AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ~ Carnet d'Elisabeth ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prêtresse
Prêtresse
avatar


MessageSujet: ~ Carnet d'Elisabeth ~   Mer 3 Sep 2008 - 19:42


Lorsque pour la première fois de ma vie, j’ai ressenti le besoin de coucher mes pensées sur du papier, c’était à la suite d’un événement bien précis. Alors que la vie semblait s’écouler paisiblement et simplement, la ville tranquille que nous connaissions, rythmée par la routine des journées et les messes – entre deux réunions du clan d’Olrun pour certains– s’est transformée mettant fin au monde que nous connaissions et plongeant nos vies dans le chaos.
Je ne vous demande pas d’être d’accord avec ce qui est écrit, mais voilà comment j’ai ressenti et vécu ce qui s’est passé au fils de ces années.

Extraits du journal d’Elisabeth :

    Trahison

    La cause de tout cela : la décision puérile d’une femme capricieuse qui voulait –semble-t-il – le pouvoir. Lorsque Alicia de Sarrebourg n’a pas accédé au rang de Grande Prêtresse de notre tribu, je pense avoir été aussi surprise qu’elle, quoique vraisemblablement moins choquée par une telle décision. A l’époque, mon avis était que cette femme avait la force de caractère et la sagesse pour tenir un tel poste, devenir notre guide et prendre les décisions avec l’aide de ses trois conseillers… Finalement, il n’en était rien et en scindant la tribu, elle a prouvé à tous que Abigaël Asmalot bien que paysanne, était le bon choix.
    Malgré nos mises en garde, Alicia, pourtant emprunt d’intelligence, a choisi de partir, emmenant certains dans son sillage. Il ne fait aucun doute dans l’esprit de chacun que cela était une erreur, exception faite pour celle qui est à présent la Meneuse de Lys Noir. Le fait qu’elle ai donné un nom à son attroupement de Sorcières semble indiquer que dès lors, plus aucun retour en arrière n’est possible pour cette traîtresse… Tout cela n’a fait qu’amener le malheur dans notre ville ! Cela annonce bien des problèmes en perspective, même si Adrien me dit de rester confiante, que Alicia n’est pas foncièrement mauvaise. Je suis convaincue pour ma part qu’elle trame quelque chose et cela n’annonce rien de bon, vraiment de la part d’une intrigante, il faut s’attendre aux pires choses à l’avenir.

    Arrivée de mauvaise augure

    Demain arrive en ville les hommes de la Sainte Inquisition. Ils auront pour missions de chasser les sorcières, de nous chasser ! Alicia a attiré ces hommes à nous, par sa faute, il va falloir redoubler de prudence. Il faut dire que les conditions climatiques ont été bien étranges ces derniers temps et il est facile pour les ignorants ayant foi en un Dieu qui ne les aide pas, de reporter cette faute sur nous. Dans notre clan, nous n’avons rien à nous reprocher et même si je ne suis pas persuadée que le Lys Noir n’y est pas pour quelque chose, il serait étonnant que des sorcières fassent une telle chose. Quoique en y réfléchissant, cela peut être le contre coup d’un sortilège ou d’un rituel de ces traîtresses. De toutes les façons, il est bien trop tard maintenant pour empêcher l’arrivée de ces hommes, fou de Dieu.
    J’ai déjà pu observé l’aboutissement de leur œuvre en voyant cette femme sur le bûcher, il y a bien des années. Je dois dire que même à cette époque où je pensais que c’était une femme du Diable, j’ai clairement pensé que personne au monde ne méritait un tel sort ! Sachant ce que nous risquons tous, nous avons pris des précautions supplémentaires, du moins j’ose espérer que c’est la cas de tout le monde. Pour ma part, commence à naître en moi un sentiment d’inquiétude pour ma famille. Je sais Adrien prudent avec ces choses et mes enfants n’en savent rien, mais si jamais ces hommes nous démasquaient ? Mon mari me répète de ne pas m’en faire, mais je pense que cela n’est pas volontaire et qu’aussi longtemps que ces fanatiques tiendront une épée de Damoclès au dessus de nos têtes, la peur qu’il puisse s’en prendre à ma famille ne me quittera pas.



    Folie ?

    Comment cela a-t-il pu m’arriver, j’ai l’impression de perdre la raison. Dois-je être rassurée ? Satisfaite ? Terrorisée, ne pas être la seule ? Ma vie n’a jamais connu de tragédie cataclysmique jusqu’à présent et je dois dire que mes cauchemars – les rares fois où j’en fais – prennent plutôt le visage d’Alicia de Sarrebourg, ces derniers temps. Alors pourquoi ce sont des mercenaires qui m’apparaissent ? Il m’a fallu du temps pour répondre à cette question, du temps pour me rappeler qui ils étaient. Finalement, cela m’est revenu à l’esprit, la tentative d’assassinat lorsque j’étais encore une enfant. Je sais, du moins j’espère qu’ils ne sont pas réels, que ce ne sont là que des images d’un sombre moment, terrifiant au possible et qui me renvoie à une terreur d’enfant. Cela est étrange comme encore aujourd’hui je peux ressentir l’effroi de la petite fille que j’étais lorsque cet événement est survenu. Mais surtout, ce qui me fait douter de mon esprit, c’est que ces fantômes sont si réels que hier, j’ai pu sentir l’un d’eux me prendre le poignet… il a d’ailleurs laisser des marques, preuve que mon imagination n’est pas seule responsable.
    Il est naturel de penser que cela a à voir avec la sorcellerie, ce n’est pas de notre fait, par élimination, il ne peut donc s’agir que de l’œuvre du Lys Noir… L’inquisition est sur nos traces, si la situation ne se calme pas, ils frapperont au hasard.


    Démonstration illusoire

    Quelle désagréable journée ! Ce matin au sortir de la messe, c’était une surprise bien peu délicate que nous avait réservé l’Inquisition. Probablement devons nous ce triste spectacle au Sieur Insitoris en personne.
    Après avoir communié et redit que tous les êtres aussi perdus soient-ils sont des enfants de Dieu, cela fut signe de l’hypocrisie dans toute sa splendeur que de nous imposer cette horreur.
    Ce matin, sur le parvis de l’Eglise, lieu de paix et de tranquillité, trois femmes ont été mises à mort de la pire des manières qui soit ! Finalement à vouloir frapper au hasard ; l’Inquisition était presque bien tombée : pour la première dénoncer par son propre père, elle aurait du rentrer dans nos rang, cette pauvre enfant était venue à moi, je n’ai malheureusement rien pu faire pour contrer ceux venus la chercher. Cela pèse énormément sur ma conscience, mais il m’a fallu faire un choix et je n’ai pu me résoudre à mettre ma famille en danger pour cette innocente… je connais à présent mes priorités, même si j’ai la désagréable sensation d’avoir été complice de l’Inquisition en ne tentant rien pour sauver cette pauvre enfant. La deuxième femme était du camp adverse, mais je ne souhaite cette mort à personne, même pas à ma pire ennemie et je dois dire que je me suis laissée aller à la douce envie de vengeance qui vous envahit devant une telle injustice. Mais cela ne servirait qu’à jeter de l’huile sur le feu et pourrait être un jeu dangereux si il y avait un retour de flamme. En ce qui concerne la troisième demoiselle, je ne la connaissais pas, il est donc probable qu’elle n’ai jamais côtoyé de sorcière… elle avait juste du se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.
    Paix à leurs âmes.

    Les enfants étaient souffrants, cela aura eu pour conséquence de leur éviter la vue de cet affligeant spectacle ! Adrien était également au Château et m’a confier avoir déclanché la pluie diluvienne qui s’est abattu pour apaiser les cendres du brasier consumé. Je lui ai naturellement fait remarquer qu’il n’avait pas été prudent, avant de lui donner un doux baiser. Je comprenais son geste et sa colère et le risque encouru était faible, de l’eau coulerait sous les ponts avant que les Inquisiteurs fassent le lien entre une pluie soudaine et un Vicomte.


    Vengeance inutile

    De nouveau un jour bien noir pour Forbach, ceux de mes gens qui se trouvaient au marché ce matin m’ont comté la découverte faite par la foule des trois Inquisiteurs pendus dans la forêt. Il ne fait nul doute que cela est une réponse faite à l’assassinat des trois jeunes femmes l’autre jour sur le parvis. Acte du Lys Noir ou d’un petit groupe de sorcières vengeresses, cela n’a fait que conforter l’Inquisition dans ses recherches, à savoir, il y a bien des sorcières à Forbach et elles sont l’engeance du mal pour commettre un tel acte. C’était pourtant eux qui avaient déclenché cette barbarie en premier lieu, mais jamais ils ne sauront reconnaître que leur agissement est emprunt d’une cruauté sans nom tant ils se pensent légitime dans leur action.
    Pour moi, cela ne va faire qu’attisé leur haine envers des inconnus qui ont une autre culture, c'est-à-dire nous. Ne peuvent-ils pas comprendre qu’il n’y a pas de mal à ce que nous faisons ? J’aimerais tellement pouvoir avoir une discussion pour défendre notre point de vue avec le meneur de l’Inquisition, voir quelqu’un de plus haut placé, mais naturellement cela est exclu ! Quelle futile vengeance portant un message illusoire, l’Inquisition ne cessera pas son action et ils n’auront de cesse que de traquer l’auteur de ces crimes. Finalement, ces trois hommes sont morts pour rien… ou peut-être juste pour soulager l’esprit de quelques unes de ne pas avoir pu agir ouvertement en place publique lors de l’assassinat de leurs sœurs.


    Deuil

    Que la mort passe, la tristesse seule restera, celle d’avoir perdue une de nos sœurs. Elena, Prêtresse de notre clan, est tombée hier dans les bras de la mort par la faute des sorcières du Lys Noir.
    Alors que nous allions vers notre lieu de cérémonie, nous ne pouvions nous doutez de la funeste surprise que nous avait réservé ces traîtresses. Alors même qu’une lettre pour voir à une réconciliation leur avait été adressée, voilà qu’elles donnaient un message on ne pouvait plus clair. Je me demandais en observant le champ de Lys ébènes qui s’étalait devant nous, si Alicia avait parlé de ce courrier à celles qui l’avaient suivi ou bien si elle avait pris seule la décision. Je pense que nous avons tous été choqués qu’elle ose s’en prendre à notre clairière, mais c’est Elena qui osa prendre un de ces lys dans ses mains délicates. Alors qu’elle respirait la douce fleur, celle-ci l’emporta dans les abysses glacés de la mort. Alors que je la voyais basculer à terre, sans pouvoir faire la moindre chose pour empêcher son trépas, la colère m’envahit. Colère dirigée en grande partie contre moi, qui n’avait pas assez fait entendre ma voix ! Je n’avais pas douter qu’Alicia et les siennes étaient dores et déjà organisées et prêtes pour une action d’ampleur. J’étais certaine que les autres les sous-estimaient… Mais c’était à présent trop tard, ce fut un événement bien tragique qui vint faire prendre conscience à tout le monde que le Lys Noir était dangereux. Cela n’aurait tenu qu’à moi, notre réponse aurait été puissante et sans équivoque, les choses n’avaient que trop durées ! Jamais un autre clan de sorcière n’aurait du en mesure de voir le jour à Forbach.

    Quand les passions se déchainent

    [Ici-bas, la douleur à la douleur s’enchaîne ; le jour succède au jour, et la peine à la peine (Alphonse de Lamartine)]

    Je n’avais pas entendu le cri qui avait raisonné dans le château, je ne m’étais aperçu que les choses n’allaient pas comme à l’habitude que bien plus tard… Les regards tristes, les murmures, tout cela était devenu tellement commun entre ces murs. Les couleurs foncées de mes toilettes de ces dernier temps était dû à la mort de notre bien aimée Elena. Aussi personne ne s’étonna et on crut que j’étais au courant…
    Lorsque la nouvelle me parvint enfin par l’intermédiaire d’une consœur de la Tribu dans les Somptueux Jardins, je dû m’asseoir tant cette vérité m’était pénible. La Comtesse comptait parmi mes relations, à la différence de sa sœur, je l’appréciais énormément. Dans mon esprit, une seule vérité m’apparut et je trouvais cela insensé de faire cela à sa propre sœur ! Car oui, il ne fait aucun doute pour moi que c’est bien Alicia de Sarrebourg qui a commis cet acte, d’ailleurs cela ne ressemble-t-il pas à l’étrange mort de notre Prêtresse ? Qu’importe ce qu’elle ferait croire aux fous qu’ils l’avait suivi, le Clan d’Olrun n’était point en cause dans cette mort.
    Après tout quoi de plus surprenant, Alicia nous a mainte fois prouvé de par le passé qu’elle était prête à tout pour avoir ce qu’elle désirait. Alors qu’est-ce que le meurtre de sa propre sœur pour avoir le pouvoir tant désiré ? Parce qu’à n’en pas douté, c’était ce qu’elle voulait, selon moi.
    Heureusement qu'Adrien est là pour calmer ma colère, se rend-il compte a quel point sa présence m'apaise ? Je pense que sans lui, j'aurais sombré dans la vengeance.

    […]

    C’est comme si la mort soudaine de la Comtesse avait fait prendre conscience aux Inquisiteurs de leur insignifiance en cette ville ! L’idée n’a pas semblé leur plaire puisqu’en pleine nuit, ils sont venus fracassant les portes, éventrant les sacs, saccageant tout. Leurs fouilles ressemblèrent plus à l’attaque d’une armée qu’a une opération de forces de l’ordre… mais après tout ils se disent en guerre alors quoi de plus étonnant ?
    Mais ils ne perdent rien pour attendre, ils ont effrayé mes enfants. Alexandrine et Léonce ne peuvent dormir seul dans leurs chambres respectives sans faire de cauchemars. Je veille sur leur sommeil, mais une autre chose me préoccupe… un petit détail dont je m’entretiendrais avec le chef de l’Inquisition en personne.
    Ces hommes auront ce qu'ils méritent, un jour, mais pas de notre main. Je sais à présent que ce n'est pas sur la voie de la vengeance que je souhaite que notre Clan se dirige. Pourtant, certains de nos gens manquent à l'appel, comme tant d'autre dans la ville, ils ont probablement été emmenés par l'Inquisition, voir ils sont peut-être déjà morts pour certains.



_________________
Par delà les ténèbres et la mort,
ta voix me guidera à jamais, parce que l'amour est éternel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
 

~ Carnet d'Elisabeth ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: À travers les Mots - Écrits Intimes :: Les Carnets-