AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La bataille dans le dos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La bataille dans le dos.   Dim 11 Juil 2010 - 17:12

Le feu magique n’avait été que les prémices des brasiers de la soirée. A travers la fumée, les cris, et la peur tangible s’était fait entendre une drôle de ritournelle. Un chant de guerre et de haine venait de frôler les oreilles de Kerwan ainsi que celles de tous les autres habitants qui cherchaient à s’échapper. Il y eut un vague instant de flottement où tous se demandaient ce qui allait se passer. La vue brouillée par la fumée, la chaleur et les flammes, rien ne perçait le sombre rideau enflammé qui les piégeait. Et puis, le cercle de feu sembla retomber doucement, s’éteindre comme un rêve. De nouveaux cris de terreurs firent se retourner Kerwan alors que devant lui et la duchesse qu’il tenait encore par le bras, un homme retombait, mort, le crâne enfoncé par un quelconque marteau. Sous la surprise, il lâcha sa proie qui en profita pour fuir les lieux funestes. Il hésita à la rattraper, sachant de courir dans n’importe quelle direction n’était pas la solution qui accorderait la plus grande sécurité, il finit par la laisser détaler comme un lapin. Après tout, ça n’était absolument pas son problème !

Dépassé par ce qu’il se passait sous ses yeux, l’exorciste contempla la panique s’abandonner dans cet endroit comme un voile masquant les raisons. Il fixa l’homme qui venait de briser une vie avec un mélange de haine et d’envie dans le regard avant de le regarder se jeter sur une autre cible avec plus de joie que s’il n’avait été gamin devant une boutique de gâteaux. Kerwan n’y comprenait rien, mais une chose était certaine : il ne devait pas rester en ces lieux. La frénésie ambiante lui permis une fuite plutôt aisée puisqu’il suffisait de contourner les hommes armés.
Un piège. Un vulgaire piège. Il savait pertinemment qu’il n’aurait jamais dû venir. Comptons en plus que la fumée dense qui les avait empêché de respirer avait terni sa chemise, l’homme était de plus en plus en colère.

Longeant le champ de bataille, l’exorciste s’enfonça dans la forêt d’un pas déterminé, ne cherchant à secourir quelqu’un en ces lieux. Il les regardait s’affaisser au sol avec toujours cette lueur mécontente, irritée dans le regard, de celui qu’a un homme lorsqu’il ne comprend pas ce qu’il se trame autour de lui. Jetant régulièrement des regards dans toutes les directions, et derrière lui, Kerwan finit par reconnaitre quelques membres de l’Inquisition. Pourquoi s’en prendre donc aux villageois, ainsi ? Etait-ce donc la nouvelle manière d’exterminer les sorcières ?... Ah ! à n’en pas douter ce serait une merveilleuse solution. Plus de risque d’erreur, dans la masse se trouvait certainement ces maîtres de l’art occulte.

Mais plus que cela, encore… Tout en s’enfonçant dans la forêt, retrouvant le sentier qui le mènerait à Forbach, et à la sécurité de ses appartements, Kerwan sentait parfaitement que c’était une merveilleuse occasion pour revenir sur le devant de la scène. Les exorcistes étaient peut-être morts, cependant Kerwan, le bon et généreux Frère Kerwan, protecteur des faibles, lui, était toujours là. Il était donc peut-être temps de rendre visite à l’Inquisition, qui, à défaut des sorcières, elle, ne se cachait pas.
Ah ! L’imbécile ! Pourquoi n’y avait-il pas songé avant ce moment ?! Il y aurait certes des messages à pister, d’autres à mettre de côté, mais si les sorcières ne voulaient pas se dévoiler à lui, qui était mieux placé que l’Inquisition pour lui raconter quelques histoires ?

Prenant le chemin du sentier, l’exorciste s’écarta du champ de bataille avec un large sourire sur son visage. L’Oracle devrait payer pour ce qu’elle avait fait, et cela, il en était certain. Laissons-là jouer quelques jours, le temps qu’il la rattrape… Entre temps, il avait l’Inquisition à aller voir, de son air indigné de juste protecteur.
Oh, que cette rencontre allait-être intéressante…
Et qu’il allait être bon de reprendre la chasse ! Trop longtemps il s’était reposé, trop longtemps il avait espéré que les révélations lui tomberaient dessus, comme une annonce divine. Pourtant, il savait que depuis longtemps Dieu l’avait abandonné, car c’était pour cette raison que le malin s’était épris de lui.

Puisqu’il voulait des réponses, pourquoi donc ne pas poser des questions ? … Cette idée était d'une simplicité extrême, mais d'une logique imparable.
Revenir en haut Aller en bas
 

La bataille dans le dos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Witch Slay :: Parmi les Sylves - Alentours :: La Montagne de la Fraternité :: Le Sentier-