AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Première rencontre    Ven 27 Mar 2009 - 19:41

Le marché, l’endroit où se pressaient tous les habitants afin d’acheter leur provisions. Et accessoirement, le seul endroit hormis l’église à l’heure de la messe où l’on pouvait trouver le plus de monde. C’est ici que les pas de Nathan l’eurent conduit, guidé inévitablement par la foule. Il ne pénétra pas directement dans la foule, préférant observer de loin, une main appuyée sur sa canne. Il observa les hommes et les femmes tentant de vendre leurs légumes ou leurs viandes, haranguant les passants, vantant les qualités de leurs aliments. Un sourit apparut furtivement sur les lèvres de l’exorciste. Cette ville était bien comme les autres. Des gens ordinaires avec des problèmes ordinaires. Souriant toujours, l’éclopé commença à se diriger vers la rue.

Des échoppes s’étalaient à sa droite et à sa gauche, vendant toutes sortes de marchandises : étoffes, paniers, bottes… Et tout ce qui n’est pas disponible devait venir des grandes villes. Nathan, marcha tranquillement, observant les devantures des échoppes devant lesquelles il passait, avant de remarquer des enfants qui jouaient devant lui. Ils courraient en tous sens, échappant au « loup ». S’il touchait quelqu’un, ce dernier devenait à son tour le loup et devait attraper un autre mouton. Un jeu perpétuel et sans fin, et qui n’était nullement soumis à la sévérité des différences de sexe. Bien sûr, il était inconvenant qu’une jeune fille joue à de tels jeux, mais allez empêcher de enfants de jouer.

Souriant, Nathan avança prudemment près d’eux, quand sans prendre garde l’un des enfants buta dans sa canne la faisant se soulever et reposer sur le sol derrière l’exorciste. Déséquilibré, Nathan voulut dans un réflexe stupide, prendre appui sur cette dernière, mais elle ripa sur le sol. Ne pouvant se rattraper, Nathan tomba en avant sur le sol, son genou blessé venant frapper violemment le sol, lui lançant des décharges de douleur insupportable. Réprimant un grognement, il prit appui sur ses bras, tentant de faire abstraction de sa douleur à la jambe.

Les enfants étaient partis, s’enfuyant en se rendant compte de ce qu’ils avaient fait.

*Maudits gamins ! Ils ne pouvaient pas faire attention ?*

Maintenant il fallait se relever, chose difficile lorsque ne pouvez plier une jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/nathaniel-ferraut-
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Première rencontre    Ven 27 Mar 2009 - 22:35

Ah quel plaisir que de pouvoir flâner sur le marché! Oh bien sûr elle n'était pas seule. Deux hommes l'accompagnaient, on ne savait jamais ce qu'il pouvait arriver et bien qu'elle soit veuve, elle n'en restait pas moins femme. De surcroit avec tout ce qu'il se passait à Forbach, il fallait faire attention. La ville n'était pas sure. Pour les sorcières. Sauf que même les innocents mourraient sur le bpucher. La spirale de violence était enclenchée et plus rien ne pourrait l'arrêter désormais.

Sans oublier que l'église avait dépéché des exorcistes. Déjà les Inquisiteurs étaient une vraie plaie, mais là l'Eglise avait jugé que cela ne suffisait pas et leur envoyait ses charlatans. Parce que oui, pour Eleonor, c'étaient des charlatans! Des hommes cruels et stupides, qui aimaient jouir d'un pouvoir illusoire et vivre de la reconnaissance éternelle des gens pour des choses accomplies par tromperie!

Elle le savait mieux que personne! Elle avait subit leurs sortilèges, leurs flagellations, leur purification par le sang, les flammes, les prières... Pauvre gamine perdue, attachée à une table et suppliciée pour éloigner le démon et empêcher qu'elle ne suive les traces de sa défunte mère. Cela avait échouén et n'avait fait que renforcer son envie d'être Sorcière. Par esprit de contradiction, pour honorer la mémoire de sa mère aussi, qui n'était pas l'horrible sorcière qu'on avait décrit, mais une femme douce et bonne.

Alix était avec sa nourrice. Elles étaient parties acheter des légumes, alors qu'Eleonor passait près des étals d'étoffes. Elle continua de flâner, suivant des yeux un groupe d'enfants qui jouaient à chat. Pourvu qu'Alix ne les voit pas, elle voudrait se joindre à eux! Et puis soudain, l'un d'eux trébucha dans la canne d'un homme et s'étala violemment, alors que les gamins fuyaient, honteux et coupables.

La jeune femme s'approcha de l'homme à terre, qui semblait avoir quelques difficultés à se relever. Une jambe raide, une canne... Il avait du se faire un mal de chien. Dans le champ de vision du jeune homme, une robe vert émeraude fit son apparition, bientôt suivit d'un buste et d'un visage, jeune, aux yeux aussi verts que la robe. Les cheveux noirs étaient coiffés en un chignon compliqué alors que de jolies anglaises redescendaient sur les épaules. La jeune femme portait une capeline et ses vêtements trahissaient son rang.

- "Attendez... je vais vous aider."

C'était difficile de rester sourde à la douleur quand on savait pouvoir la soigner. Mais c'était nécessaire. Elle se redressa et tendit une main gantée à l'homme, un joli sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Première rencontre    Sam 28 Mar 2009 - 1:18

Alors que Nathan tentait désespérément de se relever, une robe verte parut dans son champ de vision. S’appuyant sur un coté, l’exorciste releva la tête et aperçu une splendide jeune femme aux yeux aussi verts que sa robe. Elle avait les cheveux couleur ébène, coiffés en une forme trop compliqué, un chignon probablement. Son sourire était chaleureux et prévenant, aussi le jeune homme n’hésita pas à lui donner la main pour l’aider à se relever. Aucune fierté masculine ne venait entraver son aide, il connaissait son état et savait pertinemment quand il avait besoin d’aide.

Une fois debout, il se tint pratiquement en équilibre sur une jambe tandis qu’il époussetait ses vêtements. Comme toujours il portait une chemise blanche à jabot, une veste et un haut de chausse bleu et des bas blancs. Sur le dos venait une cape noire à capuche. Le tout était légèrement salit par la terre. Heureusement que le sol n’était pas humide, sinon il serait dans un pire état.

« Merci beaucoup pour votre aide. »

Son sourire était plein de gratitude envers cette femme venu à son secours. Toutefois ce dernier se fit timide lorsqu’il demanda :

« Je suis désolé de vous embêter encore, mais pourriez ramasser ma cane s’il vous plait. Je suis dans l’incapacité de me baisser. »

Il lui lança un regard désolé tandis qu’elle s’exécutait et lui rendait sa troisième jambe.

« Encore merci. Je crois que je ferais mieux d’être prudent en croisant des enfants à l’avenir. Il n’y aura pas toujours d’âme charitable pour venir aider un infirme comme moi. »


Nathan était passé par bon nombre de villes et savait bien que peu de gens montraient du respect aux personnes dans son état. Ils étaient jugés inutiles, incapables de pouvoir faire quoi que ce soit hormis être des parasites pour les honnêtes gens. Cul-de-jatte, boiteux, aveugles, beaucoup trop de personnes profitaient de leurs faiblesses. Heureusement pour Nathan, il savait se défendre et se débrouiller la plupart du temps, mais là il fut pris au dépourvu. Et puis, il n’allait pas faire de mal à des enfants.

« Aurais-je le plaisir de connaitre le nom de ma bienfaitrice ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/nathaniel-ferraut-
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Première rencontre    Sam 28 Mar 2009 - 1:35

Nulle fierté mal placée de la part de l'inconnu. En effet, il n'aurait pas été malin de la repousser et de s'amuser à tenter de se relever seul au risque de s'étaler davantage et de se ridiculiser. Les passants les regardaient. Certains plissaient le nez, désapprobateurs qu'une jeune femme de bonne famille s'abaisse à secourir un homme, d'autres moqueurs devant les difficultés de l'infirme. Mais Eleonor était bien loin de ces considérations mesquines. Elle n'était pas une sainte, loin de là, mais elle aimait aider son prochain. Même si cela aurait fait ricaner les Inquisiteurs.

- "Je vous en prie."

Elle n'allait pas le laisser dans cette situation difficile quand même! Un peu de compassion. Il se fit timide pour lui demander de ramasser sa canne. Eleonor baissa les yeux vers la terre et vit l'objet en question, répondant promptement :

- "Oh bien sûr, où ai-je la tête?"

Quelle idiote. Bref. Elle se baissa gracieusement et récupéra la canne, la tendant à l'homme avec ce joli sourire dont elle ne se départissait pas. Oui, Eleonor était jolie, quand on prenait le temps de la regarder. La plupart du temps, elle se faisait discrète.

- "Il y a plus d'âmes charitables que vous ne le pensez... Mais parfois, elles sont étouffées par les regards des autres."

Et elle lança un regard assassin aux badauds qui trouvèrent subitement que le spectacle n'avait plus rien d'intéressant et retournèrent vaquer à leurs occupations.

- "Eleonor. Je m'appelle Eleonor de Charme."

Nouveau sourire dénué d'arrières pensées. Elle baissa le regard sur la jambe de l'inconnu, fronçant les sourcils :

- "Ca va votre jambe? Vous ne vous êtes pas fait mal? Les enfants sont de vraies brutes quand ils jouent."

Elle en savait quelque chose. Alix n'était pas toujours le petit ange blond éthéré qu'elle semblait être. Elle avait la fougue de sa mère étant jeune. Eleonor n'avait pas été une petite fille modèle et avait causé bien des soucis à ses parents... A Deborah... Elle soupira et revint au présent, réellement inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Première rencontre    Sam 28 Mar 2009 - 2:19

La jeune femme aux yeux émeraude aida l’exorciste à se relever, ce pour quoi il la remercia avant de lui demander d’un air penaud si elle pouvait ramasser sa canne. S’il avait pu, il ne lui aurait pas demandé de le faire, seulement il ne voyait personne d’autre à part elle voulant l’aider. Souriante, elle lui rendit sa canne, faite d’un bois solide et terminée par un pommeau sculpté, représentant la tête d’un aigle. On pourrait voir un symbole l’un dedans, mais Nathan avait choisit cette canne parce qu’esthétiquement elle lui plaisait, et surtout qu’elle était agréable à prendre en main. Les ornements fais d’argent ou de bronze rendait le pommeau froid et dur, alors que le contact du bois était chaleureux.

« Désolé pour tout ça. »

Malgré le sourire rassurant de la jeune femme, il ne pouvait s’empêcher de se sentir gêné par ce qu’il lui avait imposé.

« Le regard des autres… Je connais oui. Ils vous empêchent d’accomplir de nobles choses si vous y prêtez trop d’attention. Ce qui ne semble pas être votre cas, fort heureusement pour moi. »

Une franc sourire illumine son visage, tandis que ses yeux bleus ciel expriment toute la gratitude qu’il ressent envers cette jeune femme. Les yeux de Nathan sont le miroir de son âme, en révélant plus sur ses sentiments qu’il ne le voudrait parfois. Voila pourquoi la plupart du temps il préfère dissimuler son visage derrière une capuche, cachant aux yeux de tous ce qu’il ressent vraiment. Mentir est un calvaire pour lui, une chose bien trop dure. Il a apprit à rendre ses yeux inertes avec le temps, mais cela lui demande de se focaliser dessus, chose qu’il ne fait que lorsqu’il y est contrait.

« Enchanté Eleonor. Je me nomme Nathaniel Ferraut. »

De sa main libre, l’exorciste prit celle d’Eleonor pour la porter à ses lèvres tandis qu’il se baissait. Il se redressa souplement, comme s’il n’était nullement gêné par sa canne. Eleonor lui demanda alors des nouvelles de sa jambe, ce qui lui arracha une petite grimace.

« Elle me fait mal, mais ça ira j’ai l’habitude. Ce n’est pas la première fois que je tombe, et ce ne sera certainement pas la dernière. Seul mon genou me fait mal, c’est d’ailleurs lui le responsable de mon clopinement. Je suis incapable de le plier, ce qui est assez contraignant dans certaines situations, comme vous avez pu le remarquer. »

Appuyé sur sa canne, Nathan tentait de soulager sa jambe meurtrie sans grand succès. Mieux vaudrait qu’il s’assoit pour examiner son genou, voir s’il ne se l’était pas trop écorché, mais pour le moment il préférait rester debout. Et puis, il ne voyait guère d’endroit où s’assoir, il faudrait pour cela rejoindre la place du marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/nathaniel-ferraut-
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Première rencontre    Sam 28 Mar 2009 - 15:23

- "Désolé de quoi? Ce n'est pas votre faute si les enfants ne font pas attention. Et vous ne m'avez pas forçée à vous aider. Cessez donc de vous tourmenter, cela ne me dérange pas, je le fais avec plaisir."

Elle esquissa un sourire espiègle, avant de reprendre, sur le ton de la confidence :

- "Si vous me connaissiez mieux, vous sauriez que je ne suis pas du genre à faire ce qui ne me plait pas. Une vraie tête de mule, invonenant pour une dame de mon rang."

Grimper dans les arbres quand on était une petite fille riche et de noble naissance, ça aussi c'était inconvenant. Courir pieds nus dans l'herbe, jupe retroussée et se laisser tomber dans la rosée, même chose. Eleonor n'avait jamais été convenable et elle ne faisait que brider son caractère de petit chat sauvage.

- "Non, ce n'est pas mon cas. Pas pour ce genre de choses en tous les cas."

Il semblait ravi de la rencontre et le joli sourire d'Eleonor indiquait la même chose. Pourtant, la jeune femme avait apprit à tricher à faire penser à certains que leur comppagnie était agréable alors qu'elle les haïssait. Combien d'Inquisiteurs avait dut-elle croisé? A combien d'entre eux avait dut-elle faire des sourires?

Mais là, en l'occurrence, elle était réellement heureuse. Pas de masque. Juste Eleonor, une jeune femme trop vite jetée dans les tourments de l'Histoire. Elle se présenta, il fit de même, s'emparant de sa main gantée pour la porter à ses mains, en parfait gentilhomme. Eleonor laissa échapper un rire léger. Cela faisait un moment qu'on ne lui avait plus baisé la main ainsi.

- "Enchantée de même."

Elle demanda alors des nouvelles de sa jambe et il répliqua que ça irait, il était habitué à souffir. Maudite cabale contre les sorcières! Il lui aurait suffit de poser les mains sur le genou du jeune homme pour calmer sa douleur instantanément, sans pourtant lui rendre l'usage de sa jambe.

- "Qu'est-il arrivé à votre jambe pour que vous vous retrouviez ainsi handicapé?"

Ce n'était pas du mépris, elle ne cherchait pas à le blesser. Le mot handicapé était fort, mais avoir la jambe raide, c'était bien avoir un handicap. Elle remarqua sa façon de déplacer le poids de son corps sur sa jambe valide et sourit de nouveau, engageante.

- "Que diriez-vous d'aller nous asseoir pour discuter plus amplement?"

Elle savait où se trouvait la petite fontaine de la place, ils pourraient s'y asseoir tranquillement et ainsi le soulager un peu de ses tourments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Première rencontre    Sam 28 Mar 2009 - 20:03

Les paroles de la jeune femme firent sourire Nathan, qui découvrit des dents blanches, signe qu’il les entretenait. Il baissa la tête, prit d’un petit rire avant de la relever.

« En ce cas, je me sens moins coupable de vous avoir forcé à vous baisser. »

Sans vraiment le vouloir, la jeune femme avait révélé quelques petites choses sur elle. Ses vêtements étaient beaux, détonnant une certaine aisance pécuniaire. Quand à l’allusion à son rang indiquait qu’elle n’était pas une simple roturière. Une noble ? Il n’avait que plus de sympathie pour cette femme qui se fichait de son statut et de ses contraintes pour faire ce qu’elle voulait. Ou presque. Nul doute qu’elle ne pouvait faire entièrement tout ce qu’elle désirait.

« Une chance pour moi. »

La jeune femme était au moins aussi enchantée de rencontrer Nathan qu’il l’était lui-même. Lui qui se demandait qu’elle serait son premier contact dans cette ville, il avait obtenu sa réponse. La jeune noble était belle, très belle même. Peu de femmes pouvaient se vanter d’avoir les yeux aussi verts que les siens, et à dire vrai Nathan n’en avait jamais rencontré auparavant.

L’exorciste ayant appris les bonnes manières, il porta la main d’Eleonor jusqu’à ses lèvres, ce qui lui attira un petit rire de la part de la jeune noble. Il n’était pas moqueur, mais plutôt… flatté, comme si rares étaient les fois où on l’honorait ainsi. Cela fit sourire le jeune homme, ravi que cette marque d’attention lui ait plut.

Eleonor lui demanda comment se portait sa jambe. Elle avait souffert de la chute, et avait par la même occasion fait souffrir Nathan plus que de raison étant donné qu’il avait été contraint de la plier légèrement. Il ne voulait pas qu’elle s’en fasse et lui répondit qu’il avait l’habitude de souffrir. Vint alors le pourquoi de son handicap. Un sourire contrit de peignit sur son visage.

« Un accident de travail. Je me suis pris une fourche de plein fouet dans le genou. Depuis ce dernier refuse de se plier. Je peux m’estimer heureux, la maladie n’a pas rongé ma jambe, sinon je ne serais pas estropié mais bel et bien unijambiste. »

Le terme qu’elle avait utilisé n’offensait pas Nathan. Il n’était pas méprisant, il résumait juste son état c’est tout. Il n’avait pas ouvertement dit qu’elle profession il exerçait, préférant attendre le bon moment pour révéler ce qu’il était. Vu qu’il ne savait comment réagissait les habitants à leur venue, mieux valait attendre de juger s’il était bon de lui révéler ce qu’il était réellement. Comme il ne mentait pas encore, ses yeux ne trahissaient rien de ses pensées pour le moment.

Par contre le geste de Nathan sembla de pas passer inaperçu aux yeux de la jeune femme, étant donné qu’elle lui proposa d’aller s’assoir pour discuter tranquillement. Il sourit, amusé par sa propre tentative puérile d’avoir voulu se montrer plus résistant qu’il ne l’était.

« Ce sera avec plaisir chère Eleonor. »

Souriant, il lui proposa son bras valide, montrant bien que sa jambe blessé n’était pas un handicap dans toutes les situations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/nathaniel-ferraut-
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Première rencontre    Mar 31 Mar 2009 - 16:23

Eleonor était amusée de cette soudaine timidité. Charmée par le sourire éclatant, mais aussi par cette façon de baisser la tête et de se dérober à son regard trop vert.

- "Cela me permet de garder la forme."

Elle laissa échapper un petit rire clair alors qu'elle plaisantait à ce sujet, voulant mettre à l'aise le jeune homme. Jeune homme qui était surement plus âgé qu'elle. A bien y regarder, il devait avoir une petite trentaine d'années. Séduisant dans son genre... Il avait... quelque chose de spécial, mais elle n'aurait su mettre le doigt sur ce que c'était exactement.

- "C'est possible... Mais il faut être vraiment sans coeur pour laisser quelqu'un en difficultés et se contenter de regarder... ou d'ignorer."

Bon, évidemment, si cette personne était quelqu'un qu'elle connaissait et détestait, là, elle n'interviendrait pas. Parce que derrière ses airs doux, Eleonor était dangereuse et rancunière. Ceux qui l'avaient blessé ne recommençaient jamais. Elle avait déjà tué de sang froid et pourrait le refaire sans états d'âme. Par vengeance, ou pour se protéger... ou protéger sa fille. Pas de demies mesures, pas d'hésitations. Pas quand celles-ci pouvaient vous couter la vie en ces temps de suspicion et de mort.

Le jeune homme était bien habillé. Il n'était pas noble, mais il devait appartenir aux bourgeois. Il semblait assez aisé pécuniairement parlant. Il n'était pas crasseux et vêtu de vêtements recousus et rapiécés comme les paysans. Non pas qu'elle les dédaigne, non, plusieurs de ses soeurs étaient elles-mêmes issues de la paysannerie. Mais c'était un simple constat.

D'ailleurs, son baise-main, ou sa façon de s'exprimer trahissaient une certaine éducation. Non, vraiment, Eleonor était ravie de cette rencontre. Ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait converser avec un charmant jeune homme cultivé et lettré. Ca lui manquait d'ailleurs.

Elle s'enquit alors du pourquoi de l'handicap et il parla d'un accident de travail. Elle avait une furieuse envie de lui demander ce qu'il faisait, surtout avec cette histoire de fourhce, mais elle se contenta de grimacer en imaginant la scène.

- "En effet, vous avez eu de la chance... Ou de bons soins."

Qu'il ai gardé sa jambe relevait du miracle avec la médecin actuelle. Par contre, si une sorcière s'était occupée de lui... Une sorcière douée, s'entend, comme Eleonor, il ne boiterait même peut-être plus. C'était bien leur rôle. Avant... Avant qu'elles ne deviennent servantes du malin et que guérisseuses et rebouteux soient chassés et brûlés.

- "Alors suivez-moi."

Elle l'entraina à sa suite, s'emparant de son bras, les gens s'écartant à peine sur leur passage. Et puis, apparut la fameuse fontaine. La jeune femme s'assit gracieusement sur le rebord, écoutant avec délice le cliquetis de l'eau. Elle posa ses mains derrière elle et releva la tête vers le ciel, laissant le soleil réchauffer sa peau pâle, un petit sourire de plaisir aux lèvres.

- "Maman!"

Elle eut à peine le temps de se redresser et d'ouvrir les yeux qu'une petite tête blonde se jetait sur elle. L'enfant devait avoir environ 5 ans, de grands yeux verts comme sa mère.

- "Alix, tu m'as fait peur."

L'enfant gloussa, ravie.

- "Je sais!"

Elle avait une brioche dans la main, des petites miettes autour de sa bouche.

- "Madame, je suis désolée, elle m'a échappée."

- "Ce n'est rien, je vais la garder, finis les courses."

Eleonor s'empara d'Alix et la posa sur ses genoux.

- "Tu n'as rien oublié?"

L'enfant plissa le nez, regarda sa mère, perplexe. Eleonor soupira et lui indiqua Nathan du menton. Le visage de l'enfant s'éclaira.

- "Ah oui! Bonjour monsieur!"

Ah quand même.

- "Désolée de cette interruption. Voici ma fille, Alix."

Mariée Eleonor? Avec une fille, c'était bien possible. Et impossible de savoir qu'elle était veuve, si ce n'est qu'aucune alliance n'ornait plus son doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/Premieres-Lueurs-c5/Le-Recueil-f
Mort(e)
Mort(e)



MessageSujet: Re: Première rencontre    Jeu 2 Avr 2009 - 18:38

« Sans cœur, ou trop imbu de sa personne pour vouloir s’abaisser à aider un pauvre hère comme moi. L’orgueil freine aussi bon nombre de personnes. »

Combien de vaniteux l’avaient-ils laissés se débrouiller seul pour se relever ? Combien l’avaient regardés l’air méprisant, comme s’il souillait leur air ? Trop, beaucoup trop. Les nobles étaient les pires, n’osant salir leurs précieux vêtements. Et leurs regards dissuadaient leurs gens, ou de simples passant de tenter d’aider le pauvre exorciste.

Enfin fort heureusement pour lui, il avait trouvé une âme charitable ici-bas, de la noblesse qui plus est. Voila pourquoi il s’était permis de lui montrer toutes les marques du à son rang, de lui faire-baise comme c’était la tradition. Les années à vivre au monastère lui avaient appris à respecter les conventions en présence de la noblesse. Le reste fut acquis lors des voyages des exorcistes, chacun apportant son éducation à ses frères de voyages. Il était plus facile alors de savoir comment se comporter dans à peu près toutes les situations.

Nathan répondit aux questions d’Eleonor concernant sa jambe, sans toutefois se trahir. Mieux valait garder secret le fait qu’il soit exorciste, leur présence risquant de ne pas être apprécié par la population.

« Je crois que j’ai eu les deux. »

Il sourit en lui répondant, sachant bien combien il avait été chanceux de ne pas perdre sa jambe. Il ne se souvenait plus qui l’avait guérit, mais il était doué c’était certain. Ce n’était pas qu’un médecin de campagne, mais il lui avait évité la gangrène. Comment, il l’ignorait, mais il lui était redevable.

Sa jambe le lançait, aussi tenta-t-il de la soulager en déportant le poids sur l’autre, chose qui ne passa pas inaperçue aux yeux d’Eleonor qui l’invita à aller s’assoir. Un sourire timide se peignit sur son visage tandis qu’ils se dirigeaient près de la fontaine et lui présentait son bras. Il n’était pas aussi rapide qu’un homme bien portant, mais son allure était respectable. Il ne se déhanchait pas, sa canne lui assurant une bonne stabilité. Une fois à la fontaine il posa sa canne et releva un peu le haut de chausse, dévoilant son genou écorché. Rien de bien grave, tout était toujours en place, la peau était simplement irritée.

Tandis qu’il rebaissait son haut de chausse une jeune fille courrait en direction d’Eleonor en criant « Maman ». Tiens donc, elle était donc mariée et mère de famille. Forcément, il n’y avait qu’une mère pour être aussi gentille avec quelqu’un comme lui. Après avoir congédiée la gouvernante, Eleonor demanda à Alix, sa fille, si elle n’avait rien oubliée avant de lui donner un indice en désignant Nathan du menton.

« Bonjour charmante demoiselle. »

Le jeune homme lui prit la main et effectuait avec elle aussi un baisemain, pour son plus grand amusement il l’espérait.

« Il n’y a pas mal, voyons. Elle est très jolie. Tu sais que tu es mignonne ? »

Reprenant sa canne sur le bord de la fontaine, Nathan observa un moment la gamine, lui souriant chaleureusement avant de regarder à nouveau Eleonor. Elle tenait beaucoup de sa mère. Le jeune homme regrettait qu’elle soit mariée. Il aurait bien aimée passer un peu plus de temps en sa compagnie, mais il aurait été indécent et surtout suicidaire d’accaparer ainsi une femme mariée. Les gens pourraient jaser. Pour une fois qu’il rencontrait une jeune femme charmante…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/nathaniel-ferraut-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première rencontre    

Revenir en haut Aller en bas
 

Première rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Sur les Pavés - Ville :: La Place du Marché :: La Grande Rue-