillée par les flots célestes. Alicia ne bougea plus. Elle retira un gant et tendit la main, elle récolta en quelques secondes au creux de sa main blanche le témoignage de la souffrance de ces nuages d’encre. Elle observa le reflet de ses yeux dans la surface miroitante, elle se fixait, comme si elle voyait au-delà de sa propre image, qui aurait pu dire quoi ?
Si la personne qu’elle avait de dos devant elle était bien celle qu’elle pensait, elle saurait de toute façon qu’il y avait une présence derrière elle, et elle saurait même sans hésitation qui elle était…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/viewtopic.forum?t=9
Favorite
Favorite
avatar


MessageSujet: Re: Sous les Sanglots du Firmament...   Sam 23 Juin 2007 - 0:38

HJ : [ désolée pour le temps d'attente et pour la médiocrité de ma réponse]

* Roule, glisse et meurs sur le velours tendu de ma protection matérielle. Enivre moi des parfums que tu fais surgir de ta mère la terre et transporte moi alors jusqu’où aucune âme mortelle ne peut m’emmener. *

Willémina aimait la pluie, souvent lorsqu’elle était petite, elle sortait sur les marche de la petite roulotte familiale et s’asseyait là seule pour sentir l’eau ruisseler sur sa peau. Sa grand mère lui disait alors que la terre communiait alors avec le ciel et que de leur union naitrait de nouveaux spécimens ci et là.
Bien souvent dés le lendemain, Mina courrait alors inspecter les environs et observait la nature qui sous les premiers rayons du soleil renaissait alors.
Ces instants n’étaient plus désormais pour Mina, en effet lorsqu’elle sortait sous la pluie battante c’était d’abord pour communier avec les éléments mais surtout pour prendre l’air dans la discrétion la plus totale, lorsque le beau temps réapparaissait elle regagnait sans bruit l’antre qui abritait maintenant sa vie.
Willémina pouvait donc rester ainsi des heures, sans bouger à attendre que la nature décide du moment où il lui faudrait rentrer. Le froid et l’humidité n’aveint que peu de prise sur la prêtresse qui avait maintenant l'habitude de passer de longues heures sous une pluie battante. L’eau n’était pas son ennemie, bien au contraire, n’avait elle pas éteint les flammes qui enfant lui avait léchée le dos la faisant hurler de douleur, n’avait elle pas abreuvé sa soif lorsqu’agonisante ses lèvres desséchées gémissait de souffrance. L’eau source de vie et de renaissance. Mina Sortit doucement sa main gauche dépourvue de bagues, de sa large manche pour la tourner ouverte sous les gouttes qui bientôt remplirent sa paume.

Le regard fixe elle regarda un moment celle ci jusqu’à ce que l’eau contenue dans sa main coule à son tour sur le sol, alors un léger sourire se dessina sur ses lèvres teintées de noir. Elle sentait sa présence, celle que Mina pouvait reconnaître entre toute. Les paupières maquillées de la jeune femme se fermèrent délicatement et le sourire s’accentua sur l’ourlet de ses lèvres.

Qui d’autre de toutes les façons aurait eu l’envie de la rejoindre sous cette pluie incessante et froide, si ce n’est celle qui était liée à elle plus que personne ne le serait jamais ?

Sans se retourner, les yeux toujours fermés, elle baissa sa main avant de briser le lourd silence que seul le bruit des gouttes sur le sol venait perturber.

"Tu ne devrais pas sortir par un temps pareil Alicia, tu sais bien que les décoctions médicinales ne sont pas ma spécialité… "

Les paupières se soulevèrent alors et les lèvres restèrent entrouvertes le sourire figé sur celles ci, attendant que la première sorcière du Lys noir ne la rejoigne sur ce banc de marbre gris que seule la lune éclairait cette nuit là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Meneuse
Meneuse
avatar


MessageSujet: Re: Sous les Sanglots du Firmament...   Sam 23 Juin 2007 - 12:51

[Boarf ma grande on a pas la même notion de "médiocrité" si toi tes l'unité moi j'suis le kilo -.-"]

La séparation de la tribu d'Olrun remontait à bien longtemps à présent, oui deux ans, mine de rien, pour Alicia c'était une ère. Il faut avouer qu'au départ, la jeune femme aussi pleine d'entrain et d'audace qu'elle fut, elle s'était prise à douter. Partir d'une confrérie religieuse aussi puissante que l'était la tribu, certains auraient appelé ça un suicide.
Alicia prenait le risque d'être prise pour une folle, que personne n'ose la suivre, de peur des représailles. Les punitions des sorcières d'Olrun pouvaient être d'une extrême dureté, et pas qu'au sens physique du terme... Alicia avait préféré ça que de rester et mourrir sur place à petit feu. Mais seule, elle n'aurait pas survécu longtemps dans sa nouvelle fondation. Elle s'était sentie seule au départ délaissée, trahie et abandonnée.
Mais la première à l'avoir suivie, celle en qui Alicia avait mis tout ses espoirs et tout son savoir également, son Ombre, une Ombre avec laquelle la Meneuse partageait pratiquement tout, celle là avait le don de lui effacer tout les doutes, de lui transmettre une force intérieur inimaginable. Elle était le premier rayon de Lune à éclairer son chemin par son soutien. Alicia et elle avaient tissé des liens forts, des liens spirituels qui auraient pu faire frémir les sorcières d'Olrun, et qui déjà les faisaient trembler... A deux la Meneuse sentait la puissance se décupeler, elle et Mina déjà réputées comme faisant parti des sorcières les plus puissantes de ce village.


"Je crois que ma fébrile santé saura supporter une averse de plus..."

Une phrase ironique à double sens vien sûr. Alicia dessina sur son visage une expression amusée. Le temps toujours effondré crépitait aux oreilles d'Alicia protégée de sa longue capuche. C'était agréable, cette pluie, ce jardin, cette lune, cette Ombre...

"Tu prends des risques à sortir ainsi visible aux yeux traînants, avec pour seule cache cette pluie."

Alicia savait bien que Mina n'avait pas pour seule ambition de rester cloîtrée dans ses Sous-sols, mais il faut dire qu'en sortant pareillement, elle mettait en périle son inexistance supposée. En effet plus aucune sorcière de la tribu d'Olrun n'avaient depuis la ségrégation entendu parler de la ténébreuse Mina, doutant presque de sa vie présentement... Et s'était non seulement une arme très séduisante pour le Lys Noir, mais également une protection rêvée pour Willémina.
Alicia qui commençait à profondément s'enfoncer dans cette herbe détrempée s'avança un peu, s'asseyant à côté de Mina mais dans le sens inverse.


"As tu des nouvelles de ce qui se passe au-delà de ses murs ?"

La Meneuse sortait rarement et ne connaissait que les rumeurs des servantes, quelques informations de sources sûres ne pouvaient que lui être bénéfiques ! De plus elle n'avait confiance qu'en très peu de personnes et Mademoiselle Illénavitch passait en tête.
Alicia déposa délicatemet le pétale arraché plutôt à une rose de sang imparfaite. Elle regardait chaque larme céleste si figer à sa surface rougeoyante, puis bousculée par une seconde, perler sur la sombre robe...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/viewtopic.forum?t=9
Favorite
Favorite
avatar


MessageSujet: Re: Sous les Sanglots du Firmament...   Lun 26 Nov 2007 - 14:17

S’il avait été en son pouvoir de figer le temps, mina l’aurait certainement fait en cet instant. L’apaisement qui régnait était très agréable et le simple fait qu ‘Alicia partage ce moment était un bonheur de plus. Un lien indéfinissable liait les jeunes sorcières qui allait bien au delà du simple fait qu’un beau jour Willémina la suive.
Comment exprimer ce qu’avait ressenti la jeune femme à cette époque qui lui paraissait déjà bien loin. Une profonde admiration tout d’abord pour les pouvoirs et la puissance qui étaient ceux de la sorcière, mais aussi une complicité qui avait prit racine bien plus tôt que le clash qui avait séparé Alicia de sa première congrégation de sorcières. Depuis, elle vivait dans son ombre, veillant sur elle sans jamais le lui faire sentir, attendant patiemment le jour où elle entrerait dans la lumière pour la soutenir aux yeux du reste du monde.
La nuit, malgré la pluie était douce, mais Mina savait que le calme précédait souvent la tempête.

" Je prendrais bien plus de risque en d’autres temps, tu le sais aussi bien que moi. Il faudra un jour, que le monde sache que tu n’as jamais été seule depuis tout ce temps. Pour l’heure, les sous sols du château restent la meilleure des couvertures. Je n’ai jamais pu résister à l’appel de la lune pleine et ronde, et la pluie reste la plus sure des cachette "

Le visage de Mina s’illumina d’un sourire, chose qui n’arrivait que très rarement.

" Tu en connais beaucoup des gens qui sortent par ce temps ? Il n’y a que nous pour être aussi téméraire par ce froid et ce temps "

La main de la jeune femme ramassa d’un geste lent et délicat la pétale de rose qu’Alicia venait de déposer sur le marbre blanc du banc où elles avaient trouvé repos, pour la flétrir légèrement, avant qu’elle ne disparaisse totalement. Le visage de la sorcière se ferma brusquement à l’évocation des rumeurs qui circulaient aux village, son regard se durcit alors dénonçant une angoisse profonde qui devenait de plus en plus puissante et ce malgrè elle.

" Les rumeurs courent et viennent jusqu’à moi en effet, elles ne sont pas de très bonnes augures…Un mal étrange semble ronger les habitants du village, et si les runes anciennes ne se trompent pas, il se pourrait que ce mal s’étende encore, comme une peste noire qui se nourrit de l’âme des gens "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Meneuse
Meneuse
avatar


MessageSujet: Re: Sous les Sanglots du Firmament...   Dim 2 Déc 2007 - 14:53

Était-ce là un reproche que Mina lui faisait en dénonçant son existence cachée ? La Meneuse se dit que peut-être elle avait été un peu trop centrée sur elle… A part prendre Mina et lui donner le second poste le plus important de leur confrérie, qu’avait fait Alicia pour sa seconde, sa Prêtresse, sa Favorite, son Amie… Elle l’avait supplié de rester cloîtrée loin des hommes et des sorcières d’Olrun, entre des murs froids, avec pour compagnie le chant d’une fontaine. Alicia se sentait coupable, et ça, ce sentiment, il n’y avait que peu de personne pour lesquelles, elle pouvait le ressentir.
Bien sûr de cette façon, Mina pouvait apporter de précieuses informations récoltées de ci de là dans la plus totale discrétion, fantôme errant et traversant les murs. Bien sûr de cette façon, Alicia gardait une carte d’une importance capitale dans sa manche, Mina avait toujours été considérée parmi les plus puissantes. Mais avant tout, Alicia faisait ça pour la sécurité de Willémina, s’il lui arrivait malheur, il n’était pas sûr qu’Alicia puisse s’en remettre rapidement. Mais ça la Meneuse n’osait pas le lui dire, car elle se doutait que l’Orgueil de Mina ne l’accepterait que modérément. Alicia voulait avant tout sa protection, et finalement, peut-être ne parvenait-elle qu’à son malaise. De plus, elle se rendait compte qu’elle bafouait peut-être un peu trop la reconnaissance que toutes auraient dût avoir envers Mina en la cachant.


« Mina, le monde le saura en temps voulu, je te suis infiniment reconnaissante de te voir à mes côtés depuis les premières lueurs de notre projet, plus que mes mots ne sauraient le transcrire, mais il ne serait pas prudent de le faire actuellement je crois… Soyons patientes. »

Mina esquissa un sourire qu’Alicia put deviner, un sourire qui, aux yeux de la femme, sembla percer les nuages, révélant la pâle lueur de la Lune. Alicia leva la tête vers le ciel recevant ses multiples particules glissant le long des traits de son visage à l’expression sereine.

« Non c’est vrai, les habitant de ce Château sont facilement effrayés par les éléments lorsque ceux-ci ne vont pas à l’exacte direction de leur volonté… Mais, s’il te plaît, ne prends pas trop de risques d’accord ?»

Lorsque Mina évoqua ces présages si néfastes, Alicia ne put que s’en inquiéter. Elle ferma les yeux, laissant glisser les gouttes prises dans ses longs cils le long de ses joues, telles les larmes qu’elle avait tant de mal à exprimer…

« Mais où vas-t-on ? Tout semble voué à la destruction Mina… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/viewtopic.forum?t=9
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous les Sanglots du Firmament...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous les Sanglots du Firmament...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Entre les Pierres - Château de Frauenberg :: Les Sompteux Jardins-