AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand la matinée s'éveille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Quand la matinée s'éveille   Mer 8 Avr 2009 - 17:41

« - Bonjour Nicholas. »

Nóirín se tenait assise sur un banc que l'ombre des arbres n'avait pas encore atteinte, et admirait les fleurs du jardin du château... Alors qu’elle entendit les pas de ce dernier résonner dans l’allée qui menait à elle. Il n’était pas en retard, et le soleil matinal mettait en valeur les pétales de rose et les délicats bosquets du Somptueux Jardin de Frauenberg. Elle sourit avec plaisir, charmée par ce début de journée qui annonçait une journée calme mais agréable.

Elle était habillée d’une robe vert émeraude à fines bretelles, sur lequel venait s’égarer une douce étole noire en satin. Et un bijou qu’elle ne quittait jamais reposait à la naissance de sa poitrine, tandis que ses cheveux coiffés mais laissés libres sur ses épaules miroitaient au soleil.

Le jeune Nicholas était un élément prometteur du Lys Noir qu’elle avait déjà eu le loisir de croiser au château comme en ville. Elle n’avait cependant pas eu le plaisir de l’entendre jouer, sachant qu’il exerçait talentueusement d’un violoncelle qu’il avait toujours avec lui. Ce serait la première fois qu’elle le rencontrerait hors des rituels du clan et des réunions qui les réunissaient régulièrement. Et elle avait hâte de pouvoir lire dans ses yeux et de découvrir qui il était derrière son apparente discrétion et ses bonnes manières.

Peu de temps avant cet instant, elle avait quitté ses quartiers du château pour profiter de l’aurore et du lever du jour. Et c’était seulement quelques jours auparavant qu’elle avait envoyé une lettre à Nicholas pour l’inviter à la rejoindre le jour même. Peut-être savait-il pourquoi elle avait voulu lui parler seul à seul, ou peut-être l’ignorait-il. Le fait était qu’elle l’attendait, et qu’elle voulait lui faire part de certains de ses projets… Ou peut-être bien d’un seul qui le concernait.

« - Cette matinée commence à merveille cher ami, comment vous portez vous ? »

Elle laissa passer un instant, et le regarda en souriant. D’un de ses sourires propres à la noblesse… Mais tellement plaisant qu’il se pouvait fortement qu’il soit vrai et sincère. Elle lui fit signe de s’asseoir près d’elle, et de se mettre à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/noirin-forst-t560.
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Quand la matinée s'éveille   Ven 17 Avr 2009 - 18:39

Bonjour Nicholas, lui à-t-elle dit lorsque notre protagoniste fit son entré tant attendu dans les somptueux jardins du château. Oui, il était attendu notre cher musicien, la noble dame qu’est Nóirín l’avait cordialement invité à venir lui tenir compagnie en ce jour précis. Rien dans les paroles écrites de sa noble main n’indiquait les moindres précisions, ce qui fit en sorte qu’il fut naturellement intrigué par tout cela. Il y existe un grand nombres de raisons pouvant justifier cet entretient dans les jardins, certaines raisons plus sombres, d’autres plutôt de bon augure pour l’avenir du violoncelliste. Toute fois, bien qu’ignorant de la véritable raison, le musicien essayait de demeurer optimiste sans toute fois s’imaginer des scénarios en avance. Lorsqu’il se fit interpeller par les magnifiques dames assises sous la pénombre d’un arbre, Nicholas constata sans doute pour la toute première fois la beauté de cette femme, bien que plus mature que notre protagoniste. Si celui-ci avait possédé le don de mettre en image ce qui se trouve devant ses yeux, sans doute aurait-il souhaite peindre son portrait en cet instant.

S’aventurant pas à pas vers elle, il ne semblait point être en retard, chose tout de même un peu étonnante avec un être aussi rêveur et lunatique que lui. Il n’est point rare que ce dernier eut perdu la notion du temps à jouer du violoncelle ou bien à tout simplement se lancer dans de folles rêveries. Cela ne prit que très peu de temps avant que cette dernière invite notre jeune homme prendre place près d’elle. Nicholas savait que très peu de chose de dame Nóirín si n’est qu’elle est une femme ayant suffisamment d’expérience en tant que sorcière pour porter le titre d’une aguerrie. D’ailleurs… lui il ne possédait pas, ou plutôt plus d’aguerrie pouvant vraiment lui enseigner leur art. Aucune personne n’a prit notre jeune homme sous son aile après la mort de sa tante. Peut-être était-ce pour cela cette rencontre ? Ou bien peut-être avait-il complètement tord et qu’en réalité cela concernait de différents événements plutôt récent. De toute façon il le découvrirait sans doute très bientôt, car il venait tout juste de prendre place près de la dame en vert.

Il doit l’avouer, en ce moment il se sent un peu gêné… bien qu’honorée qu’elle l’ait convoqué. Elle était là à lui sourire si doucement, alors que lui craignait son regard… à vrai dire, ce n’est pas qu’il le craignait, c’est tout simplement qu’il devint un peu timide en sa présence. Pourquoi tant de gêne alors qu’il n’a aucune raison de l’être ? Alors pourquoi ne pas lever les yeux vers elle et croiser son regard ? C’est exactement ce qu’il finit par faire. Il s’y plongea sans rien dire durant, puis il finit par répliquer à la question de celle-ci.


-Je me porte très bien, je vous remercie… une pause et puis : et vous, comment vous portez vous en ce jour ?

La chose la plus courtoise était de lui renvoyer la question, n’est-ce pas ? Elle lui a demandée comment il se portait… alors il serait bien qu’il sache si la dame en vert va aussi bien que le musicien. De toute façon, ce n’est pas comme s’il lui avait retourné la question par simple politesse, il souhaitait véritablement avoir une réponse à cela. L’envi de connaître la raison de cet entretient a quasi disparu dès qu’il eut prit place près d’elle. Le voilà qu’il était transporté dans un monde où il n’avait nullement besoin de se faire du souci. De plus, il est fort probable qu’elle va finir par évoquer la chose par elle-même sans même qu’il ait besoin de lui demander.

D’un geste singulier, il passa rapidement ses doigts à travers sa propre chevelure, dégageant tendrement les quelques mèches qui se sont logées devant ses prunelles lorsqu’il c’est assit. Son regard dans celui-ci de la dame en vert, il attendait quasi avec impatience sa réponse alors qu’il s’agissait d’une question si banale. C’est sans doute sa soif de connaître qui joue sur cela. Par son sourire, il aurait pu en déduire qu’elle allait bien… mais parfois les expressions du visage ne sont que des masques. Toute fois son regard répondait déjà par lui-même, mais il souhaitait tout de même entendre le tout de ses lèvres, dans ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-du-lys-noir-f49/nichol
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Quand la matinée s'éveille   Ven 26 Juin 2009 - 1:04

Après beaucoup d'attente, voilà ma réponse... Sincères excuses.

Le jeune Nicholas semblait tant gêné qu’impressionné par cette rencontre presque incongrue. Et Noirin ne fit rien qui pu lui faire changer d’attitude, tant elle était habituée à ce que les gens réagissent ainsi en sa présence.

« - Mon cher Nicholas, si jeune auprès d’un clan si noir… »

Elle pensait à ces jeunes gens, qui, épris de l’aura que possédait à présent le Lys Noir, se laissaient enrôler sans même penser aux conséquences de leurs actes. Parfois même sans s’interroger de la scission si importante qu’il existait à présent entre Olrun et eux-mêmes. Ils se laissaient enjôler, ou pensaient obtenir un pouvoir incommensurable rien qu’en faisant partie des leurs…

Ces jeunes gens là, elle les méprisait.

Mais il en existait d’autres… Plus chanceux, plus malins, ou simplement mieux informés. Ceux-ci valaient la peine que l’on se rapproche d’eux et qu’on les instruise. Ceux-là possédaient un potentiel et une envie d’apprendre indiscutable.

Et elle pensait que Nicholas faisait partie de ces derniers.

« - Telle que tu me vois, je me porte très bien, et je te remercie de t’en être soucié. Sans doute bien mieux que notre belle et dangereuse Alicia. Sans doute bien mieux que certaines de nos membres. »

Son sourire n’avait pas quitté ses lèvres.

« - Sache que ne passerais pas par tous les détours du langage que je connais avant de te parler. Ce n’est pas que pour t’entendre jouer du violoncelle que je t’ai demandé de me rejoindre en ce jour, mais bien pour une raison précise. Veux-tu l’entendre ? »

Elle laissa passer un instant, délicieux, amer, et attentif.

« - Tu arrives à un moment décisif quand à ta formation de sorcier au sein du Lys Noir. Tu es certes prometteur, mais il te faudra quelqu’un pour te guider, et t’empêcher de faire certains faux pas qui nuiraient tant au clan qu’à toi-même. »

Elle fit une pause.
Ce qui lui restait à dire n’était plus qu’accessoire.

« - Ce quelqu’un… Ce sera moi. Et ce que je souhaite savoir c’est : es-tu prêt à t’investir, à souffrir s’il le faut, et à sans cesse te pousser jusqu’au bout pour évoluer, pour apprendre, et devenir autre. Es-tu prêt, Nicholas ? »

C’était brutal.
Sans fioritures.
C’était nécessaire.


Elle ne le quitterait pas deux yeux de tout l’entretient.
Et selon sa réaction, elle ne le quitterait plus des yeux du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/noirin-forst-t560.
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Quand la matinée s'éveille   Jeu 2 Juil 2009 - 1:42

    Lui son apprenti ? Naturellement il fut très honoré et même un peu gêné par une telle considération. Depuis le décès de sa tante, notre musicien n’eut point eut droit à une aguerrie afin de lui transmettre son savoir… il du donc apprendre avec les moyens du bord. À observer et pratiquer ce qu’il savait déjà, le jeune homme su développer son talent… mais il est nettement évident qu’il n’exploitait pas son plein potentiel. Son potentiel, est-ce que la dame l’a vu en lui ou bien est-ce plus par pitié qu’elle a choisi de le prendre sous son aile ? Enfin, cela ne semblait point être le cas, ce n’est nullement l’impression que le discours de la dame eut laissé sur notre jeune homme. Toute fois certaines gens ont un peu plus le don avec les mots… et ce les paroles qu’ils murmures cachent une toute autre signification.

    La dame semblait posséder ce don… mais ce n’est pas pour autant que ses paroles étaient celles d’une vipère. Malgré sa poésie verbale, le message était très clair. Suspendu à ses lèvres, Nicholas écoutait attentivement le tout… un peu émerveillé par la façon dont dame Nóirín s’exprimait. Toute fois son émerveillement ne créait aucun nuage au dessus de sa conscience… notre protagoniste était bel et bien attentif à ce qu’elle lui racontait… car après tout cela le concernait. Elle fit mention de faux pas qu’il pourrait éventuellement faire sans être guidé. Intérieurement lorsque la dame en vert évoqua cela, le violoncelliste ne pu s’empêcher de songer à Joan. Un faux pas, en est-elle un ? Certains dirons qu’il faut suivre la voie du cœur… d’autres opterons un peu plus pour la raison. Enfin… cela n’est que des songes personnelles… le sujet ne fut pas évoqué.

    Par ailleurs, elle poursuivit son discours. La question : est-il prêt à s’investir, à souffrir s’il le faut et sans cesse repousser ses limites. N’importe être qui connait véritablement cet homme pratiquement muet sait que la souffrance fait parti de son quotidien et que les limites sont très rarement fixé par sa propre personne… mais par le monde qui l’entour. Est-il prêt ? N’est-ce pas là la chose qu’il semble attendre depuis toujours ? Certains dirons qu’il est avide de pouvoir lorsqu’il cherche constamment à repousser ses propres limites… certains vont sans doute le juger comme étant orgueilleux lorsqu’il n’accepte pas la défaite. Il ne s’agit aucunement d’orgueil ou de désire de pouvoir… Nicholas possède la soif qui ne peut être soulagé par un quelconque breuvage. La connaissance, c’est ce qui l’attirait. Et voilà qu’elle lui offrait une infime partie de la connaissance du monde… comment pouvait-il refusé ?

    Lui qui jour après jour et nuit après nuit désir atteindre la perfection dans ce qu’il fait à un point tel que ce n’est point rare que la fine chaire de ses doigts fut blessée en se frottant contre les cordes de son instruments. L’obsession de la perfection… cela fut sans doute influencé en partie par son éducation… mais il s’agit principalement d’un trait naturel chez lui tout simplement. Il aurait pu être né fermier et désiré la perfection chez ses cultures… il aurait pu être couturier et désirer créer le vêtement sans défauts. Alors pourquoi ce silence chez lui en ce moment ? Est-il toujours sous le charme de sa voix ? Elle pourrait le fouetter verbalement et il en redemanderait encore et encore. Il cherche ses mots… il cherche à faire preuve d’une habilité verbal similaire à celle de la dame. Un simple « Je suis prêt » ne le satisfera pas. Cependant il n’est pas poète…

    -Cela est un honneur pour moi d’être sous votre aile chère dame…

    Notant le regard intensément posé sur lui, Nicholas dévia son regard un peu vers le sol et rougit légèrement. Cette sensation d’être observer n’est pas quelque chose qui, normalement, mais cette dernière possédait en son regard un « je ne sais quoi ». Il lui était pratiquement impossible de la lire… mais bon à être comme ça il doit paraitre faible et idiot… mieux vaut pour lui de replonger son regard dans celui, si intense, de dame Nóirín. Soulevant son regard… il finit par croiser le sien à nouveau et ajouta aux paroles qu’il avait laissé en suspend.

    -Si votre noble dame souhaite m’apprendre… alors ma personne vous est dévouée…

    Certes son dévouement différent du dévouement qu’il offre à celle que son cœur semble avoir choisi. D’ailleurs qu’advient-il d’elle ? Il ne l’a point revu depuis leur rencontre. Enfin, cessons de voguer vers ce sujet… mieux vaut rester accrocher à ce que la dame en vert a à dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/sorcieres-du-lys-noir-f49/nichol
Oblivius
Oblivius



MessageSujet: Re: Quand la matinée s'éveille   Ven 9 Oct 2009 - 21:58

Accéder à la connaissance n'est possible sans soucis de perfection.


Nóirín l'impétueuse,
Nóirín l'intransigeante.

Elle le sait plus que quiconque.
Et elle n'acceptera rien de moindre de la part de son apprenti.

Ainsi se lie leur accord.


Bientôt, dans les sous-sols du Château de Frauenberg leur lien deviendrait plus réel qu'aucun autre. Les paroles deviendraient magie brute, et la noirceur de la sorcière deviendrait également celle de son jeune élève. Les souvenirs, la mémoire, tout ceci n'aurait que peu d'importance face à la connaissance nouvelle qu'elle lui insufflerait !

On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir...
On n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est.

(Jean Jaurès)


Mais chaque chose en son temps.

« - Bien. Pour être honnête je n’attendais aucune autre réponse de ta part. »

Elle approcha sa main du visage de Nicholas, et très doucement remis derrière l’oreille du jeune homme une mèche de cheveux devenue rebelle malgré lui. Elle laissa passer un instant. Silencieuse. Puis, elle lui sourit.

« - A partir de maintenant, chacune de mes paroles, de mes suggestions, est pour toi un ordre. J’attends de toi curiosité d’esprit, ardeur, éloquence, travail, et dépassement de soit. J’ignore si tu as beaucoup de liens familiaux, d’amitiés, ou autre dans Forbach. Il te faudra les... Oublier. Ta personne entière n’aura plus qu’un seul but : aller, toujours plus loin, plus haut avec le Lys Noir. Mais nous aurons à nouveau l’occasion… D’en reparler. Mon cher ami. »

Elle observa le soleil, et vit qu’il était déjà tard dans la matinée.

Elle avait à faire.

« - Je m’en vais te laisser à présent.

Va, et apprêtes toi. Fais les papiers qu’il te reste. Voit les gens que tu dois. Fuit l’oisiveté de la noblesse, et, lorsque le soleil aura fait deux apparitions complètes dans notre cosmos, je te rejoindrais dans les sous-sols du Château. Va, maintenant. »


Et, déjà, elle se lève, ajuste le voile noir sur ses épaules, et disparaît lentement le long du chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://witchslay.forumactif.com/le-recueil-f3/noirin-forst-t560.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la matinée s'éveille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la matinée s'éveille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Entre les Pierres - Château de Frauenberg :: Les Sompteux Jardins-